SEO pour un blog : le guide complet

Avatar
Responsable des contenus @ Ahrefs (ce qui veut dire en gros, que je dois m’assurer que chaque article publié est ÉPIQUE).
Statistiques de l'article
  • Backlinks 3
Données de Explorateur de contenu

Montre combien de site différents font un lien vers ce contenu. En règle générale, plus vous avez de sites qui vous donnent un backlink, plus haut vous êtes positionné dans Google.

Montre le trafic mensuel estimé pour cet article selon les données Ahrefs. Le trafic organique réel (issu de Google Analytics) est généralement 3 à 5 fois plus élevé.

Le nombre de fois que cet article a été partagé sur Twitter.

    Depuis 2015, nous avons fait grandir le blog de Ahrefs de 0 à plus de 600 000 vis­ites organiques mensuelles.

    Notre secret ? La constance.

    Nous util­isons la même stratégie SEO depuis six ans et ça fonc­tionne à merveille.

    Vous allez appren­dre dans ce guide :

    Mais avant, assurons-nous d’être d’accord sur les termes.

    Le SEO de blog con­siste à écrire et opti­miser des arti­cles de blog pour se posi­tion­ner dans les moteurs de recherche comme Google. Les tâch­es asso­ciées les plus fréquentes sont la recherche de mots-clés, la rédac­tion de con­tenu, le SEO on-page et le link-build­ing.

    S’il y a beau­coup de moyens dif­férents d’attirer du traf­ic sur un blog, celui issu des moteurs de recherche a ten­dance à être le plus sta­ble et con­stant. SI vous par­venez à vous posi­tion­ner sur des mots-clés que les gens recherchent et main­tenir ces posi­tions, vos arti­cles vont attir­er du traf­ic qual­i­fié et con­stant de la part de Google.

    La plu­part des autres sources ont ten­dance à don­ner un pic de traf­ic ini­tial, mais rapi­de­ment suivi par un fort déclin.

    Il est impor­tant de com­pren­dre qu’il ne suf­fit pas de pub­li­er un sim­ple arti­cle de blog et d’espérer qu’il attire des mil­liers de vis­i­teurs depuis Google. Ça ne fonc­tionne pas comme ça. Pour avoir des chances de se posi­tion­ner, il faut faire vos recherch­es et con­stru­ire vos arti­cles pour le SEO.

    Voici com­ment s’y pren­dre en cinq étapes

    1. Trou­vez un mot-clé
    2. Véri­fiez l’in­ten­tion de recherche
    3. Choi­sis­sez un for­mat et un angle pertinent
    4. Faites un plan en vous bas­ant sur des données
    5. Écrivez l’ar­ti­cle

    1. Trouver un mot-clé

    Chaque arti­cle de blog que vous allez écrire doit être opti­misé pour un mot-clé prin­ci­pal, ce mot-clé doit être une requête que les util­isa­teurs entrent réelle­ment dans les moteurs de recherche chaque mois. Après tout, il est impos­si­ble d’attirer du traf­ic organique sur un arti­cle dont per­son­ne ne fait de recherche sur le sujet.

    Com­ment trou­ver des mots-clés ? Utilisez un out­il de recherche de mots-clés comme l’Explo­rateur de Mots-clés de Ahrefs.

    Entrez quelques mots-clés “de base” en lien avec le sujet de votre blog, puis véri­fiez le rap­port d’idées de mots-clés de Cor­re­spon­dance de phrase (phrase match).

    Par exem­ple, si vous avez un blog sur la nour­ri­t­ure, vous pou­vez utilis­er des mots “de base” comme :

    • Poulet
    • Pâtes
    • Recette
    • Recettes
    • Ribs
    • Steak

    L’Explorateur de mots-clés trou­ve ici plus de 14 mil­lions de mots-clés qui con­ti­en­nent au moins l’un de ces mots, mais ça n’aurait aucun sens d’écrire des arti­cles sur tous. Il faut tri­er pour trou­ver les sujets qui vont vous intéresser.

    Par exem­ple, il serait tout à fait per­ti­nent pour un blog sur la nour­ri­t­ure d’écrire un arti­cle sur la “poule au riz” mais pas sur la “chair de poule”.

    Si votre blog est récent, il vaudrait mieux fil­tr­er la dif­fi­culté de mot-clé (KD) sur des mots-clés à basse dif­fi­culté pour se con­cen­tr­er sur des idées qui ne sont pas trop concurrentielles.

    Lec­ture recom­mandée : Com­ment trou­ver des mots-clés à faible com­péti­tion pour le SEO

    2. Vérifiez l’intention de recherche

    Bien se posi­tion­ner sur Google est le secret pour attir­er du traf­ic organique con­stant vers vos arti­cles. Mais à moins que les util­isa­teurs recherchent spé­ci­fique­ment un arti­cle de blog lorsqu’ils utilisent votre mot-clé dans la recherche, vos chances d’être bien posi­tion­né sont presque inexistantes.

    C’est pour cela qu’il est impor­tant de com­pren­dre si les util­isa­teurs cherchent plutôt un arti­cle de blog ou quelque chose d’autre. C’est ce qu’on appelle déter­min­er l’intention de recherche.

    Pour y par­venir, tapez votre mot-clé dans Google et jetez un œil aux résul­tats de recherche. L’objectif de Google est de pro­pos­er le con­tenu le plus per­ti­nent à ses util­isa­teurs, ses résul­tats sont un excel­lent moyen de com­pren­dre l’intention de recherche.

    Par exem­ple si on prend un mot-clé comme “machine à pâte”

    On pour­rait se dire qu’il n’y aurait pas beau­coup d’intérêt à écrire un arti­cle sur le sujet parce que les util­isa­teurs qui tapent cette requête cherchent cer­taine­ment à acheter une machine à pâtes. Pour­tant, en regar­dant la page de résul­tat, la plu­part de ce qui ressort sont des arti­cles de blog qui sont des com­para­t­ifs sur les meilleures machines à pâtes.

    Lec­ture recom­mandée (en anglais) : Begin­ner’s Guide to Search Intent

    3. Choisissez un format et un angle pertinent

    Même si les util­isa­teurs cherchent un arti­cle de blog, il ne va pas suf­fire d’écrire un arti­cle à la va-vite et espér­er finir en pre­mière posi­tion : les util­isa­teurs de Google cherchent quelque chose de spé­ci­fique. Vous devez déter­min­er ce que c’est pour choisir le bon for­mat et le bon angle pour votre article.

    Choisissez le bon format

    La plu­part des arti­cles de blog sont écrits sous un de ces formats :

    • Guide (How-to)
    • Tuto­riel pas-à-pas
    • Liste
    • Opin­ion
    • Cri­tique
    • Com­para­tif

    Com­ment con­naître le for­mat que les util­isa­teurs recherchent ? Regardez quel est celui qui pré­domine dans les résul­tats de recherche.

    Par exem­ple, la plu­part des résul­tats pour “idées de dîn­er” sont sous forme de liste (par­fois appelé listicle) :

    Mais les résul­tats pour “ribs au bar­be­cue” sont des guides (“how to”) :

    Est-ce que tout est tou­jours aus­si sim­ple et évi­dent ? Bien sûr que non. Vous ver­rez par­fois des mélanges de plusieurs for­mats dans les résul­tats, comme ici pour “ribs de boeuf”.

    Dans ce cas vous avez quelques options :

    1. Choisir le for­mat de ce qui est en pre­mière position
    2. Cherchez les points com­muns par­mi les 2–3 pre­miers résultats
    3. Devinez !

    Choisir le bon angle

    Il est plus dif­fi­cile de déter­min­er l’angle que le for­mat, mais ça va être l’atout prin­ci­pal de votre contenu.

    Com­ment choisir le bon angle ?

    Vous l’avez dev­iné : en étu­di­ant le SERP.

    Par exem­ple, si vous cherchez “flank steak” (bavette), vous voulez cer­taine­ment une recette qui inclut une mari­nade. Si vous voulez vous posi­tion­ner, il va fal­loir don­ner aux util­isa­teurs ce qu’ils veu­lent plutôt que de juste leur dire de saler, poivr­er et jeter la viande dans une poêle.

    Voici quelques angles assez com­muns que vous retrou­verez dans les résul­tats de recherche :

    Expéri­ence per­son­nelle → les 21 meilleurs out­ils mar­ket­ing en ligne que nous util­isons chez Ahrefs

    Classe­ment → les 6 meilleurs pod­casts de marketing

    Com­men­taires d’expert → 33 astuces de désen­com­bre­ment d’expert

    Pour débu­tants → 17 astuces de blog­ging pour les débutants

    Objec­tif pré­cis → 12 astuces SEO rapi­des pour amélior­er votre traf­ic organique

    Test → les 26 meilleures exten­sions gra­tu­ites de chrome pour le SEO (testées et approuvées)

    Fraîcheur / actu­al­ité → mar­ket­ing de con­tenu : un guide clair pour 2021

    Vous trou­verez beau­coup de SERP où il n’y aura pas d’angle dom­i­nant. Dans ce cas, c’est à vous de déter­min­er ce qui serait le mieux.

    4. Faites un plan en vous basant sur des données

    Savoir à l’avance ce que va con­tenir votre arti­cle va grande­ment vous faciliter la vie pour écrire. Si vous pou­vez établir un plan selon ce que vous estimez cohérent, il est tou­jours mieux d’adopter une approche réelle­ment basée sur des don­nées pour com­pren­dre ce que les util­isa­teurs de moteurs de recherche cherchent effectivement.

    Voyons quelques méth­odes pour y parvenir.

    Cherchez les points communs dans les sous-titres

    Les sous-titres (sub-head­ings) sont générale­ment des sous-sujets. Si vous trou­vez des élé­ments de titre (head­ings) sim­i­laires sur la plu­part des arti­cles les mieux posi­tion­nés, c’est sans doute les infor­ma­tions que recherchent les utilisateurs.

    Par exem­ple, trois des meilleures pages pour “flank steak” ou un head­ing “qu’est-ce que le flank steak”.

    Il serait donc per­ti­nent d’inclure une sec­tion du même ordre dans tout arti­cle qui vise ce mot-clé.

    Si vous voulez accélér­er le proces­sus d’analyse des titres et sous-titres (head­ings), vous pou­vez utilis­er notre out­il gra­tu­it de rap­port SEO on-page, la barre d’outils SEO Ahrefs pour voir tous les titres d’une page.

    Cherchez les mots-clés communs

    La plu­part des pages qui sont en pre­mière page de Google pour un mot-clé se trou­vent aus­si dans les 10 meilleurs résul­tats pour des cen­taines d’autres mots-clés. Cer­tains d’entre eux sont des sous-sujets que vous pour­riez vouloir traiter dans votre article.

    Com­ment trou­ver ces mots-clés ?

    Entrez quelques-unes des meilleures pages dans l’outil Ahrefs d’Écart de con­tenu (Con­tent Gap), met­tez le mode sur URL et lais­sez le champ d’en dessous vide.

    En cli­quant sur “voir les mots-clés” vous aurez la liste de tous les mots-clés pour lesquels cette page se posi­tionne également.

    Comme il y aura sou­vent beau­coup de mots-clés par­a­sites, utilisez les inter­sec­tions pour trou­ver les mots-clés sur lesquels deux pages ou plus se positionnent

    Dans ce cas, la plu­part des mots-clés sont juste dif­férentes for­mu­la­tions pour votre mot-clé prin­ci­pal. Mais vous en trou­verez cer­tains qui pour­raient vous don­ner des idées à dévelop­per comme “qu’est-ce que le flank steak”, “mari­nade flank steak” ou “com­ment griller un flank steak”.

    Vérifiez le rapport “parle aussi de”

    Ren­trez vos mots-clés prin­ci­paux dans l’Explo­rateur de Mots-clés de Ahrefs puis véri­fiez le rap­port Par­le aus­si de (also talk about) pour voir quels sont les mots-clés les plus men­tion­nés dans les pages les mieux positionnées.

    Si nous faisons le test avec “flank steak”, nous pou­vons voir les mots-clés suivants :

    • Carne asa­da
    • Sucre brun
    • Vin rouge
    • Sauce soja
    • Huile d’olive

    Cela vous dit presque tout ce que les util­isa­teurs cherchent et vous donne d’autres idées sur les types de mari­nade qu’ils veulent.

    5. Écrivez l’article

    Il est enfin temps de com­mencer à pian­ot­er sur votre clavier pour obtenir le pre­mier jet. La bonne nou­velle est que vous avez déjà établi un plan en vous bas­ant sur de vraies don­nées, il n’y a pas besoin de “saupoudr­er de mots-clés” ou ce genre de choses. Con­tentez-vous de rem­plir les blancs.

    La par­tie la plus dif­fi­cile de l’optimisation est déjà faite lorsque vous aurez aligné votre arti­cle avec l’intention de recherche et con­stru­it le con­tenu en vous bas­ant sur des don­nées. Mais il est tou­jours pos­si­ble d’ajouter quelques opti­mi­sa­tions pour don­ner toutes ses chances à votre arti­cle pour se posi­tion­ner sur Google.

    Voici une brève check­list SEO que vous pou­vez suiv­re pour ajouter la cerise sur le gâteau pour chaque arti­cle que vous publiez :

    Mettez votre mot-clé dans le titre

    La plu­part des plate­formes de blog (comme Word­Press) vont met­tre le titre de votre page dans une balise H1, c’est sans doute la meilleure rai­son SEO de met­tre votre mot-clé dans le titre.

    Si vous avez déjà lu l’un de nos arti­cles, vous aurez sans doute remar­qué que nous inclu­ons le mot-clé dans la plu­part de nos titres.

    Est-ce que c’est ça qui va déter­min­er si vous allez être bien positionné ?

    En soi non. Mais tous les élé­ments comptent.

    Gardez juste en tête qu’il n’est pas tou­jours per­ti­nent de met­tre votre mot-clé dans le titre écrit exacte­ment de la même manière que ce que révè­lent vos recherch­es. Par­fois, pour ren­dre la lec­ture plus agréable, il vaut mieux utilis­er une variation.

    Par exem­ple, notre mot-clé pour cet arti­cle est “com­ment avoir plus d’abonnés YouTube” mais nous n’avons pas util­isé l’expression au mot près dans notre titre car nous l’avons fait sous forme de liste.

    Gardez une balise title courte

    Les balis­es title sont impor­tantes car c’est ce que l’utilisateur voit dans les résul­tats de recherche.

    La majorité des plate­formes de blog­ging comme Word­Press vont met­tre le titre de votre arti­cle dans votre balise title, mais s’il est long, il peut être tron­qué dans les résul­tats de recherche.

    Est-ce que c’est dra­ma­tique ? Pas vrai­ment, mais autant faire les choses bien.

    Pour faire une ver­sion rac­cour­cie du titre de votre arti­cle, vous pou­vez utilis­er la balise title.

    C’est ce que nous avons fait dans cet article :

    Note.
    Nous util­isons Yoast SEO pour le faire dans Word­Press. Vous pou­vez aus­si utilis­er Rank Math, The SEO Frame­work, ou tout autre plu­g­in de SEO pour Word­Press. Si vous utilisez une autre plate­forme comme Square­space ou Wix, vous devriez pou­voir mod­i­fi­er la balise title nativement.

    Lec­ture recom­mandée (en anglais): How to Craft the Per­fect SEO Title Tag

    Utilisez une URL durable

    Est-ce que vous avez déjà vu un résul­tat de recherche comme celui-ci ?

    Le titre dit que l’article a été pub­lié en 2021, mais l’URL dit 2017. Il faudrait savoir.

    Si nous ren­trons cette URL dans l’Explo­rateur de Con­tenu de Ahrefs, on trou­ve la réponse : l’article a été ini­tiale­ment pub­lié en 2017 mais a été mis à jour en 2021.

    Comme l’auteur n’a pas util­isé une URL durable dans le temps (ever­green) lorsqu’il a pub­lié l’article, la ver­sion mise à jour sem­ble vieille car le “2017” est tou­jours dans l’URL.

    C’est pour cela qu’il est impor­tant de choisir des URL durables, le meilleur moyen d’y par­venir est de paramétr­er le slug de votre URL sur votre mot-clé. Cela a en plus l’avantage de garder des URLs cour­tes et claires pour réduire l’effet de troncage dans le SERP.

    Lec­ture recom­mandée (en anglais) : How to Cre­ate SEO-Friend­ly URLs (Step-by-Step)

    Rédigez une meta description convaincante

    Les meta descrip­tions sont générale­ment le petit texte descrip­tif que l’on voit sur la page des résul­tats de recherche (SERP), je dis générale­ment car il arrive que Google la rem­place par un pas­sage de votre page ou arti­cle qui lui sem­ble plus pertinent.

    En rédi­geant une bonne meta descrip­tion, vous pou­vez con­va­in­cre plus d’utilisateurs de cli­quer sur votre arti­cle dans les résul­tats de recherche. Cela aug­mente le traf­ic organique.

    Com­ment rédi­ger une bonne meta description ?

    Cherchez les points com­muns dans les descrip­tions brèves des meilleures pages.

    Par exem­ple, tous les résul­tats de “steak tacos” par­lent des meilleurs morceaux de viande pour la recette, Google se charge même de met­tre en gras des ter­mes comme “flank steak” et “bœuf”. Ce sont donc des choses que vous devriez men­tion­ner dans votre meta description.

    Pour “flank steak”, toutes les descrip­tions sont des déf­i­ni­tions. C’est donc que ce vous devriez écrire.

    Lec­ture recom­mandée (en anglais): How to Write the Per­fect Meta Description

    Optimisez vos images

    Vous devriez à la fois opti­miser vos images pour l’accessibilité et pour les aider à se posi­tion­ner dans Google Image, ce qui va vous apporter du trafic.

    Par exem­ple, voici nos don­nées de traf­ic organique issu de Google Image sur les 3 derniers mois :

    Voici com­ment opti­miser vos images :

    • Utilisez des noms de fichi­er descrip­tif. Par exem­ple chaton-mignon.jpg au lieu de IMG_94756.jpg
    • Ajoutez du texte alter­natif descrip­tif. Décrivez vos images en quelques mots pour aider les per­son­nes malvoy­antes qui utilisent un lecteur d’écran.
    • Com­pressez-les. Utilisez un plu­g­in comme Short­Pix­el ou EWWW Image Optimizer

    Lec­ture recom­mandée (en anglais) : Image SEO: 12 Action­able Tips

    Ajoutez un sommaire

    Un som­maire avec des liens vers les sec­tions impor­tantes de votre arti­cle va aider vos util­isa­teurs à trou­ver plus facile­ment l’information qui les intéresse.

    Voici un exem­ple de cet article : 

    Le nôtre est un code per­son­nal­isé, mais il existe des plu­g­ins comme Easy Table of Con­tents qui vont vous per­me­t­tre de facile­ment ajouter un som­maire à n’importe quel article.

    En plus de l’intérêt en UX, un som­maire peut égale­ment aider à faire appa­raître des sitelinks sur les arti­cles directe­ment dans le SERP, ce qui pour­rait vous faire gag­n­er quelques clics.

    Voici un exem­ple pour notre arti­cle sur les redi­rec­tions 301 :

    Ce sont les sec­tions qui appa­rais­sent dans notre sommaire :

    Lec­ture recom­mandée (en anglais) : What Are Sitelinks? How to Influ­ence Them

    Ce qui va pou­voir attir­er du back­link sur votre site (“link­able snip­pets”, des extraits qui attirent du lien) sont des infor­ma­tions spé­ci­fiques vers lesquelles d’autres pour­raient vouloir faire un lien.

    Obtenir plus de liens est très impor­tant, c’est un fac­teur de rank­ing recon­nu. Google le répète en de nom­breuses occa­sions, et nous avons trou­vé une cor­réla­tion claire entre les back­links et le traf­ic organique dans notre étude basée sur plus d’un mil­liard de pages.

    Mais com­ment savoir ce qui pour­rait être un extrait qui pour­rait génér­er du back­link sur votre sujet ?

    Voici une méth­ode simple :

    1. Entrez les pages les mieux posi­tion­nées pour votre mot-clé sur l’Explorateur de Site de Ahrefs
    2. Allez dans le rap­port Ancres (anchor)
    3. Cherchez des points com­muns dans les ancres.

    Si on fait cela pour les meilleurs résul­tats pour notre arti­cle “Tech­niques SEO”, on voit que plusieurs sites nous envoient du back­link grâce à nos statistiques.

    Nous pour­rions donc encour­ager plus de per­son­nes à faire des liens vers nos arti­cles sur le sujet en inclu­ant des sta­tis­tiques du même ordre.

    Si nous faisons le même test pour l’un de nos arti­cles les plus con­sultés sur le copy­writ­ing SEO, on peut con­stater que nous recevons beau­coup de lien via deux con­cepts uniques :

    Si nous voulions obtenir plus de back­links vers notre arti­cle sur le copy­writ­ing SEO, il nous faudrait sans doute inclure quelques-unes de nos idées uniques dans l’article.

    Ajoutez des données structurées

    Les don­nées struc­turées sont des élé­ments de code qui vont aider les moteurs de recherche à mieux com­pren­dre et met­tre en avant votre con­tenu dans les résul­tats de recherche.

    Pour les arti­cles, l’intérêt prin­ci­pal des don­nées struc­turées est de rem­porter les extraits enrichis (rich snip­pets) comme ceci :

    Les extraits enrichis vont amélior­er le taux de clic et vous apporter plus de traf­ic organique vers vos articles.

    Com­ment savoir si vous devriez ajouter des don­nées struc­turées à votre article ?

    Voici un bref guide :

    Lec­ture recom­mandée (en anglais) : Rich Snip­pets: What Are They and How Do You Get Them?

    Ajoutez des liens internes

    Les liens internes sont ceux qui vont d’une page (ou arti­cle) à une autre page ou arti­cle du même domaine. Ils sont impor­tants parce qu’ils améliorent “l’autorité” des pages et aident Google à mieux com­pren­dre le sujet des pages en question.

    C’est pour cela qu’il faut ajouter des liens internes per­ti­nents à chaque arti­cle que vous publiez.

    Vous pou­vez trou­ver des oppor­tu­nités intéres­santes grâce à Google. Faites la recherche suivante :

    site:votresite.com "mot-clé principal de votre article"

    Par exem­ple, si votre arti­cle par­le de flank steak, voici que vous devriez taper

    site:votresite.com "flank steak"

    Cela va faire ressor­tir toutes les pages de votre site qui men­tion­nent votre mot-clé cible.

    Il ne vous reste plus qu’à créer des liens avec les mots ou phras­es de votre nou­v­el arti­cle lorsque cela est pertinent.

    Vous pou­vez aus­si trou­ver des oppor­tu­nités gra­tu­ite­ment en util­isant l’Audit de Site des Out­ils pour Web­mas­ter de Ahrefs. Ren­dez-vous dans Oppor­tu­nités de lien (link oppor­tu­ni­ties) et ajoutez votre page cible :

    https://www.youtube.com/watch?v=eWJtcPzGQWY

    Lec­ture recom­mandée (en anglais) : Inter­nal Links for SEO: An Action­able Guide

    Le SEO de blog n’est pas une chose que l’on fait une fois et qu’on oublie. Vous ne pou­vez pas vous con­tenter d’écrire et d’optimiser un arti­cle puis vous dire que vous avez ter­miné. Faire remon­ter vos arti­cles dans Google et les main­tenir à leur place au fil du temps est un proces­sus qui se fait sur la durée.

    Voyons quelques méth­odes pour amélior­er et main­tenir le rank­ing de vos arti­cles de blog.

    Mettez à jours vos articles régulièrement

    Si vous suiv­ez le blog de Ahrefs depuis un moment, vous aurez remar­qué que nous met­tons à jour et repub­lions nos arti­cles à peu près aus­si régulière­ment que nous en écrivons de nouveaux.

    D’ailleurs, selon l’Explo­rateur de Con­tenu, nous repub­lions env­i­ron un quart de nos articles.

    La rai­son der­rière cette démarche est que le posi­tion­nement dure rarement ad vitam. Les arti­cles vont per­dre en per­ti­nence avec le temps, ce qui sig­ni­fie une baisse dans le posi­tion­nement et le traf­ic organique.

    C’est exacte­ment ce qui s’est passé pour notre arti­cle sur les Recherch­es Google les plus fréquentes :

    Com­ment avons-nous pal­lié la situation ?

    En met­tant à jour notre arti­cle avant de le republier.

    Vous pou­vez facile­ment voir à quelles dates, ce sont les pics du graphique.

    Nous faisons régulière­ment la même chose pour les arti­cles pour lesquels nous avons mal jaugé l’intention de recherche.

    Par exem­ple, nous avons pub­lié une étude sur le SEO on-page en 2016, mais elle n’a jamais vrai­ment eu de suc­cès en ter­mes de traf­ic organique. Tout sim­ple­ment parce que les util­isa­teurs ne voulaient pas lire une étude. Donc en 2018 nous avons réécrit l’ar­ti­cle pour en faire un guide et l’avons repub­lié à la même URL.

    Résul­tat : un grand bon dans le traf­ic organique, qui est resté constant.

    Lec­ture recom­mandée (en anglais) : Repub­lish­ing Con­tent: How to Update Old Blog Posts for SEO

    Optimiser pour l’extrait mis en avant

    Les extraits mis en avant (fea­tured snip­pets en anglais) sont de courts morceaux d’information qui vont appa­raître en haut des résul­tats de recherche. Ils sont générale­ment extraits de l’une des 10 meilleures pages dans le but de fournir une réponse suc­cincte à la ques­tion de l’utilisateur.

    En opti­misant vos arti­cles de blog pour qu’ils rem­por­tent le résul­tat enrichi, cela va vous don­ner un “rac­cour­ci” vers la pre­mière position.

    Voici une manière sim­ple de trou­ver des oppor­tu­nités de résul­tat enrichi (fea­tured snip­pet) dans vos articles :

    1. Entrez votre blog dans l’Explorateur de Site de Ahrefs
    2. Ren­dez-vous dans le rap­port de mots-clés Organiques
    3. Fil­trez les mots-clés qui dis­posent d’un résul­tat enrichi sur lequel vous n’êtes pas positionné

    Ensuite, tout est une ques­tion d’ajouter ou mod­i­fi­er le for­mat des infor­ma­tions néces­saire pour rem­porter l’extrait avec votre article.

    https://www.youtube.com/watch?v=TuTMLbbnlg0

    Lec­ture recom­mandée (en anglais) : How to Opti­mize for Google’s Fea­tured Snippets

    Créez des content hubs

    On appelle Con­tent hubs un ensem­ble d’articles sur un sujet par­ti­c­uli­er (on par­le égale­ment de top­ic cluster).

    Il y a trois parties :

    1. Un arti­cle “hub” (ou “pil­lar”) arti­cle prin­ci­pal sur un sujet large
    2. Des sous-arti­cles qui vont détailler des par­ties de ce sujet
    3. Un mail­lage interne entre l’article de base et les sous-articles

    Beau­coup de pro­fes­sion­nels du SEO pensent que créer un con­tent hub à par­tir d’articles de blog va amélior­er le posi­tion­nement de tous les arti­cles du hub. Il y a plusieurs raisons à cela, mais la théorie prin­ci­pale est que cela aide Google à voir votre site comme une source d’informations fiables et de qual­ité sur un sujet.

    Pour créer ces con­tent hub (ou top­ic clus­ter) vous pou­vez soit par­tir de zéro soit le con­stituer en vous bas­ant sur des arti­cles que vous avez déjà écrits sur un même sujet.

    Lec­ture recom­mandée (en anglais) : Con­tent Hubs for SEO: How to Get More Traf­fic and Links

    Créez plus de liens

    Comme il y a une cor­réla­tion claire entre les back­links et le posi­tion­nement, vous allez cer­taine­ment avoir du mal à dépass­er les arti­cles qui ont plus de liens entrants de qual­ité que vous.

    Com­ment con­naître le nom­bre de back­links des pages en compétition ?

    Jetez un œil à l’aperçu du SERP pour votre mot-clé cible dans l’Explo­rateur de Mots-clés de Ahrefs.

    Vous pou­vez ensuite creuser un peu plus dans le pro­fil de leurs back­links pour juger de leur qual­ité et avoir une meilleure idée de la dif­fi­culté que vous aurez à bat­tre leur positionnement.

    Lec­ture recom­mandée (en anglais) : Key­word Dif­fi­cul­ty: How to Deter­mine Your Chances of Rank­ing in Google

    Conclusion

    Le SEO de blog se base sur la con­stance. Vous devez écrire, opti­miser et met­tre à jour vos arti­cles en per­ma­nence. Cela prend du temps, vous n’allez pas vous posi­tion­ner du jour au lende­main, mais c’est la seule méth­ode pour attir­er du traf­ic organique con­stant vers votre blog.

    S’il est tout nou­veau et que vous n’avez pas encore “d’autorité”, il peut être une bonne idée de com­mencer à vous con­cen­tr­er sur des mots-clés à faible com­péti­tion pour lesquels il est plus sim­ple de se positionner.

    Vous pou­vez en appren­dre plus sur la manière de lancer et faire grandir un blog jusqu’à 100K vis­i­teurs par mois et plus encore dans notre cours gra­tu­it sur le blog­ging pro­fes­sion­nel.

    Vous avez des ques­tions ? Con­tactez-moi sur Twit­ter.

    • Backlinks 3
    Données de Explorateur de contenu