SEO on-page : le guide complet du débutant

Mateusz Makosiewicz
Chercheur en marketing et éducateur chez Ahrefs. Mateusz a plus de 10 ans d’expérience dans le marketing au sein d’agences, d’entreprises de SaaS et de matériel. Lorsqu’il n’écrit pas, il compose de la musique ou profite de longues promenades.
Article Performance
Data from Ahrefs
  • Backlinks

The number of websites linking to this post.

This post's estimated monthly organic search traffic.

Dans ce guide, vous appren­drez à opti­miser votre con­tenu pour qu’il soit mieux posi­tion­né sur Google.

Nous partagerons des con­seils testés et éprou­vés, faciles à suiv­re, sur ce qui est vrai­ment impor­tant en SEO on-page.

Besoin d’une check­list ? Vous la trou­verez ici aussi.

Con­tents

    Qu’est-ce que le SEO on-page ?

    Le SEO on-page (ou On-page SEO) désigne tout ce que vous pou­vez faire sur la page elle-même pour amélior­er son classe­ment. Il s’ag­it d’aider Google et les inter­nautes à mieux com­pren­dre et assim­i­l­er votre contenu.

    Pourquoi le SEO on-page est-il important ?

    Google exam­ine le con­tenu d’une page pour déter­min­er s’il s’ag­it d’un résul­tat de recherche per­ti­nent.[1] Et si Google estime que votre con­tenu est moins per­ti­nent que celui de vos con­cur­rents, ces derniers vous surclasseront.


    Si vous avez déjà enten­du dire que l’op­ti­mi­sa­tion des pages con­siste à répéter des mots clés sur une page, c’est loin d’être le cas. Si vous en faites trop, cela nuira à votre classe­ment. [2] Exam­inons donc quelques opti­mi­sa­tions judi­cieuses qui fer­ont une dif­férence positive.

    Nous avons égale­ment résumé tous les élé­ments de référence­ment sur la page dans une liste de con­trôle (Google Sheets). Voici com­ment l’utiliser :

    • Cliquez ici pour créer une copie mod­i­fi­able de la liste de con­trôle dans votre Google Drive.
    • Dupli­quer la feuille prin­ci­pale pour chaque page que vous optimisez
    Preview of on-page checklist
    Aperçu de la check­list SEO on-page.

    S’aligner sur l’intention de recherche

    L’in­ten­tion de recherche est la rai­son qui sous-tend la recherche. La com­pren­dre vous per­met de savoir ce que les util­isa­teurs recherchent et ce que vous devez leur apporter dans votre contenu.

    Pour illus­tr­er les résul­tats de l’op­ti­mi­sa­tion des inten­tions de recherche, voici l’es­ti­ma­tion du traf­ic organique de l’une de nos pages avant et après l’aligne­ment des inten­tions de recherche.

    Result of search intent optimization

    Pour iden­ti­fi­er l’in­ten­tion de recherche, il suf­fit d’ex­am­in­er les résul­tats les mieux classés sur Google et d’i­den­ti­fi­er les trois “C” de l’in­ten­tion de recherche :

    • Con­tent type (type de con­tenu) — Quel est le type de con­tenu dom­i­nant ? S’ag­it-il d’un arti­cle de blog, d’une page pro­duit, d’une vidéo ou d’autre chose ?
    • Con­tent for­mat (for­mat de con­tenu) — Par­mi les for­mats les plus courants, citons les guides pra­tiques, les listes, les cri­tiques, les com­para­isons, etc.
    • Con­tent angle (angle édi­to­r­i­al) — L’ar­gu­ment de vente unique des points les mieux classés, par exem­ple “le meilleur”, “le moins cher”, “pour les débu­tants”, etc. Per­met de savoir ce que les inter­nautes appré­cient dans une recherche donnée.

    Par exem­ple, la plu­part des pages les mieux classées pour “noy­au d’av­o­cat” sont des arti­cles de blog qui ser­vent de guides pra­tiques. L’u­til­i­sa­tion du terme “facile­ment” indique que les inter­nautes sont des débu­tants à la recherche de con­seils simples.

    Exemple de recherche dans Google

    Couvrir l’ensemble du sujet

    Si votre con­tenu cou­vre des sous-thèmes per­ti­nents, il a plus de chances de répon­dre aux attentes des inter­nautes. De plus, il peut se class­er pour des mots clés plus per­ti­nents et obtenir ain­si un traf­ic plus important.

    Les pages les mieux classées con­stituent un bon point de départ. Vous pou­vez rechercher manuelle­ment les points com­muns entre ces pages, tels que les titres, les FAQ, les aides visuelles, l’ap­pro­fondisse­ment du sujet, etc.

    Par exem­ple, cer­taines des pages les mieux classées pour “com­ment économiser de l’ar­gent” men­tion­nent la résil­i­a­tion de cer­tains abonnements.

    Recherche de sous-thèmes pertinents sur les pages les mieux classées
    Recherche de sous-thèmes pertinents sur les pages les mieux classées

    Vous pou­vez égale­ment utilis­er des out­ils de référence­ment comme Ahrefs, qui vous indiquent les mots-clés pour lesquels les pages les mieux classées se posi­tion­nent. Cer­tains de ces mots-clés peu­vent con­stituer de bons sous-thèmes ou points à inclure dans votre contenu.

    Voici ce qu’il faut faire :

    1. Placez votre mot-clé prin­ci­pal dans le Key­words Explor­er d’Ahrefs
    2. Faites défil­er jusqu’à SERP overview (Vue d’ensem­ble du SERP) et sélec­tion­nez quelques pages en tête de classement.
    3. Cliquez sur Ouvrir dans et sélec­tion­nez Gap de con­tenu.

    Vous ver­rez une liste de mots-clés courants ; ce sont vos indices pour savoir ce que recherchent les internautes.

    Voici un exem­ple pour la requête “mar­ket­ing de con­tenu”. Les inter­nautes recherchent une déf­i­ni­tion et des con­seils pra­tiques pour éla­bor­er une stratégie.

    Mots clés communs aux pages les mieux classées (analyse de gaps dans le contenu)

    Et si vous opti­misez une page déjà exis­tante, incluez-la dans l’analyse pour voir les sous-thèmes que vous pour­riez manquer.

    Analyse des gaps en matière de mots-clés pour une page existante

    Rendez votre contenu unique

    Si vous voulez être bien classé, vous ne devez pas vous con­tenter de repren­dre d’autres pages. Vous devez apporter quelque chose de nou­veau aux SERP (pages de résul­tats des moteurs de recherche).

    Vous aug­mentez ain­si vos chances d’at­tir­er des liens qui, à leur tour, peu­vent amélior­er votre classement.

    Vous devrez faire preuve de créa­tiv­ité, car l’o­rig­i­nal­ité dépend de ce qui se trou­ve déjà dans les SERP. Pensez à ce qui suit :

    • Recherche orig­i­nale — Nou­velles con­nais­sances ou décou­vertes. Par exem­ple, une enquête sec­to­rielle auprès des clients d’une entreprise.
    • Vue ou point de vue unique sur un sujet — Per­spec­tives nou­velles, remis­es en ques­tion des idées reçues, opin­ions tranchées. Par exem­ple, des con­seils en matière de référence­ment de la part d’un expert de longue date du secteur.
    • Un moyen plus rapi­de ou plus facile de résoudre un prob­lème don­né ou de réalis­er quelque chose — Par exem­ple, des con­seils pour devenir riche avant 30 ans.
    • Une ressource utile et gra­tu­ite — Par exem­ple, un mod­èle, une astuce, etc.

    Par exem­ple, la page la mieux classée pour “com­ment devenir riche” pro­pose plus d’une ving­taine de façons d’y par­venir, ce qui est unique dans le SERP à l’heure actuelle.

    SERP montrant une page avec un angle unique

    Pour vous inspir­er des liens que les gens aiment créer sur un sujet don­né, vous pou­vez utilis­er Ahrefs.

    Sai­sis­sez votre mot-clé dans Key­words Explor­er, faites défil­er jusqu’au SERP overview (Vue d’ensem­ble du SERP), et cliquez sur le numéro de back­link d’une page com­por­tant un grand nom­bre de domaines de référence.

    Aperçu des SERP montrant une page avec un grand nombre de domaines référents et de backlinks

    Ensuite, exam­inez les ancres des liens retour dans Site Explor­er pour trou­ver des mod­èles. Par exem­ple, cet arti­cle a obtenu un grand nom­bre de liens parce qu’il men­tion­nait les avan­tages du ket­tle­bell swing.

    Texte entourant le texte d'ancrage révélant la raison des backlinks

    Créer une hiérarchie visuelle en utilisant les balises H1-H6

    Les balis­es d’en-tête (H1, H2, etc.) aident Google à com­pren­dre le con­tenu de vos pages.[3]

    Ils aident égale­ment les lecteurs à com­pren­dre votre con­tenu et améliorent la lisibilité.

    Les sous-titres améliorent la lisibilité en créant une hiérarchie visuelle.

    En ce qui con­cerne la balise H1, la meilleure pra­tique con­siste à utilis­er une balise H1 par page et à la faire cor­re­spon­dre au titre de la page.

    La barre d'outils SEO d'Ahrefs affichant les balises méta
    Source : SEO Tool­bar d’Ahrefs

    Pour trou­ver des pages avec des balis­es H1 man­quantes ou vides, par­courez votre site avec le Site Audit d’Ahrefs et allez dans le rap­port Con­tent. Vous pou­vez le faire gra­tu­ite­ment avec un compte Ahrefs Web­mas­ter Tools (AWT).

    H1 report in Ahrefs' Site Audit

    Quant aux balis­es H2 à H6, il suf­fit de les utilis­er pour les sous-titres de votre contenu.

    Rédiger une balise de titre convaincante

    Les balis­es de titre sont sou­vent le prin­ci­pal élé­ment d’in­for­ma­tion util­isé pour décider sur quel résul­tat cli­quer.[4] C’est pourquoi vous devez les ren­dre attrayantes. Voici quelques conseils :

    • Faites-les cour­tes — Il est préférable de ne pas dépass­er 70 car­ac­tères pour éviter la troncature.
    • Cor­re­spon­dre aux inten­tions de recherche — Dites aux inter­nautes que vous avez ce qu’ils recherchent.
    • Soyez descrip­tif — Ne soyez pas vague ou générique.
    • Ne faites pas de Click­bait — Assurez-vous qu’ils sont en adéqua­tion avec votre contenu.
    • Inclure le mot-clé — Utilisez une vari­ante proche si elle est plus logique.
    • Inclure l’an­née- Pour les sujets qui exi­gent de la fraîcheur.
    Exemple de titre de page web
    Recom­man­da­tion
    Vous pou­vez utilis­er Chat­G­PT pour trou­ver des idées de titres et par­tir de là.
    Générer des titres de pages dans ChatGPT

    Définis­sez une balise de titre sur chaque page index­able. Vous pou­vez utilis­er l’outil Ahref­s’Site Audit pour trou­ver les pages dont la balise de titre est vide ou trop longue. Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’un compte gra­tu­it AWT. Une fois que vous vous êtes inscrit et que vous avez exploré votre site, allez dans le rap­port Con­tent pour véri­fi­er les problèmes.

    Title tag report in Ahrefs' Site Audit

    Rédiger une méta-description convaincante

    Les méta-descrip­tions ne sont pas un fac­teur de classe­ment Google[5] mais peu­vent apporter plus de clics et de traf­ic. En effet, Google les utilise sou­vent pour l’ex­trait descrip­tif dans les résul­tats de recherche. Voici quelques con­seils pour les rédiger :

    • Faites-les cour­tes — Il est préférable de ne pas dépass­er 160 car­ac­tères afin d’éviter la troncature.
    • Expan­sion de la balise de titre — Incluez les USPs que vous n’avez pas pu insér­er dans la balise de titre.
    • Cor­re­spon­dre à l’in­ten­tion de recherche — Dou­blez l’at­ten­tion sur ce que veu­lent les internautes.
    • Utilis­er la voix active — S’adress­er directe­ment à l’internaute.
    • Incluez votre mot-clé — Google le met sou­vent en gras dans les résultats.
    Exemple de méta-description
    Recom­man­da­tion
    Tout comme pour le titre de la page, vous pou­vez utilis­er Chat­G­PT pour créer des méta-descriptions.
    Utiliser ChatGPT pour générer des idées de méta-descriptions

    Vous pou­vez utilis­er l’outil Site Audit d’Ahrefs pour rechercher les pages dont la méta-descrip­tion est vide ou trop longue. Une fois de plus, vous aurez besoin d’un compte AWT gra­tu­it. Une fois que vous vous êtes inscrit et que vous avez exploré votre site, allez dans le rap­port Con­tent pour véri­fi­er les problèmes.

    Meta description tag report in Ahrefs' Site Audit
    Did You Know

    Google n’u­tilise générale­ment pas les méta-descrip­tions pour l’ex­trait de recherche. Notre étude a révélé qu’il ne les utilise que dans 37,22 % des cas.[6] Le reste du temps, il utilise d’autres con­tenus de cette page spé­ci­fique.[7]

    Définir des URL optimisées

    Google recom­mande d’u­tilis­er des mots per­ti­nents pour votre con­tenu dans les URL de vos pages.[8]

    Sou­vent, la manière la plus sim­ple de procéder est de plac­er votre mot-clé cible dans la par­tie “slug” de l’URL.

    Exemple d'un slug optimisé

    Toute­fois, si la struc­ture de l’URL con­tient déjà quelques mots de votre mot-clé cible, vous pou­vez rac­cour­cir le slug.

    Par exem­ple, notre mot-clé cible est “SEO for Real­tors”. Comme la page est imbriquée dans le réper­toire “seo/for”, nous pour­rions sim­ple­ment utilis­er “real­tors” comme nom de domaine.

    Example of a URL that uses the keyword in the directory name and article slug

    Optimisez vos images

    Les images de vos pages peu­vent être classées dans la recherche d’im­ages de Google et aug­menter le traf­ic vers votre site.

    L’op­ti­mi­sa­tion de l’im­age repose essen­tielle­ment sur ces trois tâches.

    Utiliser des noms de fichiers descriptifs

    Google affirme que les noms de fichiers lui don­nent des indi­ca­tions sur le sujet de l’im­age.[9] Voici quelques con­seils pour la dénom­i­na­tion des images :

    • Soyez descrip­tif
    • Soyez con­cis
    • Ne pas “bour­rer” les mots-clés (Key­words stuffing)
    • Utilis­er des tirets entre les mots
    Comment nommer les images pour le SEO

    Utiliser un texte alt descriptif

    Google utilise égale­ment le texte alt (texte alter­natif) pour com­pren­dre le sujet d’une image.[10] Il s’ag­it d’un attrib­ut HTML util­isé sur les balis­es <img> pour décrire l’im­age. Il n’est pas vis­i­ble sur la page elle-même et ressem­ble à ceci :

    <img src="https://votredomaine.com/chiot.jpg" alt="jeune-chien"

    L’ob­jec­tif prin­ci­pal du texte alt est d’amélior­er l’ac­ces­si­bil­ité pour les vis­i­teurs qui utilisent des lecteurs d’écran. Ceux-ci con­ver­tis­sent le con­tenu de la page, y com­pris les images, en son.

    Voici nos meilleurs con­seils pour créer un texte alt :

    • Soyez descrip­tif
    • Soyez con­cis
    • Ne pas bour­rer les mots-clés
    • Ne dites pas qu’il s’ag­it d’une image
    Comment rédiger un texte Alt pour le référencement

    Vous pou­vez utilis­er le rap­port Images dans Site Audit d’Ahrefs pour véri­fi­er que votre site ne con­tient pas d’im­ages dont le texte alt est manquant.

    Alt attribute distribution report in Ahrefs' Site Audit

    Compression d’images

    La com­pres­sion des images per­met de réduire la taille des fichiers, ce qui accélère les temps de charge­ment. Il existe de nom­breux out­ils pour ce faire. Short­Pix­el est une bonne option.

    Ajouter des liens internes

    Les liens internes sont des liens provenant d’autres pages de votre site web. Ils aident Google à com­pren­dre le con­tenu d’une page et à ren­forcer son autorité. Cela peut con­duire à un meilleur classement.

    Voici com­ment trou­ver gra­tu­ite­ment des oppor­tu­nités de liens internes dans AWT :

    1. Allez à Site Audit
    2. Ouvrez l’outil Oppor­tu­nités de liens internes.
    3. Collez le slug de la page que vous souhaitez opti­miser dans le champ de recherche.
    4. Choi­sis­sez “Page cible” dans le menu déroulant
    Entering target page in Internal Link Opportunities tool

    Par exem­ple, voici une oppor­tu­nité de lien interne pour ce guide :

    Example of internal link opportunity in Ahrefs' Site Audit
    • Page source est l’en­droit où ajouter le lien interne.
    • Con­texte du mot-clé est l’en­droit où ajouter le lien sur la page (avec le mot-clé en gras).
    • La page cible est la page que nous optimisons.

    Étant don­né que l’a­jout de liens internes ne prend qu’une sec­onde, il s’ag­it d’une opti­mi­sa­tion on-page facile et rapide.

    Recom­man­da­tion
    N’in­sérez pas trop de liens internes dans un para­graphe. Cela nuit à l’ex­péri­ence de l’u­til­isa­teur. N’a­joutez-les que lorsqu’ils sont utiles aux visiteurs.

    Utiliser des liens externes

    Selon Google, la créa­tion de liens vers d’autres sites web est un excel­lent moyen d’ap­porter de la valeur à vos util­isa­teurs.[11] N’ayez donc pas peur de le faire lorsque cela a du sens. Atten­tion toute­fois à ne pas créer de liens vers des sites web de qual­ité médiocre ou des sites de spam.

    Voici ce qu’il faut garder à l’e­sprit lorsque l’on crée des liens vers des sites web externes :

    • Citer leurs sources et établir un lien avec elles
    • Lien vers des ressources que les inter­nautes pour­raient trou­ver utiles
    • Mar­quez tout lien spon­sorisé ou payant avec nofol­low ou spon­sored.

    Démontrer une expérience ou une expertise dans le domaine concerné

    Google accorde de l’im­por­tance au con­tenu provenant d’ex­perts ou de per­son­nes ayant une expéri­ence de pre­mière main/de la vie. Ce qui est le plus impor­tant pour Google dépend du sujet.

    Par exem­ple, la source d’in­for­ma­tion la plus fiable sur les bien­faits du thé matcha pour la san­té est une per­son­ne ayant suivi une for­ma­tion en nutri­tion et/ou en médecine.

    Exemple de démonstration d'expertise en matière de contenu

    En revanche, il n’est prob­a­ble­ment pas néces­saire d’être un expert pour rédi­ger un arti­cle sur les sup­ports de télé­phone pour voiture. Il suf­fit que les auteurs de l’é­val­u­a­tion aient une expéri­ence directe des pro­duits et qu’ils en fassent la démonstration.

    Example of demonstrating experience in content

    Voici quelques con­seils de Google pour démon­tr­er votre exper­tise.[12] Vous devez.. :

    • Mon­trez que vous con­nais­sez bien le sujet. Démon­trez com­ment résoudre un prob­lème ou réalis­er quelque chose en fonc­tion de votre expertise.
    • Four­nissez des sources d’in­for­ma­tion claires (et créer des liens vers ces sources).
    • Inclure des cita­tions d’ex­perts pour ren­dre le con­tenu plus digne de confiance.
    • Four­nissez des infor­ma­tions générales sur l’au­teur, par exem­ple un lien vers une page “auteur”. N’hésitez pas à affich­er vos références.
    • S’as­sur­er que le con­tenu est exempt d’er­reurs factuelles facile­ment vérifiables.

    En ce qui con­cerne les sujets qui néces­si­tent une expéri­ence de pre­mière main ou de vie, voici ce que dit Google.[13] Vous devriez.. :

    • Expliquez com­ment vous avez créé le con­tenu. Par exem­ple, don­nez un aperçu du proces­sus d’é­val­u­a­tion des produits.
    • Four­nissez des preuves de l’im­pli­ca­tion dans la créa­tion du con­tenu (telles que des pho­tos ou des vidéos).
    • Four­nissez des infor­ma­tions de base sur l’au­teur ou les auteurs — tout comme pour l’expertise.

    Main­tenant que nous avons abor­dé les principes de base, allons plus loin dans le SEO on-page.

    Optimiser pour les featured snippets

    Un fea­tured snip­pet répond à la ques­tion de l’in­ter­naute par une réponse courte.[14] Vous pou­vez en ren­con­tr­er de dif­férents types : para­graphes, listes, vidéos, etc.

    Featured snippet example

    Google les extrait des listes de recherche sur le web et ils provi­en­nent presque tous d’une des pages classées dans le top 10. [15] Cela sig­ni­fie que vous pou­vez vous hiss­er rapi­de­ment à la pre­mière place en le gagnant.

    Les meilleures oppor­tu­nités de fea­tured snip­pet con­cer­nent générale­ment les mots-clés pour lesquels vous êtes déjà classé par­mi les cinq pre­miers et pour lesquels Google en affiche déjà un.

    Vous pou­vez trou­ver ces oppor­tu­nités en util­isant le Site Explor­er d’Ahrefs :

    1. Entrez votre domaine
    2. Aller au rap­port Mots-clés organiques.
    3. Utilisez des fil­tres : mots-clés dans les posi­tions #1–5, fea­tured snip­pets “où la cible n’ap­pa­rait pas classée”.
    4. Recherchez les mots-clés pour lesquels la réponse manque sur votre page, puis ajoutez-la.
    Trouver des mots-clés avec des featured snippets dans Ahrefs' Site Explorer

    Il s’ag­it alors d’a­jouter la réponse à votre page. La façon dont vous struc­turez cette réponse est impor­tante, voici donc quelques con­seils. Vous devez :

    • Offrir des expli­ca­tions suc­cinctes dans un lan­gage simple.
    • Tou­jours s’align­er sur l’in­ten­tion de recherche ; com­pren­dre le type de réponse que le chercheur recherche.
    • L’idéal est de s’align­er sur la mise en forme util­isée dans l’ex­trait en vedette actuel. Par exem­ple, si vous voyez une liste dans l’ex­trait, vous aurez prob­a­ble­ment plus de chances avec une liste également.

    Obtenir des “Rich snippets” avec le balisage schema

    Les “Rich snip­pets” sont des résul­tats de recherche qui met­tent en évi­dence les don­nées struc­turées inté­grées dans les pages web. Leur objec­tif est de don­ner aux chercheurs des infor­ma­tions som­maires sur un résul­tat en un coup d’œil.[16]

    Rich snippet example

    Les don­nées struc­turées ne sont pas un fac­teur de classe­ment, [17] mais elles aident Google à mieux com­pren­dre le con­tenu de vos pages.

    Les “rich snip­pets” ren­dent égale­ment votre site web plus attrayant dans les résul­tats de recherche, ce qui peut entraîn­er un plus grand nom­bre de clics.

    Pour être éli­gi­ble à l’af­fichage des rich snip­pets (Google ne les affiche pas tou­jours), vous devez appli­quer un code sim­ple appelé bal­is­age de sché­ma. Le proces­sus se résume à véri­fi­er la doc­u­men­ta­tion de Google pour les pro­priétés éli­gi­bles et à génér­er le code à l’aide d’un out­il tel que Schema.dev.

    Optimiser l’expérience de la page

    Pour class­er vos pages, Google prend égale­ment en compte un ensem­ble de “sig­naux d’ex­péri­ence de la page”. Ces sig­naux com­pren­nent (mais ne sont pas lim­ités à) :

    • Core Web Vitals (CWV) (en d’autres ter­mes, si la page est suff­isam­ment rapi­de et stable).
    • Sécu­rité (si la page se con­necte via HTTPS).
    • Con­vivi­al­ité mobile (Google utilise la ver­sion mobile de vos pages pour l’in­dex­a­tion et le classement).
    • Éviter les inter­sti­tiels et les dia­logues intrusifs.
    Signaux d'expérience des pages de Google (Core Web Vitals)

    Les sig­naux Web essen­tiels sont générale­ment améliorés pour l’ensem­ble du site web plutôt que page par page. Mais vous devez égale­ment veiller à ce que toute nou­velle con­cep­tion de page soit optimisée.

    Les prob­lèmes de sécu­rité et les inter­sti­tiels seront les plus faciles à résoudre : obtenez un cer­ti­fi­cat SSL/TSL et dés­ac­tivez les fenêtres con­textuelles sus­cep­ti­bles d’ir­rit­er les util­isa­teurs. Le CWV et la con­vivi­al­ité pour les mobiles pren­dront prob­a­ble­ment plus de temps.

    Vous pou­vez suiv­re les liens ci-dessous pour vous guider tout au long du processus.

    Contrôler et mettre à jour le contenu

    Le référence­ment sur la page est quelque chose que vous pou­vez faire à plusieurs repris­es. Si vous n’êtes pas sat­is­fait de votre classe­ment dans Google, vous pou­vez tou­jours amélior­er et repub­li­er votre contenu.

    Com­mencez par sur­veiller la posi­tion de vos mots-clés. Insérez vos mots-clés cibles dans un out­il de suivi du classe­ment tel que le Rank Track­er d’Ahrefs et observez les classe­ments au cours des trois prochains mois.

    Si une page n’est pas du tout classée ou si vous ne con­statez aucune ten­dance à la hausse (comme dans l’ex­em­ple ci-dessous), il y a de fortes chances que l’amélio­ra­tion du con­tenu soit utile. Il en va de même pour les pages qui ont per­du leur place dans les pre­mières positions.

    Ranking history of a page with low chance of ranking high
    Cette page a dis­paru du top 100 au cours des trois derniers mois, ce qui indique qu’elle a besoin d’être republiée.

    Chez Ahrefs, nous avons observé à plusieurs repris­es de bons résul­tats avec la mise à jour et même la réécri­t­ure com­plète du con­tenu. Ci-dessous, vous pou­vez voir un exem­ple — le traf­ic organique a été mul­ti­plié après une sim­ple mise à jour.

    Augmentation du trafic suite à la mise à jour du contenu
    • Le référence­ment sur la page est tout ce que vous pou­vez faire sur la page elle-même pour amélior­er son classe­ment et sa visibilité.
    • Il ne s’ag­it pas de répéter des mots-clés. Cela peut nuire à votre classement.
    • Il s’ag­it d’aider Google et les inter­nautes à mieux com­pren­dre et assim­i­l­er votre contenu.
    • Si votre page n’est pas bien classée, vous pou­vez tou­jours l’amélior­er. La repub­li­ca­tion de con­tenu donne sou­vent de bons résultats.

    Ques­tions fréquem­ment posées sur le SEO on-page.

    Quelle est la différence entre le SEO on-page et le SEO off-page ?

    Ils visent deux ensem­bles de fac­teurs dif­férents. Le référence­ment sur la page se con­cen­tre sur l’im­pact des fac­teurs de référence­ment se pro­duisant sur une page, tan­dis que le référence­ment hors page se con­cen­tre sur les fac­teurs extérieurs à une page. En d’autres ter­mes, le SEO “on-page” con­cerne les élé­ments que vous pou­vez entière­ment con­trôler, tan­dis que vous ne pou­vez pas entière­ment con­trôler le SEO “off-page”.

    Quelle est la différence entre le SEO on-page et le SEO technique ?

    Le SEO tech­nique con­cerne l’ar­rière-plan du site web afin d’aider Google et les autres moteurs de recherche à trou­ver, explor­er, com­pren­dre et index­er votre page. Le référence­ment sur la page traite du con­tenu du site web afin d’as­sur­er sa per­ti­nence et de démon­tr­er sa qualité.

    Chaque page a‑t-elle besoin de SEO ?

    Non, seule­ment celles que vous voulez ren­dre vis­i­bles aux chercheurs. Cela dit, con­cen­trez vos efforts SEO sur celles qui ont le plus de valeur pour votre entreprise.

    Les pages volumineuses sont-elles néfastes pour le SEO ?

    Google n’a pas de préférence pour la longueur des pages. Il faut tou­jours fournir une quan­tité appro­priée de con­tenu pour répon­dre à l’in­ten­tion de recherche et aux besoins des internautes.

    Qu’est-ce que le “keyword stuffing” (bourrage de mots-clés) ?

    Il s’ag­it de l’u­til­i­sa­tion exces­sive d’un mot-clé cible dans le con­tenu d’une page dans l’in­ten­tion de se class­er pour ce mot-clé. Google con­sid­ère qu’il s’ag­it d’une tech­nique de spam qui peut entraîn­er une sanc­tion manuelle.

    1. Rank­ing Results – How Google Search Works”. Google. Retrieved July 14th 2023
    2. Irrel­e­vant Key­words and Key­word Stuff­ing”. Google. Retrieved August 17th 2022
    3. John Mueller. “Eng­lish Google Web­mas­ter Cen­tral office-hours” Google Search Cen­tral YouTube Chan­nel. Decem­ber 27th 2019
    4. Con­trol your title links in search results”. Google. Retrieved August 17th 2022
    5. Google does not use the key­words meta tag in web rank­ing”. Google. Retrieved August 17th 2022
    6. How Often Does Google Rewrite Meta Descrip­tions? (New Data Study)” Ahrefs. Retrieved June 19th 2023
    7. Con­trol your snip­pets in search results”. Google. Retrieved 17th August 2022
    8. SEO Starter Guide”. Google. Retrieved July 12th 2023
    9. Google Images SEO Best Prac­tices”. Google. Retrieved August 17th 2022
    10. Google Images SEO Best Prac­tices”. Google. Retrieved August 17th 2022
    11. John Mueller. “Link­ing Out: Good for SEO?”. Google Search Cen­tral YouTube Chan­nel. July 26th 2019.
    12. Cre­at­ing Help­ful, Reli­able, Peo­ple-First Con­tent”. Google. Retrieved July 21st 2023
    13. Cre­at­ing Help­ful, Reli­able, Peo­ple-First Con­tent”. Google. Retrieved July 21st 2023
    14. How Google’s fea­tured snip­pets work”. Google. Retrieved July 14th 2023
    15. Ahrefs’ Study Of 2 Mil­lion Fea­tured Snip­pets: 10 Impor­tant Take­aways”. Ahrefs. May 30th 2017. Retrieved 14th July 2023 study
    16. Kavi Goel, Ramanathan V. Guha, Oth­ar Hans­son. “Intro­duc­ing Rich Snip­pets”. Google Search Cen­tral Blog. May 12th 2009. Retrieved August 17th 2022
    17. John Mueller. “There’s no gener­ic rank­ing boost for SD usage”. Twit­ter. April 2nd 2018
    Article Performance
    Data from Ahrefs
    • Backlinks

    The number of websites linking to this post.

    This post's estimated monthly organic search traffic.