13 moyens gratuits de faire la promotion de votre business

13 moyens gratuits de faire la promotion de votre business

Avatar
Service Marketing @ Ahrefs. Projet d’apprentissage en cours : coréen. Je résume également des livres sur mon blog perso.
Article Performance
  • Backlinks
    2

The number of websites linking to this post.

This post's estimated monthly organic search traffic.

    Vous avez du mal à trou­ver la bonne approche pour pro­mou­voir votre business ?

    Voici une liste de tac­tiques que nous avons util­isées chez Ahrefs pour obtenir une crois­sance annuelle de 65%. Elles sont pour la plu­part gra­tu­ites. N’hésitez pas à vous en servir pour pro­mou­voir votre marque.

    1. Appa­rais­sez sur les annu­aires les plus consultés
    2. Bloguez régulière­ment
    3. Créez des vidéos YouTube
    4. Réu­tilisez votre con­tenu sur dif­férents canaux
    5. Créez une liste d’email
    6. Organ­isez des concours
    7. Par­ticipez à des podcasts
    8. Écrivez des guest posts
    9. Mon­tez des parte­nar­i­ats avec d’autres entreprises
    10. Obtenez des avis sur vos produits
    11. Créez une page comparative
    12. Prenez la parole à des évènements
    13. Le “jab” sur les réseaux sociaux

    Google n’est pas la seule méth­ode pour trou­ver des entre­pris­es en ligne. Beau­coup de gens préfèrent se référ­er à des annu­aires qu’ils con­sid­èrent comme de confiance.

    Vous pou­vez par exem­ple utilis­er Tri­pAd­vi­sor pour trou­ver un restau­rant local, Avvo pour trou­ver un avo­cat ou Home­Ad­vi­sor pour con­tac­ter un plom­bier. De très nom­breuses per­son­nes utilisent directe­ment ces sites, mais ils sont générale­ment bien placés dans Google pour les recherch­es locales.

    Appa­raître sur ces sites est très impor­tant pour que des clients poten­tiels décou­vrent votre entre­prise, et la plu­part sont gratuits.

    Com­ment les trouver ?

    L’une des méth­odes est de chercher dans Google “[type d’entreprise] près de moi”. Repérez les annu­aires dans les résul­tats de recherche.

    Une autre méth­ode est d’utiliser l’outil de Croise­ment de liens de Ahrefs pour repér­er les sites qui pointent sur plusieurs con­cur­rents, mais pas vous. Cela peut vous aider à repér­er des annu­aires où votre con­cur­rence s’est inscrite.

    Il vous suf­fit de ren­seign­er les URL de quelques-uns de vos con­cur­rents dans le Croise­ment de liens.

    Ensuite, cliquez sur “Mon­tr­er les oppor­tu­nités de lien”.

    Exam­inez la liste pour voir s’il y a des annu­aires. Par exem­ple, ce site ressem­ble à un annu­aire et il envoie des liens aux trois concurrents.

    Si vous avez un café en Grande-Bre­tagne et que vous n’apparaissez pas dans cette liste, il faudrait remédi­er à cela.

    Le blog de Ahrefs reçoit env­i­ron 397 000 vis­ites organiques (issus des moteurs de recherche) par mois.

    Gardez en tête que c’est unique­ment le traf­ic issu de Google. Si on prend en compte les autres canaux, nous en avons beau­coup plus.

    À un moment T, il n’y a qu’un nom­bre fini de per­son­nes qui sont prêtes à réalis­er un achat. Si vous ne ciblez que cette par­tie du pub­lic, vous allez rater une bonne part de votre marché. Avec les blogs, vous pou­vez attein­dre les per­son­nes qui ne sont pas prêtes à acheter dès maintenant.

    Par exem­ple, nous sommes n°1 sur la requête “blog­ger outreach”.

    Les per­son­nes qui tapent cette requête ont un prob­lème : ils veu­lent con­tac­ter des blogueurs avec de l’influence, mais ne savent pas com­ment s’y pren­dre. Mais ils ne con­nais­sent sans doute pas notre entre­prise et ne savent pas com­ment nos out­ils peu­vent les aider. Après tout, s’ils le savaient, ils auraient directe­ment recher­ché le nom de notre marque.

    En nous posi­tion­nant sur des requêtes comme celle-ci avec des arti­cles, nous sommes en mesure de faire la pro­mo­tion de notre entre­prise en expli­quant com­ment on peut se servir de Ahrefs pour résoudre le prob­lème pour lequel la recherche a été faite. C’est exacte­ment ce que nous faisons dans cet arti­cle.

    Utilisez l’Explorateur de contenu

    L’Explorateur de con­tenu est une base de don­nées de plus d’un mil­liard de pages Web, avec des fil­tres et une fonc­tion recherche. Vous pou­vez exporter des dizaines de mil­liers de résul­tats en quelques clics.

    Si on fait la recherche avec “blog­ger out­reach”, nous obtenons 6 026 résultats.

    Vous pou­vez tout exporter directe­ment en csv.

    Pour par­venir à mon­ter un blog d’entreprise qui fonc­tionne, il faut deux ingré­di­ents. Il faut cibler des sujets qui ont :

    1. Du traf­ic de recherche poten­tiel. Les gens font des recherch­es sur ce sujet dans Google.
    2. Du busi­ness poten­tiel. Le sujet vous per­met de présen­ter vos pro­duits ou votre service.

    Pour trou­ver des sujets avec du traf­ic de recherche poten­tiel, la manière la plus facile est d’utiliser un out­il de recherche de mot-clé gra­tu­it comme Key­word Gen­er­a­tor. Entrez un mot-clé per­ti­nent et vous aurez jusqu’à 150 sujets.

    Exam­inez la liste et classez ces sujets selon leur poten­tiel com­mer­cial. Voici le tableau que nous util­isons à Ahrefs :

    Pour en savoir plus (en anglais) : What is SEO Con­tent? How to Write Con­tent that Ranks

    Les arti­cles ne sont pas les seuls con­tenus que vous pou­vez pro­duire. La vidéo est aus­si un excel­lent moyen de com­mu­ni­quer. YouTube est le deux­ième moteur de recherche le plus util­isé au monde (si on ne prend pas en compte Google Images).

    Nous avons mis beau­coup d’énergie dans YouTube depuis 2018. Les retours sont excel­lents. Aujourd’hui nous avons env­i­ron 217 000 abon­nés et autour de 300 000 vues par mois.

    Cela nous a aus­si apporté beau­coup de clients.

    Pour les vidéos mar­ket­ing, suiv­ez la même stratégie de mar­ket­ing de con­tenu que vous utilisez pour votre blog. Ciblez des sujets de vidéo qui ont à la fois un fort poten­tiel de recherche et d’opportunités com­mer­ciales.

    Vous pou­vez trou­ver des sujets pour YouTube en util­isant des out­ils de recherche de mots-clés comme l’Out­il de mot-clé YouTube. Procédez de la même manière et vous ver­rez 150 sujets potentiels.

    Exam­inez la liste, notez les sujets qui vous intéressent et classez-les selon leur poten­tiel commercial.

    Il n’est pas tou­jours néces­saire de créer du con­tenu à par­tir de rien. Trans­formez ce que vous avez déjà créé pour un for­mat (par exem­ple une vidéo YouTube) et adaptez-le sur un autre for­mat (un article).

    Par exem­ple, notre vidéo sur le mar­ket­ing affil­ié a eu plus de 74 000 vues :

    Nous l’avons retra­vail­lée pour en faire un arti­cle, qui obtient env­i­ron 34 000 vis­i­teurs organiques chaque mois.

    Nous sommes même par­venus à occu­per deux posi­tions en pre­mière page du SERP, ce qui génère plus de traf­ic organique au fil du temps.

    Un con­tenu n’est plus juste un élé­ment unique. C’est plus que cela. Pas seule­ment de la vidéo ou du texte, vous pouvez :

    Voyez cela comme une pyra­mide. On com­mence avec une ver­sion, et on la décom­pose petit à petit en plus petites ver­sions pour d’autres canaux de diffusion.

    Chaque semaine, nous envoyons une newslet­ter à env­i­ron 120 000 per­son­nes avec tout le con­tenu que nous avons pub­lié dans la semaine.

    Ce ne sont pas 120 000 per­son­nes au hasard. Ce sont des gens qui nous ont explicite­ment dit qu’ils voulaient voir notre contenu.

    Notre secret ? Une liste d’email.

    Met­tre en place ce type de liste veut dire vous appro­prier votre chaîne de com­mu­ni­ca­tion. À tout moment, vous pou­vez com­mu­ni­quer avec votre pub­lic. Vous pou­vez envoy­er des pro­mo­tions, du con­tenu, etc. Tout ce que vous voulez.

    Com­ment con­stru­ire une liste d’email ?

    La manière la plus sim­ple est d’offrir quelque chose en échange de leur inscrip­tion. Chez Ahrefs, nous offrons sim­ple­ment d’envoyer plus de con­tenu comme celui qu’ils ont appré­cié directe­ment dans la boîte mail.

    Vous pou­vez être un peu plus “agres­sif” en offrant une “carotte”, peut-être un PDF de l’ar­ti­cle ou du con­tenu gra­tu­it comme un cours.

    Lorsque c’est bien fait, offrir des cadeaux (give­away) via con­cours fonc­tionne bien. Cela fait la pro­mo­tion de votre entre­prise, per­met de faire con­naître votre mar­que et vous aide à créer votre liste d’email.

    Le point clé est “lorsque c’est bien fait”.

    Je dis cela car je vois trop d’en­tre­pris­es qui font des con­cours sans réelle stratégie. Tout ce qu’ils font c’est d’of­frir le plus gros cadeau qu’ils puis­sent trou­ver (un Mac­BookPro, un iPhone, même une Tes­la). Évidem­ment cela attire beau­coup d’attention. Mais cela fait aus­si venir les pique-assi­ette, tous ceux qui espèrent récupér­er des choses gra­tu­ites, la terre entière finale­ment mais peu de lead qual­i­fié, ou bien noyé dans la masse.

    Ce n’est pas l’objectif d’un con­cours. Le but n’est pas d’or­gan­is­er le plus grand jeu-con­cours du monde, mais d’attirer des clients potentiels.

    Cela veut dire offrir des choses que votre audi­ence peut vouloir. La manière la plus directe est d’offrir les pro­duits que vous vendez. Par exem­ple chez Ahrefs nous avions l’habitude d’organiser un give­away à chaque fois que nous étions spon­sors d’un pod­cast.

    Vous pou­vez obtenir un compte stan­dard annuel gra­tu­it (qui vaut actuelle­ment 1790 dol­lars); tout ce que vous avez à faire est d’envoyer… un tweet. Sérieuse­ment. Allez sur twit­ter et taguez moi (@PatFlynn) et @ahrefs. Dites-nous ce qui vous a plu dans l’épisode, ce qui vous a été le plus utile, et c’est tout. D’ici trente jours nous allons sélec­tion­ner une per­son­ne au hasard pour lui faire gag­n­er un abon­nement gratuit !

    Note.
    Nous ne faisons plus de con­cours pour le moment 

    Si vous êtes une jeune société ou que vous avez un nou­veau pro­duit dont per­son­ne n’a enten­du par­ler, peut-être que le prix ne va attir­er grand monde. Dans ce cas, vous pou­vez mon­ter un parte­nar­i­at avec une entre­prise qui cible une audi­ence sim­i­laire à la vôtre, mais n’est pas en con­cur­rence directe.

    Il y a quelques années par exem­ple, je tra­vail­lais pour une start­up où nous ven­dions un tout nou­veau pro­duit : une veste mas­sante. Tout ce que nous avions était un pro­to­type fonc­tion­nel, donc offrir notre pro­duit n’était pas pos­si­ble. Comme notre audi­ence était les per­son­nes avec des prob­lèmes de dos, nous nous sommes asso­ciés avec une entre­prise dans le même marché et offert leur pro­duit comme prix du concours.

    En échange, nous nous sommes occupés de tout : organ­is­er le con­cours, le pro­mou­voir et nous avons partagé les emails récupérés avec notre partenaire.

    Une fois que vous avez déter­miné le prix du con­cours, vous pou­vez utilis­er une app gra­tu­ite comme King­Sumo pour met­tre en place le giveaway.

    Il existe des mil­liers de pod­casts. Il y en a cer­taine­ment autour de votre branche, ils cherchent tou­jours des invités.

    Soyez cet invité.

    Vous pou­vez trou­ver des pod­casts en cher­chant “[votre secteur] pod­cast” sur Google. La majeure par­tie de ce que vous allez trou­ver va en revanche être déjà bien établie et sans doute dif­fi­cile à cibler si vous êtes nou­veau dans le circuit.

    Une autre méth­ode serait de chercher quelqu’un dans votre secteur d’activité qui a déjà été invité dans plusieurs pod­casts. Si par exem­ple vous vendez une app autour de l’apprentissage des langues, une per­son­ne comme Steve Kauf­mann serait parfaite.

    Entrez l’URL de son site dans l’Ex­plo­rateur de site de Ahrefs, allez dans le rap­port des liens entrants et utilisez le fil­tre “inclure” avec son nom. Paramétrez avec “seule­ment le titre de la page référente”.

    You’ll see a list of places where he has been fea­tured on podcasts.

    Analy­sez la liste pour voir s’il y a des oppor­tu­nités pour vous. Con­tactez les organ­isa­teurs et présen­tez-vous comme invité potentiel.

    Rec­om­mend­ed read­ing: 12 lessons I learned from doing 20+ pod­cast inter­views in 4 months

    Le principe du guest post (guest blog­ging) est d’écrire du con­tenu pour un autre blog.

    Pourquoi faire cela ? C’est sim­ple : lorsque vous écrivez pour un autre site, vous devenez vis­i­ble par leur audi­ence. Vous pou­vez aus­si obtenir un lien entrant (back­link) vers votre con­tenu. Les per­son­nes intéressées pour­raient cli­quer, ce qui vous envoie du traf­ic refer­ral. Comme les liens sont un fac­teur impor­tant pour le SEO, cela peut aus­si don­ner un coup de pouce à votre site sur Google.

    Pour com­mencer, trou­vez des sites qui acceptent les arti­cles invités (guest post). Vous pou­vez essay­er en util­isant les opéra­teurs de recherche avancée dans Google :

    • [votre_sujet] “Écrivez pour nous”
    • [votre_sujet] “guest post”
    • [votre_sujet] “pro­pos­er un article”
    • [votre_sujet] “devenir un auteur”
    • [votre_sujet] inurl:contribuer
    • [votre_sujet] inurl:contribution

    Si c’est un bon début, vous ne devriez pas vous lim­iter à cette méth­ode. Beau­coup de blogs acceptent des con­tri­bu­tions, mais ne les recherchent pas pour autant active­ment. S’ils ont pub­lié du con­tenu sur cer­tains sujets par le passé, il est fort pos­si­ble qu’ils acceptent de pub­li­er un guest post sur un sujet similaire.

    Vous pou­vez trou­ver ces sites en util­isant l’Explo­rateur de con­tenu. C’est comme un petit moteur de recherche dans Ahrefs. Il s’appuie sur une base de don­nées de cinq mil­liards de pages que vous pou­vez utilis­er pour trou­ver des men­tions de n’importe quoi sur le Web.

    Entrez le mot-clé ou la phrase qui vous sem­ble per­ti­nente dans l’Explorateur de con­tenu. Paramétrez les fil­tres sur “dans le titre”.

    Ensuite, cochez “un arti­cle par domaine” pour éviter de con­tac­ter le même site plusieurs fois.

    Note.
    Cocher “exclure les pages d’accueil” va retir­er les résul­tats qui ne sont pas des arti­cles de blog.

    Vous pou­vez encore affin­er cette liste en vous con­cen­trant sur les blogs qui sont “à votre niveau”. Utilisez le fil­tre de Domain rat­ing entre 21 et 70 pour les trouver.

    Lec­ture recom­mandée (en anglais) : Guest Blog­ging for SEO: How to Build High-qual­i­ty Links at Scale

    Une ques­tion rapi­de : quel est le point com­mun entre le guest blog­ging et appa­raître dans un podcast ?

    Réponse : ça touche l’audience d’une autre entreprise.

    Si vous êtes une petite boîte ou à peine lancée, vous n’avez pas encore d’audience, mais les autres oui. Donc si vous pou­vez leur offrir quelque chose qui les intéresse (du con­tenu de qual­ité gra­tu­it par exem­ple) vous pou­vez touch­er leur audi­ence pour attir­er du traf­ic sur votre site.

    Nous avons tra­vail­lé avec Buffer, un out­il de plan­i­fi­ca­tion de réseaux soci­aux, via un webi­naire appelé “How to Get Web­site Traf­fic With Ever­green Con­tent and Social Media Mar­ket­ing”.

    Aucun de ces ensem­bles d’outils n’est en con­cur­rence l’un avec l’autre; pour­tant ils ciblent la même audi­ence. Une con­di­tion par­faite pour collaborer.

    Voici ce qu’il faut retenir : cherchez les oppor­tu­nités pour tra­vailler avec des entre­pris­es qui s’adressent à la même audi­ence, mais répon­dent à des besoins différents.

    Lorsque nous avons lancé notre veste de mas­sage sur Kick­starter il y a quelques années, nous avons atteint 200% au-delà de notre objec­tif de finance­ment. Ce qui y a le plus con­tribué était le grand nom­bre de earned media. Ce qu’on appelle le earned media sont les men­tions d’une mar­que ou d’un pro­duit par les avis con­som­ma­teurs, les cri­tiques presse, les arti­cles de blogs… de manière gratuite.

    Com­ment y sommes-nous par­venus ? C’est sim­ple : nous avons envoyé nos vestes aux jour­nal­istes et aux influ­enceurs. Ils ont pu tester le pro­duit et écrire un arti­cle sur le sujet. Nous avons fini par être men­tion­nés sur des sites de tech con­nus comme Engadget.

    Chez Ahrefs, plus récem­ment, nous avons lancé Ahrefs Web­mas­ter Tools. Nous avons envoyé des accès anticipés aux jour­nal­istes, ce qui nous a obtenu des men­tions sur Search Engine Jour­nal et Tech Radar.

    Main­tenant, com­ment déter­min­er à qui envoy­er les produits ?

    La méth­ode la plus sim­ple est de repér­er ceux qui ont déjà par­lé ou fait la cri­tique d’un pro­duit qui ressem­ble au vôtre, puis de les con­tac­ter pour leur pro­pos­er de tester ce que vous avez à proposer.

    Pour com­mencer, cherchez deux ou trois entre­pris­es con­cur­rentes. Ensuite, entrez leur mar­que dans l’Explo­rateur de con­tenu de Ahrefs. Si vous êtes une société de mate­las aux États-Unis, vos con­cur­rents poten­tiels seraient Eight Sleep, Casper et Purple.

    Vous allez voir un sacré paquet de pages qui men­tion­nent ces entreprises

    Ensuite, sélec­tion­nez “fil­tr­er les domaines sans lien” et entrez votre domaine. Cela va vous fournir la liste de sites qui ne font pas de lien vers vous.

    Exportez la liste, con­tactez les sites en ques­tion, et essayez de les faire men­tion­ner votre marque.

    Que ça vous plaise ou non, vos clients vont faire des com­para­isons. Après tout c’est nor­mal : ils veu­lent être sûrs de ce dans quoi ils vont met­tre leur argent. Pourquoi vous choisir, vous, plutôt que vos concurrents ?

    Pour répon­dre à cette ques­tion, vous pou­vez créer une page com­par­a­tive où vous allez com­par­er les avan­tages et incon­vénients entre la com­péti­tion et vous-même.

    Pour trou­ver à qui vos clients vous com­par­ent, entrez le nom de votre mar­que dans l’Explo­rateur de con­tenu de Ahrefs, ren­dez-vous dans le rap­port “Cor­re­spon­dance de phrase”.

    Dans la colonne “Ter­mes”, cherchez les mots qui sig­ni­fient claire­ment que les clients font des com­para­t­ifs, par exem­ple “vs”, “ou” “com­para­tif”. Ici avec “vs” nous voyons que les con­som­ma­teurs com­par­ent Mailchimp avec quelque chose d’autre. Cliquez dessus et regardez la liste des requêtes. Ce sont les entre­pris­es avec lesquelles les clients font les comparaisons.

    C’est à ce moment que la plu­part des entre­pris­es vont créer une page com­par­a­tive où elles vont gag­n­er sur tous les points. Mais comme le dis­ait le célèbre respon­s­able de pub­lic­ité David Ogilvy : “Le client n’est pas un imbé­cile. C’est votre femme” vos clients vont repér­er vos bluffs et voir à tra­vers vos approx­i­ma­tions. Ils savent qu’être meilleur que tout le monde en tout point n’est pas pos­si­ble. Cela va affaib­lir la con­fi­ance qu’ils pour­raient avoir en vous.

    Il vaut mieux être hon­nête sur vos points faibles. David Ogilvy, encore lui, dis­ait avec une pointe de sar­casme dans son livre Ogilvy on Adver­tis­ing :

    “Dites à vos clients poten­tiels quels sont vos points faibles avant qu’ils ne les remar­quent. Cela vous ren­dra plus crédi­ble lorsque vous van­terez vos mérites.”

    Pour notre page com­par­a­tive, plutôt que de faire une analyse point par point, nous avons décidé de mon­tr­er les notes don­nées par d’autres sites (neu­tres) d’avis.

    Comme vous le voyez, nous ne sommes pas les meilleurs sur toutes les plate­formes. Mais cela n’est pas un prob­lème pour nous.

    Je n’ai pas de dizaines de mil­liers de fol­low­ers sur Twit­ter. Je n’apparais pas dans les pages de Forbes. Je ne fais pas par­tie des 30 under 30. Je ne suis finale­ment per­son­ne dans le busi­ness du mar­ket­ing numérique.

    Et pour­tant, j’ai pris la parole à des évène­ments comme le Dig­i­tal Mar­ket­ing Skill Share à Bali.

    Peu importe votre secteur, il y aura des évène­ments où vous pour­riez être invité pour partager votre exper­tise. Il n’est pas néces­saire de tenir des con­férences devant plus de 10 000 per­son­nes comme Rony Rob­bins. Un évène­ment plus mod­este, local, devant 50 per­son­nes peut être excel­lent pour beau­coup d’entreprises.

    Et, le plus impor­tant, ça attire des clients.

    Com­ment avez-vous con­nu Ahrefs?

    En dis­cu­tant avec Si Quan Ong (de la rela­tion client) à une con­férence de Growth Mar­ket­ing Acad­e­my à Hong Kong.

    Évidem­ment, au vu de la sit­u­a­tion mon­di­ale actuelle, les évène­ments en présen­tiel sont com­pro­mis. Mais il existe beau­coup de choses à faire en ligne, des dis­cus­sions, des lives, des con­férences… vous pou­vez vous y faire inviter.

    D’ailleurs, j’ai récem­ment fait une ses­sion de partage d’expérience en tant qu’expert avec RevoU, une école en ligne indonésienne.

    https://www.youtube.com/watch?v=zl9f-81ikl8

    Selon le spé­cial­iste des réseaux soci­aux Gary Vayn­er­chuk, la plu­part des entre­pris­es s’y pren­nent mal sur les réseaux soci­aux. Ils se ren­dent sur une plate­forme comme Insta­gram et ne font que pro­mou­voir leur con­tenu (Gary appelle ça des “cro­chets du droit”).

    A la place, il faut com­mencer par entr­er en con­tact avec l’audience (le “jab”, comme à la boxe) et de ne se servir de son “cro­chet du droit” qu’au moment prop­ice. Il faut faire plus de “jabs”, offrir du con­tenu de valeur et utile avant d’essayer de vendre.

    Si vous êtes un restau­rant, vous pour­riez faire une vidéo IGTV qui présente la recette à suiv­re pour repro­duire vos fameuses car­bonara. Com­paré à un poste comme “venez aujourd’hui pour un déli­cieux plat ital­ien !” la vidéo sera beau­coup facile­ment partagée et atten­dra des per­son­nes qui ne savent pas que votre restau­rant existe.

    Vous avez peur que vos clients appren­nent votre recette et puis­sent décider de ne pas revenir ? Aucune chance. Les plus grands chefs parta­gent leurs recettes en per­ma­nence. Vous pour­riez théorique­ment suiv­re toutes celles que Gor­don Ram­say a créées, mais vous iriez tout de même dans un de ces restau­rants si vous en avez l’opportunité.

    Chez Ahrefs, nous essayons de créer autant de con­tenu “jab” que pos­si­ble. Nous sommes très act­ifs sur Twit­ter, nous pos­tons régulière­ment des astuces de SEO et de mar­ket­ing numérique, sans pour autant y met­tre de liens :

    Utilisez la méth­ode PAS : Prob­lem-Agi­tate-solve pour écrire une super intro­duc­tion d’article de blog.

    Voilà comme ça marche : 1 Iden­ti­fiez le prob­lème. 2 Tournez le couteau dans la plaie. 3 Promet­tez une solution.

    Nous faisons la même chose sur LinkedIn :

    La meilleure par­tie ? Ces “jabs” ne sont pas créés spé­ci­fique­ment pour les réseaux. C’est une réu­til­i­sa­tion de con­tenu exis­tant. Il n’y a pas de gâchis : chaque con­tenu que nous créons va pou­voir ren­dre ser­vice à plusieurs reprises.

    Conclusion

    Les méth­odes ci-dessus sont majori­taire­ment gra­tu­ites. Mais n’oubliez pas : si vous avez du bud­get, vous pou­vez tou­jours recevoir du traf­ic payant de Google, Face­book, etc.

    C’est générale­ment la tech­nique la plus rapi­de pour se lancer et avoir des résultats.

    Vous avez des ques­tions, vous pensez à des méth­odes que je n’ai pas citées ? Dites-le-moi sur Twit­ter.

    Article Performance
    • Backlinks
      2

    The number of websites linking to this post.

    This post's estimated monthly organic search traffic.