Cannibalisation de mots-clés : qu’est ce que c’est (vraiment) et comment le corriger

Cannibalisation de mots-clés : qu’est ce que c’est (vraiment) et comment le corriger

Avatar
Responsable des contenus @ Ahrefs (ce qui veut dire en gros, que je dois m’assurer que chaque article publié est ÉPIQUE).
Article Performance
Data from Ahrefs
  • Backlinks

The number of websites linking to this post.

This post's estimated monthly organic search traffic.

Beau­coup pensent qu’avoir plusieurs pages qui par­lent du même sujet va per­turber les moteurs de recherche et les pouss­er à ranker la “mau­vaise” page.

Pour repren­dre les mots de Patrick Stox, l’idée même est “grotesque”.

Il a rai­son. Avoir plusieurs pages sur le même sujet peut amen­er des effets inat­ten­dus ou indésir­ables dans le rank­ing, mais cela ne veut pas tou­jours dire que quelque chose ne va pas ou a besoin d’être cor­rigé. C’est cepen­dant par­fois le signe d’une oppor­tu­nité pour amélior­er le con­tenu pour amélior­er le posi­tion­nement et les per­for­mances organiques.

Dans ce guide, vous allez apprendre :

On par­le de can­ni­bal­i­sa­tion de mots-clés lorsque plusieurs pages d’un même site ciblent le même mot-clé ou un mot-clé sim­i­laire, ce qui les fait entr­er en con­cur­rence avec comme effet de nuire à la per­for­mance organique du site.

Par exem­ple, imag­i­nons que nous avons deux pages sur le SEO tech­nique. Si nous pou­vions avoir plus de traf­ic organique cumulé en com­bi­nant les deux pages en une seule, c’est un prob­lème de can­ni­bal­i­sa­tion. L’existence des deux pages nuit à notre per­for­mance organique.

La can­ni­bal­i­sa­tion des mots-clés est un prob­lème. Mais il est très impor­tant de se met­tre en tête que vous n’aurez un véri­ta­ble prob­lème de can­ni­bal­i­sa­tion que si plusieurs pages visent le même mot-clé et que cela nuit aux performances. 

Mais comme les pages ont ten­dance à se posi­tion­ner sur beau­coup de mots-clés, ce n’est pas tou­jours le cas.

Par exem­ple, met­tons que vous avez deux pages qui visent le même mot-clé. L’une d’entre elle est en pre­mière posi­tion sur Google, mais l’autre (qu’on voudrait voir à sa place) n’est vis­i­ble nulle part. On pour­rait penser que c’est typ­ique­ment un prob­lème de can­ni­bal­i­sa­tion de mot-clé, une page “mange” le traf­ic de l’autre.

Mais même si c’est vrai pour le traf­ic de ce mot-clé spé­ci­fique, qu’en est-il si ces pages se posi­tion­nent pour des cen­taines d’autres mots-clés ?

Si c’est le cas, pourquoi s’inquiéter du traf­ic d’un seul ?

La vérité est qu’il n’y a pas de réel prob­lème de can­ni­bal­i­sa­tion dans ce cas, car l’existence de ces deux pages ne fait pas de mal au traf­ic organique glob­al de votre site. Si vous venez à les fusion­ner ou à en sup­primer une, vous allez cer­taine­ment per­dre votre posi­tion­nement pour cer­tains mots-clés et voir une chute de traf­ic organique.

L’astuce pour trou­ver de véri­ta­bles prob­lèmes de can­ni­bal­i­sa­tion est de chercher les pages qui visent le même mot-clé et répon­dent à la même inten­tion (ou presque).

Si l’intention est la même, chaque page a peu de chance de se posi­tion­ner sur dif­férente vari­a­tion longue-traîne. Il vaut dans ces cas-là mieux regrouper les pages.

Voici quelques méth­odes pour iden­ti­fi­er ce type de pages : 

Option 1. Faites un audit de contenu

À moins d’avoir énor­mé­ment de con­tenu, les prob­lèmes de can­ni­bal­i­sa­tion de mots-clés devraient être rel­a­tive­ment sim­ples à repér­er via un audit de con­tenu.

Option 2. Analyser l’historique de votre positionnement

Cela fonc­tionne mieux lorsque vous souhaitez juger des prob­lèmes de can­ni­bal­i­sa­tion pour un mot-clé spécifique.

Voici com­ment y arriv­er avec l’Explo­rateur de site de Ahrefs :

  1. Entrez votre domaine
  2. Allez dans le rap­port mots-clés organiques (organ­ic keywords)
  3. Réglez le fil­tre sur le mot-clé en question
  4. Cliquez sur le bou­ton his­torique de rank­ing (rank­ing history)

Par exem­ple, si nous regar­dons l’historique de rank­ing de Moz pour “key­word can­ni­bal­iza­tion” (can­ni­bal­i­sa­tion de mot-clé), nous voyons trois pages posi­tion­nées dans les six derniers mois. Aucune ne s’étant rankée au-delà de la posi­tion 8 :

Regar­dons de plus près deux de ces URL :

/blog/identify-and-tackle-keyword-cannibalisation-in-2019

/blog/how-to-solve-keyword-cannibalization

Voici ce que cela nous dit sur ces deux pages :

  1. Ce sont deux arti­cles de blog
  2. Elles par­lent du même sujet (résoudre les prob­lèmes de can­ni­bal­i­sa­tion de mot-clé)
  3. La pre­mière est “périmée” (elle a “2019” dans l’URL)

Ceci est presque cer­taine­ment un prob­lème de can­ni­bal­i­sa­tion. Ces pages répon­dent à la même inten­tion et entrent en com­péti­tion. La per­for­mance organique de Moz pour­rait sans doute être améliorée en regroupant ces pages.

Option 3. Faites une recherche site:

Allez sur Google et faites une recherche site:votresite.com "sujet". Vous ver­rez toutes les pages de votre site en rap­port avec ce sujet.

Si nous faisons ceci pour site:moz.com "keyword cannibalization", vous pou­vez voir que les trois pre­miers résul­tats sont ceux que nous avons vus plus haut avec l’Explo­rateur de site :

TIP

Faites très atten­tion avec cette méth­ode, Google va don­ner tous les résul­tats qui cor­re­spon­dent même vague­ment. Vous le voyez sur cette cap­ture d’écran, il y a 661 résul­tats pour cette recherche. Si Moz sem­ble avoir un prob­lème de can­ni­bal­i­sa­tion ici, ce n’est pas un prob­lème sur l’intégralité de ces pages. La plu­part vont vis­er des mots-clés différents.

Option 4. Faites une recherche Google sans le host clustering (regroupement de domaine)

Faire une recherche site: peut vous aider à trou­ver des soucis poten­tiels de can­ni­bal­i­sa­tion. Le seul prob­lème est que le résul­tat n’est pas pré­cis quant à l’emplacement, ce qui rend dif­fi­cile de cibler le problème.

Si nous regar­dons l’exemple précé­dent, vous voyez que Moz sem­ble avoir tout intérêt à fusion­ner trois de leurs pages. Mais com­ment pré­cisé­ment ? Quelles pages doivent être redirigées, lesquelles doivent être gardées ? Est-ce que ça va amélior­er les choses ?

Vous trou­verez sou­vent les répons­es à ces ques­tions en faisant une recherche Google et en enl­e­vant le host clus­ter­ing ; c’est lorsque Google exclut les pages sim­i­laires venant du même hôte dans les résul­tats de recherche.

Par exem­ple, si nous faisons une recherche “key­word can­ni­bal­iza­tion” dans Google, nous ne voyons qu’un seul résul­tat de Moz dans le top 20 :

Mais si nous ajou­tons &filter=0 à l’URL de la recherche Google, cela retire le host clus­ter­ing et per­met de révéler trois résul­tats de Moz dans le top 20 :

C’est très pra­tique pour avoir une idée du posi­tion­nement de chaque URL.

Dans cet exem­ple, nous voyons que l’article de 2019 de Moz est en 6e posi­tion et que les deux autres sont en posi­tion 12 et 13.

Nous savons main­tenant que Moz pour­rait se posi­tion­ner plus haut que 6e en com­bi­nant cer­taines de ces pages et en faisant des redi­rec­tions. Il est égale­ment évi­dent que Google con­sid­ère que la page en posi­tion 6 est la plus per­ti­nente pour ce mot-clé. Donc, il sem­ble cohérent de tra­vailler avec cette page comme base et faire des redi­rec­tions des autres vers elle.

Option 5. Check for multiple ranking URLs Cherchez plusieurs URL positionnées

Si Google posi­tionne plusieurs URL pour un mot-clé, cela peut être un signe de prob­lème de cannibalisation.

Voici com­ment trou­ver ces mots-clés dans l’Explo­rateur de site :

  1. Entrez votre domaine
  2. Allez dans le rap­port Mots-clés organiques (Organ­ic keywords)
  3. Cochez “unique­ment URL mul­ti­ples” (Mul­ti­ple URLs only)

Vous pou­vez voir que si on fait cela pour Moz, l’Explo­rateur de site trou­ve le même prob­lème pour “key­word can­ni­bal­iza­tion” que ce que nous avons vu avec la 2e méthode.

Gardez en tête que ça ne va pas tou­jours fonc­tion­ner, Google a ten­dance à posi­tion­ner plusieurs pages (sur des posi­tions “nor­males”) pour le même domaine, comme nous l’avons vu plus haut. Mais la véri­fi­ca­tion est telle­ment rapi­de avec l’Explo­rateur de site que ça vaut le coup de jeter un œil.

IMPORTANT

Atten­tion, tous les mots-clés qui vont appa­raître ici ne veu­lent pas for­cé­ment dire qu’il y a un prob­lème de can­ni­bal­i­sa­tion. Il faut tou­jours véri­fi­er la SERP et l’historique du rank­ing pour véri­fi­er si c’est véri­ta­ble­ment le cas.

Si vous êtes cer­tain d’avoir un prob­lème de can­ni­bal­i­sa­tion, vous pou­vez générale­ment amélior­er vos per­for­mances organiques en regroupant les pages. Cela veut dire rediriger les vieilles pages qui ne sont plus à jour vers quelque chose de plus per­ti­nent qui existe déjà ou com­bin­er plusieurs pages en quelque chose de nouveau.

L’une ou l’autre des options aura générale­ment un impact posi­tif, cela va regrouper de bons sig­naux de rank­ing comme les back­links ou les liens internes vers une page plutôt que les diluer à tra­vers plusieurs.

Nous avons fait cela avec suc­cès en 2018 avec deux guides sur le bro­ken link build­ing.

Voici com­ment nous avons fait :

  1. Nous avons écrit un nou­veau guide en regroupant les infor­ma­tions des deux autres
  2. Nous avons pub­lié le nou­veau guide à l’URL d’un des deux (le mieux ranké)
  3. Nous avons sup­primé l’ancien guide et mis une redi­rec­tion vers le nouveau.

Vous allez cer­taine­ment vite repér­er à quelle date nous l’avons fait dans le graphique ci-dessous, qui mon­tre notre his­torique de rank­ing pour “bro­ken link building”.

L’historique du traf­ic organique estimé pour ces deux pages mon­tre aus­si des change­ments posi­tifs (la flèche mon­tre la date du regroupement) :

Avant la redi­rec­tion de 2018, les deux pages rece­vaient un peu de traf­ic. Après les avoir fusion­nées et fait une redi­rec­tion, seule l’une en reçoit… Mais bien plus que les deux pages combinées.

ASTUCE

Sou­venez-vous de cette bonne pra­tique : changez votre mail­lage interne après avoir implé­men­té les redi­rec­tions. Vous pou­vez utilis­er L’explorateur de lien (Link Explor­er) de l’Audit de site de Ahrefs pour le faire :

  1. Explorez votre site avec l’Audit de site
  2. Allez dans l’outil Explo­rateur de lien (Link Explorer)
  3. Cliquez sur Fil­tre avancé (Advanced filter)
  4. Cliquez sur +Règle (+Rule)
  5. Changez la nou­velle règle de “la source est interne” (Is source inter­nal) à “URL cible” (Tar­get URL)
  6. Entrez l’ancienne URL redirigée

Vous ver­rez la liste des pages qui font des liens internes vers cette URL ain­si que les textes d’ancre des liens et d’autres détails.

Pour en appren­dre plus : Inter­nal Links for SEO: An Action­able Guide

Est-ce que c’est aussi simple ?

La plu­part du temps, oui. Mais comme nos lecteurs les plus expéri­men­tés le savent, le SEO est rem­pli de “ça dépend”, par­fois les choses seront à nuancer.

Nous avons par exem­ple deux guides très similaires :

Soumet­tre votre site aux moteurs de recherche

Com­ment soumet­tre votre site à Google

Ces deux pages répon­dent à une inten­tion très sim­i­laire, mal­gré qu’elles visent des mots-clés légère­ment dif­férents. Et si nous regar­dons le traf­ic organique estimé, nous pou­vons voir qu’il est incomparable :

Ça ressem­ble à un prob­lème de can­ni­bal­i­sa­tion, nous devri­ons fusion­ner ces pages, n’est-ce pas ?

Peut-être, mais dans le fond, notre guide pour soumet­tre ses sites aux moteurs de recherche aurait du mal à avoir plus de traf­ic que maintenant.

Il est en 1re posi­tion pour son mot-clé cible…

… et sem­ble avoir atteint le max­i­mum de son “traf­ic poten­tiel” (il reçoit plus de traf­ic que tous les guides similaires) :

Alors, est-ce vrai­ment un prob­lème de can­ni­bal­i­sa­tion ? Est-ce que l’on va réelle­ment gag­n­er quoi que ce soit en fusion­nant ces pages ? Sans doute que non. Et regrouper ces deux pages nous priverait sans doute de per­dre le peu de traf­ic que le 2e guide nous apporte. Alors, pourquoi se fatiguer ?

Un autre exem­ple de scé­nario plus nuancé est lorsque plusieurs pages ciblent le même mot-clé, mais veu­lent répon­dre à des inten­tions dif­férentes. Cela ne pose pas de prob­lème lorsque le mot-clé peut avoir plusieurs inten­tions, et ce n’est générale­ment pas un prob­lème de can­ni­bal­i­sa­tion. Bien sûr, vous pour­riez voir cer­tains mots-clés se chevauch­er des échanges de posi­tions de temps à autre. Mais chaque page va finir par obtenir son pro­pre traf­ic via ses mots-clés longue traine.

(C’est encore une fois la rai­son pour laque­lle il n’est générale­ment pas utile de ten­ter de “cor­riger” de la can­ni­bal­i­sa­tion au niveau du mot-clé. Vous risquez de per­dre du traf­ic au niveau des longue traîne)

Mais que faire si votre analyse vous dit que l’une de ces pages a peu de valeur voire aucune ?

Par exem­ple, peut-être que l’un des est un arti­cle de blog super ToFu (Top of the Fun­nel, en haut de l’entonnoir mar­ket­ing) et l’autre est une land­ing page BoFu (Bot­tom of the Fun­nel, en bas de l’entonnoir marketing).

Dans ce cas, tant que vous êtes 100% sûr que l’article de blog n’a que peu de valeur et n’apporte pas grand-chose à votre busi­ness, vous pou­vez sup­primer la page et la rediriger vers votre land­ing pour ren­forcer son “autorité”.

Cela va cer­taine­ment vous faire per­dre du traf­ic. Mais ce n’est pas grave si vous avez iden­ti­fié que ce traf­ic ne vous apporte rien commercialement.

Les gens essaient sou­vent de résoudre la can­ni­bal­i­sa­tion au niveau des mots-clés avec des solu­tions qui, si elles sem­blent logiques, sont très prob­lé­ma­tiques. Voyons lesquelles afin que vous sachiez ce qu’il ne faut pas faire.

Supprimer la page

C’est rarement la bonne solu­tion, à moins que la page n’apporte aucune valeur à votre busi­ness (comme vu au-dessus) ou se posi­tionne unique­ment sur le mot-clé “can­ni­bal­isé”. Mais ces scé­nar­ios sont rel­a­tive­ment rares, vous n’aurez qua­si­ment jamais à le faire.

Noindex la page

Le noin­dex demande aux moteurs de recherche de retir­er la page de leur index, ce qui veut dire qu’elle ne rankera plus pour quoi que ce soit. C’est une très mau­vaise solu­tion pour com­bat­tre la can­ni­bal­i­sa­tion et un nou­veau rap­pel qu’il ne faut pas traiter la can­ni­bal­i­sa­tion au niveau du mot-clé.

Lec­ture recom­mandée : Robots Meta Tag & X‑Ro­bots-Tag: Every­thing You Need to Know

Mettre la page en canonique

Ce n’est une solu­tion viable que si vous avez affaire à plusieurs pages qui sont des copies proches ou exactes, aus­si appelées con­tenu dupliqué. La balise canon­ique n’est pas une méth­ode pour régler la can­ni­bal­i­sa­tion de mot-clé.

Lec­ture recom­mandée : Canon­i­cal Tags: A Sim­ple Guide for Beginners

Désoptimiser la page

Cette méth­ode pour­rait sem­bler logique en théorie, mais en pra­tique c’est une très mau­vaise idée : on ne peut pas désop­ti­miser une page pour un seul mot-clé. Ça ne fonc­tionne pas comme ça. Par exem­ple retir­er tout le mail­lage interne avec le mot-clé can­ni­bal­isé en ancre va égale­ment affecter le rank­ing de la page pour d’autres mots-clés. C’est égale­ment vrai si vous retirez toute men­tion du mot-clé de la page.

Conclusion

La can­ni­bal­i­sa­tion de mot-clé n’est pas réelle­ment un sujet à pren­dre en compte. En tout cas pas selon la manière dont la plu­part des gens le com­pren­nent. Google n’est pas “per­tur­bé” par plusieurs pages qui par­lent de la même chose ou ciblent les mêmes mots-clés. Il sait ce qu’il y a sur ces pages et va les ranker en fonc­tion de cela.

Est-ce que ça veut dire que Google va tou­jours posi­tion­ner la page que vous voulez ? Bien sûr que non. Mais ça ne veut pas dire qu’il va ranker la “mau­vaise” page, ou qu’une action dras­tique est néces­saire pour “cor­riger” le prob­lème. La plu­part des “solu­tions” que l’on sug­gère partout con­tre la can­ni­bal­i­sa­tion fait plus de mal que de bien.

Vous avez des ques­tions ? Vous n’êtes pas d’accord ? On en par­le sur Twit­ter.

Article Performance
Data from Ahrefs
  • Backlinks

The number of websites linking to this post.

This post's estimated monthly organic search traffic.