Volez notre modèle de rapport SEO (inspiré par des experts SEO)

Volez notre modèle de rapport SEO (inspiré par des experts SEO)

Avatar
Service Marketing et rédacteur de contenu à Ahrefs. Addict au SEO, à l’aviation, aux parfums, sushis et tacos.
Article Performance
Data from Ahrefs
  • Organic traffic
  • Backlinks

The number of websites linking to this post.

This post's estimated monthly organic search traffic.

    Com­ment faire immé­di­ate­ment la dif­férence entre un bon et un mau­vais pro­fes­sion­nel du SEO ?

    Jetez un oeil à leurs rap­ports SEO

    • Les mau­vais rap­ports SEO. Per­dent les clients avec des don­nées inutiles, ne leur mon­tre pas le tra­vail effec­tué ni de com­men­taires instructifs.
    • Les bons rap­ports SEO. Les clients voient les don­nées clés cor­recte­ment résumées et de bons aperçus et points impor­tants du tra­vail effectué.

    J’ai pu exam­in­er beau­coup de rap­ports SEO de con­sul­tants, d’équipes en interne et d’agence. J’en ai par­lé avec des experts de la com­mu­nauté Ahrefs Insid­er. La con­clu­sion ? On ne peut pas créer un mod­èle de rap­port SEO qui va cou­vrir tout ce qui est néces­saire sans con­naître le client, son entre­prise et vos respon­s­abil­ités dans le projet.

    Mais ce que je peux vous pro­pos­er se rap­proche autant que faire se peut du rap­port SEO par­fait. C’est la rai­son pour laque­lle j’ai lancé la dis­cus­sion avec des experts sur ce sujet.

    Avant que vous ne voliez notre mod­èle de rap­port SEO, cou­vrons d’abord les bases :

    Allons‑y !

    Un rap­port SEO est un aperçu des mesures impor­tantes en SEO qui mon­tre la crois­sance et la per­for­mance d’une entre­prise dans les moteurs de recherche, la force du pro­fil de liens et la san­té du site.

    C’est la prin­ci­pale source de suivi de votre impact et de celui de votre tra­vail pour vos clients ou respon­s­ables. Après tout, les investis­seurs vont vouloir savoir si leur argent est bien dépen­sé avec vous.

    Et si on ne peut pas rem­porter de grande vic­toire SEO tous les mois, un bon rap­port SEO devrait indi­quer que le tra­vail fourni devrait nor­male­ment avoir un ROI posi­tif sur le long terme.

    Ce qui nous amène à…

    Ce que vous allez met­tre dans votre rap­port SEO va dépen­dre de la manière dont vous aurez fixé les objec­tifs avec votre client. Si cer­tains rap­ports vont grande­ment dépen­dre du type d’entreprise, voici ce que tout le monde veut générale­ment voir :

    • KPI SEO. Éval­uez les mesures SEO qui sont directe­ment liées à l’augmentation de revenu.
    • Pro­gres­sion de rank­ing. Mon­trez com­ment évolue le rank­ing sur les mots-clés les plus importants.
    • Pro­gres­sion du traf­ic organique. Analy­sez com­ment les deux aspects précé­dents influ­ent sur le traf­ic absolu du site.
    • Aug­men­ta­tion des back­links. Mon­trez les nou­velles pages référentes de valeur qui appor­tent du traf­ic et/ou passent du linkjuice.
    • San­té SEO. Mon­trez que le site se porte bien sur le côté SEO technique.

    Votre tra­vail ne s’arrête pas à lâch­er un gros tas de mesures sur un doc­u­ment par con­tre. Vous devez les inter­préter. Vos rap­ports SEO doivent véhiculer l’impact de votre tra­vail d’une manière suc­cincte, com­préhen­si­ble et cohérente. C’est comme cela que nous avons pen­sé le modèle.

    Main­tenant, revenons aux attentes fixées entre vous et le client. Le rap­port doit tout d’abord con­tenir ce que vous avez con­venu au préal­able. Si vous envoyez un rap­port sans avoir d’abord indiqué au client ce qu’il y allait y trou­ver et l’avoir for­mé sur le sujet, vous allez avoir beau­coup de ques­tions et de deman­des de don­nées sup­plé­men­taires. Même si le rap­port SEO est par­fait. Vous êtes l’expert SEO, pas le client.

    Je vais expli­quer les mesures et don­nées util­isées à mesure que l’on va avancer. Mais je vous recom­mande forte­ment de lire nos arti­cles sur les KPI SEO et les mesures SEO qui comptent vrai­ment. Cela va vous aider à vous met­tre sur la même longueur d’onde avec votre client.

    De ce que j’ai pu enten­dre autour de moi, les pros du SEO vont pass­er entre 30 min­utes et quelques heures par mois sur chaque rap­port SEO. Tout dépend de plusieurs facteurs :

    • Vos respon­s­abil­ités dans ce projet
    • La com­plex­ité du projet
    • Votre expéri­ence et savoir en SEO
    • Votre expéri­ence et savoir en analyse de données
    • Le for­mat de rap­port préféré par vos clients.

    Je vous explique mieux le dernier point : on dirait que la plu­part des pro­fes­sion­nels du SEO préfèrent utilis­er une bonne vieille présen­ta­tion pdf ou slide pour faire les rapports :

    Notre mod­èle de rap­port SEO est aus­si sous un for­mat de présen­ta­tion en slide, c’est facile à utilis­er et à lire pour n’importe qui. Le prob­lème c’est que vous devez remet­tre de nou­velles don­nées chaque mois et tout refaire à la main.

    Cer­tains vétérans du mar­ket­ing préfèrent utilis­er des tableaux de bord automa­tisés comme Google Data Stu­dio, Tableau ou Pow­er BI. Si cela prend beau­coup de temps à paramétr­er la pre­mière fois, toutes les mis­es à jour sont qua­si automa­tiques. Cela fait gag­n­er beau­coup de temps sur le long terme. Si vous vous intéressez à cette option, nous avons sor­ti un con­necteur GDS Ahrefs pour vous aider.

    Revenons à notre modèle…

    Comme expliqué plus haut, notre mod­èle de rap­port SEO (ou n’importe quel autre) n’est pas une solu­tion qui fonc­tionne partout. C’est tout sim­ple­ment un excel­lent point de départ pour créer un rap­port SEO que vos clients vont apprécier.

    Pour y arriv­er étape par étape, vous allez avoir besoin des out­ils suivants :

    Prêt ?

    Cliquez ici pour faire une copie du mod­èle de rap­port SEO.

    Vous pou­vez chang­er la couleur du thème pour celles de votre client, met­tre un peu de votre per­son­al brand­ing, le ren­dre plus joli, faites ce que vous voulez.

    Avant d’aller dans l’explication des objec­tifs de chaque slide, je voudrais insis­ter sur quelques points.

    Tout d’abord, n’hésitez surtout pas à cus­tomiser les slides en fonc­tion des besoins de votre client et des ser­vices que vous pro­posez. Nous avons créé ce rap­port pour cou­vrir un peu tous les aspects du SEO pour des rap­ports mensuels.

    Ensuite, le type d’entreprise pour laque­lle vous faites du SEO devrait aus­si se voir dans les ajuste­ments que vous faites au rapport.

    Si vous faites du SEO local, vous allez sans doute devoir ajouter un aperçu des rank­ing et de la SERP locale. Un client e‑commerce ? Vous devriez met­tre un panier moyen men­su­el issu du traf­ic organique et aller un peu plus loin sur le côté technique.

    Enfin, sou­venez-vous que le mod­èle con­tient des don­nées inven­tées pour l’occasion, des com­men­taires et scé­nar­ios fic­tifs. N’essayez pas d’analyser cela. Servez-vous sim­ple­ment de la structure.

    Allez, c’est parti.

    1. Titre

    La pre­mière slide est la plus sim­ple à faire

    Ajoutez la date/mois du rap­port, votre logo ain­si que l’URL du site de votre client. Une fois que c’est fait, passez à la suite.

    On passe au véri­ta­ble reporting.

    2. Points clés

    Les points clés résu­ment les infor­ma­tions les plus impor­tantes du mois.

    Il est pos­si­ble que ce soit à la fois la pre­mière et la seule slide qu’un CMO ou CEO va regarder. 30 Sec­onde après, ils diront “ok, bon boulot”, et n’iront pas voir le reste.

    Quelles sont les choses à inclure ici ?

    • Bref résumé des KPI SEO
    • Des réus­sites à met­tre en avant
    • Les tâch­es les plus impor­tantes faites pen­dant cette période
    • Les tâch­es qui néces­si­tent une plus grande attention

    3. Aperçu des KPI SEO

    Ensuite, vous devriez aller plus en détail dans les KPI SEO. Si la slide précé­dente ne sera pas suff­isante pour beau­coup de clients, cer­tains vont s’en con­tenter. Voici ce qui va avoir le plus d’importance sur les deux pre­mières slides :

    Comme dit plus tôt, il va fal­loir inclure plus de KPI, en fonc­tion du type de client et de son secteur. Il vaut mieux choisir des mesures qui sont le plus liées pos­si­bles aux revenus du client.

    Vous pou­vez voir au-dessus les deux KPI SEO uni­verselles : la vis­i­bil­ité de recherche et la con­ver­sion de traf­ic organique.

    La vis­i­bil­ité de recherche est la ver­sion SEO de l’une des KPI mar­ket­ing la plus impor­tante : la Part de Voix (Share of Voice en anglais ou SOV). C’est plus ou moins du rank­ing de mot-clé sous stéroïdes.

    Pour obtenir la mesure de vis­i­bil­ité dans le search, créez un pro­jet dans le Rank Track­er de Ahrefs. Là, collez les prin­ci­paux mots-clés qui représen­tent ce que recherche votre audi­ence (vous devez ter­min­er votre recherche de mot-clé pour com­mencer), met­tez une éti­quette pour pou­voir vous servir des fil­tres par la suite, et vous êtes bon :

    Vous trou­verez ensuite votre éti­quette dans les fil­tres de l’onglet Com­peti­tors overview (aperçu de la concurrence) :

    Pour ce qui est des con­ver­sions organiques, la cap­ture d’écran dans le rap­port issu d’un rap­port per­son­nal­isé de Google Ana­lyt­ics (GA) qui ne mon­tre que les dimen­sions source/medium et des types de con­ver­sions pour éviter de mau­vais regroupe­ment dans le rap­port par défaut. Ces con­ver­sions sont com­parées de mois en mois.

    Si les clients du vôtre doivent suiv­re un proces­sus d’achat com­plexe, il va égale­ment fal­loir faire un rap­port sur les con­ver­sions de traf­ic organique assistées. Vous pou­vez trou­ver cela dans le GA dans Con­ver­sions > Mul­ti-Chan­nel Fun­nels > Assist­ed Con­ver­sions. Cela vous per­me­t­tra de con­clure sur l’impact général de votre SEO sur l’entreprise.

    4. Progrès de ranking

    La KPI de vis­i­bil­ité glob­ale de recherche n’est pas la seule mesure qui va intéress­er un client. Ils vont générale­ment avoir cer­taines caté­gories de pro­duits ou sujet sur le blog qui vont avoir des valeurs ou per­ti­nences dif­férentes par rap­port au busi­ness. C’est ici qu’entre en jeu la mesure de vis­i­bil­ité de recherche pour les seg­ments de mots-clés ?

    Vous pou­vez obtenir ces don­nées en créant plus d’étiquette dans le Rank Track­er Ahrefs du pro­jet. Scrollez vers vos mots-clés dans l’aperçu, véri­fiez ceux que vous voulez éti­queter et assignez-leur une éti­quette ou créez-en une nouvelle :

    5. Aperçu du ranking des Mots-clés rémunérateurs

    Si les mesures de vis­i­bil­ité dans le search est ce qui se rap­proche le plus de la crois­sance organique, la plu­part des clients veu­lent aus­si voir les change­ments de posi­tions pour leurs mots-clés les plus importants.

    Les change­ments de posi­tion de peut-être cen­taines de mots-clés dans un tableau vont être illis­i­bles. Il faut donc sat­is­faire le client en lui faisant un rap­port sur les mots-clés les plus impor­tants pour son entre­prise, ceux qui sont rémunéra­teurs, les “mon­ey key­words”. Vous pou­vez inclure tous les autres via un lien vers un fichi­er tableur si vous voulez que le client puisse le consulter.

    Encore une fois, met­tez une éti­quette à ces mots-clés dans le Rank Track­er. Vous pou­vez décider de si un mot-clé doit être éti­queté en vous bas­ant sur la per­ti­nence pour l’entreprise ou le CPC. Vous pou­vez aus­si détailler la liste avec le client.

    6. progrès du trafic organique hors marque (non brandé)

    Il nous a fal­lu quelques slides avant d’arriver à des mesures que beau­coup de SEO et de clients s’intéressent en pre­mier : le traf­ic organique. La rai­son pour laque­lle il ne faut pas le mon­tr­er en pre­mier est sim­ple : une crois­sance du traf­ic organique ne veut pas for­cé­ment dire aug­men­ta­tion du chiffre d’affaires. Le site peut com­mencer à se posi­tion­ner sur des mots-clés qui attirent du traf­ic, mais pas de revenus.

    Le chiffre du traf­ic général n’est pas représen­tatif de grand-chose en SEO. Pour le ren­dre per­ti­nent, il faut le seg­menter en traf­ic non brandé (non issu d’une recherche par la marque) :

    Pourquoi ne pas mon­tr­er le traf­ic brandé ? Pour éviter d’attribuer des change­ments d’acquisition de traf­ic à des activ­ités qui n’ont pas de lien avec le SEO. Par exem­ple, l’équipe mar­ket­ing a peut-être lancé une super cam­pagne de rela­tions presse, ou des cam­pagnes pub­lic­i­taires de masse. Le traf­ic organique va naturelle­ment grimper sim­ple­ment parce que plus d’utilisateurs vont chercher le nom de la marque.

    Pour mon­tr­er un aperçu plus pré­cis du pro­grès dans le traf­ic organique, il suf­fit d’appliquer des fil­tres sur les requêtes dans le Google Search Con­sole (GSC) :

    Encore une fois, il faut com­par­er les per­for­mances du mois avec celles du mois précé­dent et, dans l’idéal, avec égale­ment les amélio­ra­tions de per­for­mances annuelles. La plu­part des entre­pris­es ont des vari­a­tions de saison­nal­ité, cer­taines com­para­isons mois par mois pour­raient avoir l’air mau­vais­es, tout sim­ple­ment parce que c’est la fin de la haute saison.

    Atten­tion : la GSC ne pro­pose que des vues et com­para­isons sur 28 jours par défaut. Il faut sélec­tion­ner des dates per­son­nal­isées pour com­par­er des mois entiers. Sou­venez-vous de bien com­par­er le même nom­bre de jours. Partez sur le principe d’un mois de 31 jours (dans ce cas, prenez en compte le dernier jour d’août pour un rap­port de sep­tem­bre qui n’a que 30 jours).

    Votre client peut égale­ment recevoir beau­coup de traf­ic issu de Google Dis­cov­er ou Google News. Si c’est le cas, il vaut mieux faire une slide à part pour ce dernier.

    7. Mettre en avant les nouveaux domaines référents

    Ensuite, on passe au pro­fil de back­link. On mon­tre au client quelles sont les nou­velles cou­ver­tures intéres­santes qu’il a eues sur le mois.

    Cepen­dant, ne faites ce rap­port sur les pro­fils de back­links que si vos actions sur le pro­jet influ­en­cent l’acquisition de nou­veaux liens. Cela peut aller de créa­tion de con­tenu linkbait à la plan­i­fi­ca­tion et exé­cu­tion de cam­pagnes d’outreach. Je le men­tionne, car le link build­ing (netlink­ing) est sou­vent une activ­ité séparée de beau­coup de pro­jets SEO.

    Si vous êtes respon­s­able de la crois­sance du pro­fil de back­links, allez dans l’Explorateur de site de Ahrefs, véri­fiez le rap­port de Refer­ring domains (domaines référents) et fil­trez les nou­veaux domaines référents des 30 derniers jours (comme vous le voyez sur le slide).

    Nous met­tons en avant les nou­veaux domaines référents classés par Domain Rat­ing (DR), ça c’est une esti­ma­tion rel­a­tive­ment fiable de l’amélioration du pro­fil de backlinks.

    Si vous avec des activ­ités d’outreach et voyez de nou­veaux back­links gag­nés grâce à vos efforts, vous pou­vez les met­tre en avant pour que le client voit la dif­férence entre les back­links acquis et ceux gag­nés naturellement.

    8. Progrès de link building

    Cette slide vous per­met d’aller plus en détail sur vos efforts de link build­ing du mois.

    Elle peut inclure :

    • Les pages vers lesquels vous avez fait des liens
    • Toute nou­velle page référente qui sort du lot
    • Le nom­bre de liens qu’ont les pages
    • Vos sta­tis­tiques de link build­ing, comme les prospects con­tac­tés et le taux de succès
    • Toute infor­ma­tion que vous trou­vez per­ti­nente, comme de l’excellent con­tenu linkbait ou au con­traire mauvais

    Le rap­port Ahrefs Best by links (rap­port par lien) de l’Explo­rateur de site va vous mon­tr­er les vari­a­tions de back­links de vos pages qui en ont reçu le plus sur les 30 derniers jours.

    Pour dire vrai, il n’y a pas beau­coup d’autres moyens d’évaluer le link build­ing que le nom­bre de liens et les DR des domaines référents. Mais c’est surtout intéres­sant avant de se lancer dans de la prospec­tion de liens et des cam­pagnes d’outreach, peu pour des rap­ports SEO. Vos clients n’ont pas besoin d’entrer dans tous les détails et leurs nuances.

    9. Aperçu de la santé SEO technique

    Vous allez ici don­ner un aperçu de la san­té d’un site pour pren­dre en compte les éventuels prob­lèmes de SEO technique.

    Pour obtenir ces données :

    Allez dans l’Audit de site Ahrefs, paramétrez un pro­jet pour le site du client si vous ne l’avez pas déjà fait, et lais­sez l’outil faire son crawl. En fonc­tion des réglages de ce dernier, l’Audit de site va retourn­er crawler la page péri­odique­ment pour vous don­ner tout l’historique des don­nées de SEO technique.

    Vous aurez un score de san­té sur l’aperçu après chaque crawl :

    Si c’est votre pre­mier crawl du site, prenez ce score de san­té comme point de départ. Vous pou­vez com­mencer à faire des points de com­para­i­son dans le deux­ième rapport.

    Vous pou­vez logique­ment penser qu’une seule mesure ne suf­fit pas à refléter l’état glob­al du SEO tech­nique. Et vous auriez rai­son. Mais vous n’envoyez générale­ment pas de rap­port SEO à des développeurs ou d’autres experts SEO qui vont facile­ment com­pren­dre les détails les plus poin­tus. C’est pour cette rai­son qu’un score de san­té assez sim­ple est une ver­sion lis­i­ble et sim­ple pour vos clients.

    10. Le mois prochain

    Après avoir mon­tré toutes les don­nées du rap­port à votre client, vous devriez lui expos­er vos objec­tifs et actions SEO impor­tants du mois suivant.

    Une rapi­de liste qui résume vos prin­ci­paux points d’intérêt pour le prochain mois suf­fit. Cela vous sert aus­si de base pour votre prochain rap­port SEO.

    Conclusion

    Et voilà ! Un mod­èle de rap­port SEO à cus­tomiser pour en fournir à vos clients. Si vous n’avez fait que par­courir l’article, revoici le lien :

    Cliquez ici pour faire une copie du mod­èle de rap­port SEO.

    Faire des rap­ports n’est prob­a­ble­ment pas l’ac­tiv­ité favorite de qui que ce soit. Mais c’est une activ­ité cru­ciale pour vous assur­er la sat­is­fac­tion des clients qui vous paient le mieux.

    Pour con­clure, je voudrais remerci­er toutes les per­son­nes qui ont partagé leurs avis sur les rap­ports SEO au fil des années. Je remer­cie aus­si les mem­bres de Ahrefs Insid­er qui ont spon­tané­ment partagé leur savoir et leurs rap­ports avant même que je com­mence ce mod­èle. Un mer­ci tout par­ti­c­uli­er à Gyor­gy Bol­la, le lead search per­for­mance de Ahrefs Insid­er qui m’a ini­tié au report­ing SEO, une branche que je ne con­nais­sais pas.

    Vous pensez qu’il y a des don­nées ou des slides qui man­quent à ce mod­èle ? Vous avez des ques­tions ? Je suis sur Twit­ter.

    Article Performance
    Data from Ahrefs
    • Organic traffic
    • Backlinks

    The number of websites linking to this post.

    This post's estimated monthly organic search traffic.