10 mesures SEO qui comptent vraiment (et 4 qui ne comptent pas)

Avatar
Service Marketing et rédacteur de contenu à Ahrefs. Addict au SEO, à l’aviation, aux parfums, sushis et tacos.
    Les mesures SEO sont des indi­ca­teurs qui vont vous aider à com­pren­dre si votre stratégie SEO fonc­tionne. Cer­tains sont essen­tiels, beau­coup sont utiles, d’autres ne sont que de la poudre au yeux qui ne vous aideront pas à pren­dre de bonnes décisions.

    Mais com­ment les dif­férenci­er ? Vous allez l’apprendre ici.

    Nous allons voir les 10 mesures SEO qu’il faut suivre :

    1. Traf­ic organique
    2. Rank­ings de mots-clés
    3. Vis­i­bil­ité de recherche
    4. Valeur du trafic
    5. Con­ver­sions de traf­ic organique
    6. Domaines référents
    7. Nom­bre de pages indexées
    8. Erreurs de cou­ver­ture d’Index
    9. Core Web Vitals
    10. Score de san­té du site

    Suivi de ces qua­tre mesures très util­isées, mais qui n’ont en fait aucun intérêt :

    1. Bounce rate
    2. Exit rate
    3. Pages par session
    4. Durée de ses­sion moyenne

    Vous serez ensuite capa­ble de com­pren­dre ce qui va réelle­ment refléter vos efforts SEO et comment.

    10 mesures SEO qu’il faut suivre

    Si vous vous deman­dez quelle est la don­née SEO qu’il faut regarder le plus, c’est très cer­taine­ment le traf­ic organique. Mer­ci cap­tain obvi­ous, on ne s’en serait pas douté. Mais ce n’est pas un indi­ca­teur de suc­cès dans le SEO sans plus de con­texte dans la plu­part des cas.

    D’ailleurs, vous ne devriez jamais vous con­tenter d’un seul chiffre sans savoir ce qu’il y a der­rière. Voyons donc ce qui com­pose les détails du traf­ic organique avant de commencer.

    Le traf­ic organique représente tous les clics non payés qui provi­en­nent des moteurs de recherche.

    Pourquoi c’est utile

    Si votre traf­ic organique grimpe, cela pour­rait être le signe que vos efforts SEO com­men­cent à pay­er. Cela dit, plus de traf­ic organique ne veut pas for­cé­ment dire plus de vente à moins de moné­tis­er son site avec de la publicité.

    Comment le suivre

    L’onglet per­for­mance dans la Google Search Con­sole va vous don­ner une vision pré­cise de votre traf­ic organique au fil du temps :

    Untitled
    astuce

    Si vous êtes une mar­que déjà bien établie, il est intéres­sant de met­tre un fil­tre sur les requêtes pour exclure le traf­ic issu de recherche men­tion­nant spé­ci­fique­ment votre mar­que pour mieux juger de vos per­for­mances SEO :

    Untitled

    Si vous n’utilisez par la Search Con­sole (vous devriez !) vous pou­vez avoir une esti­ma­tion grossière en util­isant l’explo­rateur de site gra­tu­it dans les Ahrefs Web­mas­ter Tools (AWT):

    Untitled

    Le rank­ing des mots-clés prend en compte le posi­tion­nement d’un site dans les résul­tats de recherche pour des mots clés en particulier.

    Pourquoi c’est utile

    Vous allez plus vouloir vous posi­tion­ner sur cer­tains mots-clés que sur d’autres. En règle générale, plus le mot-clé est en lien avec votre pro­duit ou busi­ness, plus il est impor­tant d’être bien posi­tion­né dessus.

    Suiv­re le rank­ing de vos mots-clés va vous per­me­t­tre de suiv­re vos per­for­mances SEO pour les mots-clés les plus impor­tants au fil du temps.

    Comment le suivre

    Pour avoir des résul­tats pré­cis, utilisez un out­il de rank track­ing comme le Ahrefs’ Rank Track­er. Créez un pro­jet pour votre site, collez un paquet de mots-clés dont vous voulez suiv­re le rank­ing et vous êtes paré.

    Untitled

    Vous recevrez des alertes mails régulières sur la pro­gres­sion de vos mots-clés suiv­is, ou vous pou­vez sim­ple­ment aller regarder le rap­port de temps à autre.

    Untitled

    La vis­i­bil­ité de recherche est le pour­cent­age de tous les clics vers votre site pour vos mots-clés suiv­is. C’est en somme la ver­sion SEO de la Part de Voix (SOV pour Share of Voice en anglais), l’une des KPI mar­ket­ing les plus impor­tantes pour mesur­er la vis­i­bil­ité de votre mar­que sur le marché.

    Pourquoi c’est utile

    Il y a une forte rela­tion entre la part de marché et la part de voix. En règle générale, plus haute est votre part de voix (ou SOV), plus grosse est votre part du gâteau. Le fait que ce soit une mesure rel­a­tive en fait une KPI plus adap­tée que l’augmentation de traf­ic organique.

    Untitled

    Comment la mesurer

    Collez un bon échan­til­lon (représen­tatif) de mots-clés qui sont impor­tants pour vous dans le Rank Track­er de Ahrefs. Vous devriez déjà les con­naître si vous avez fait votre recherche de mot-clé.

    Notez que cela devrait être les mots-clés prin­ci­paux qui englobent ce que cherche votre audi­ence cible (ne vous embêtez pas avec les longue-traîne). Cela amène le suivi de mots-clés du point précé­dent à un autre niveau.

    Untitled

    De là, ren­dez-vous dans l’onglet de l’aperçu des con­cur­rents pour regarder la colonne Visibilité :

    Untitled

    Et voilà. La vis­i­bil­ité du SERP est une excel­lente KPI pour tous parce que vous aurez tou­jours des con­cur­rents directs, peu importe votre busi­ness model.

    Pour en savoir plus : What Is Share of Voice? How to Mea­sure It Across Channels

    La valeur du traf­ic est com­bi­en vous devriez pay­er pour tous vos clics organiques s’ils venaient de pub­lic­ité de recherche PPC.

    Pourquoi c’est utile

    En règle générale, plus forte est votre valeur de traf­ic, plus votre traf­ic organique a de la valeur pour votre entreprise.

    Si vous deviez vous servir du SEO pour attir­er du traf­ic à tra­vers tout le par­cours client, les clics de la part de vis­i­teurs qui ont toutes les chances d’être rapi­de­ment con­ver­tis ont tou­jours plus de valeur. C’est pour cela que vous voyez beau­coup de pub­lic­ité de recherche avec des mots clés “moné­taires” comme “meilleure agence SEO lon­dres” et aucun pour “qu’est-ce que le SEO”.

    Une valeur du traf­ic en aug­men­ta­tion est aus­si un bon signe d’une aug­men­ta­tion glob­ale de la per­for­mance SEO. Bien se posi­tion­ner pour des mots-clés “moné­taires” et obtenir plus de traf­ic de ce type de requêtes est bien plus dif­fi­cile que sur des mots-clés que tapent les util­isa­teurs qui n’ont pas l’intention d’acheter quoi que ce soit.

    Comment la suivre

    Vous pou­vez véri­fi­er la valeur générale du traf­ic de n’importe quel domaine via l’Explorateur de Site de Ahrefs :

    Untitled

    Mais vous pou­vez aller plus loin pour voir la valeur de traf­ic par page. Pour le faire, ouvrez le rap­port Top Pages de l’Explorateur de Site et triez les pages par leur valeur de traf­ic pour voir quelles sont les pages à plus forte valeur :

    Untitled

    Les con­ver­sions sont les actions impor­tantes que vos util­isa­teurs vont faire sur votre site, comme pay­er en ligne, créer un compte ou s’abonner à un ser­vice. Suiv­re cela depuis toutes les sources de traf­ic (dont l’organique) est quelque chose que font déjà la plu­part des entreprises.

    Pourquoi c’est utile

    Le suivi des con­ver­sions est la manière la plus directe de reli­er vos efforts mar­ket­ing avec vos revenus. En ter­mes de KPI SEO, c’est celle sur laque­lle tout le monde s’accorde pour dire qu’elle est de pre­mière importance.

    Comment les suivre

    Suiv­re les con­ver­sions est générale­ment assez facile à implé­menter même si vous n’avez pas de con­nais­sances en code. La chose la plus impor­tante à faire est de s’assurer de suiv­re les bonnes conversions.

    Si vous tenez une bou­tique e‑commerce, le nom­bre de con­ver­sions, leurs valeurs et le panier moyen sont les choses qui vont être les plus évi­dentes pour vous. Mais, bien évidem­ment, vous allez devoir paramétr­er le l’e-com­merce amélioré dans Google Ana­lyt­ics pour y parvenir.

    Si vous pro­posez un ser­vice sous forme d’abonnement comme nous, il devient intéres­sant de suiv­re les leads, les souscrip­tion à l’essai, les abon­nements payants et éventuelle­ment chaque mod­èle d’abonnement.

    Cela dit, quelles que soient les con­ver­sions que vous traquez, n’oubliez pas les choses suivantes :

    • Les don­nées Google Ana­lyt­ics sont biaisées d’une manière ou d’une autre
    • Google Ana­lyt­ics attribue par défaut la con­ver­sion à la dernière source de traf­ic. Cela ne prend pas en compte com­ment les SEO ou tout autre canal mar­ket­ing con­tribue aux conversions.
    • Vous devriez tou­jours com­par­er des péri­odes sim­i­laires (par­ti­c­ulière­ment impor­tant pour les entre­pris­es avec des vari­a­tions de vente saisonnières)

    Bien col­la­tion­ner les don­nées GA, les com­pren­dre et les utilis­er pour amélior­er vos per­for­mances sont des sujets com­plex­es qui vont au-delà du cadre de cet arti­cle. Je vous recom­mande chaude­ment de lire mes deux autres arti­cles sur le sujet pour en appren­dre plus :

    Les domaines référents sont des sites qui font un lien vers le vôtre.

    Pourquoi c’est utile

    Les back­links sont l’un des fac­teurs de rank­ing de Google les plus impor­tants, et il existe une cor­réla­tion claire entre les domaines référents et le traf­ic organique :

    Untitled

    En d’autres ter­mes, il faut vous assur­er de faire aug­menter votre nom­bre de domaines référents au fil de temps, car cela a de grandes chances de faire aug­menter votre traf­ic de recherche. Une aug­men­ta­tion glob­ale de votre nom­bre de back­links indique que votre stratégie de link build­ing, de rela­tions publiques et de brand­ing sont sur la bonne voie.

    Comment les suivre

    Entrez votre domaine dans l’Explorateur de Site de Ahrefs et cherchez le graphique de domaines référents :

    Untitled

    Encore une fois, mal­gré une claire cor­réla­tion, un sim­ple graphique ne va pas néces­saire­ment refléter votre suc­cès en SEO. Vous devez vous assur­er que les sites qui font des liens vers vous soient réelle­ment bons. Vous pou­vez le faire en regar­dant le rap­port Domaines référents :

    Untitled

    Cela vous dit com­bi­en de pages (ou plus spé­ci­fique­ment d’URL) un moteur de recherche a dans son index.

    Pourquoi c’est utile

    Vos pages doivent d’abord être indexées avant de pou­voir appa­raître dans le SERP et attir­er du traf­ic organique. Mais vous devez aus­si vous assur­er que cer­taines pages ne soient pas indexées.

    En règle générale, il faut que le nom­bre de pages indexées aug­mente de manière sta­ble à mesure que vous pub­liez du nou­veau con­tenu. Tout change­ment soudain dans le nom­bre de pages indexées est un signe d’un prob­lème de SEO technique.

    Plus grand et com­plexe est votre site, plus cette mesure devient importante.

    Comment le suivre

    Vous pou­vez avoir une idée approx­i­ma­tive com­bi­en de pages d’un domaine Google a dans son index en util­isant l’opérateur de recherche site comme ceci :

    Untitled

    Mais la meilleure méth­ode pour avoir un détail pré­cis de ce nom­bre est de véri­fi­er le rap­port Cou­ver­ture de votre compte GSC :

    Untitled

    En lien avec la mesure précé­dente, le nom­bre de page qui a des erreurs de cou­ver­ture d’index est égale­ment impor­tant. Ces erreurs sont tout ce qui va empêch­er vos pages d’être indexées qui n’est pas fait inten­tion­nelle­ment via l’usage de la balise meta robots noin­dex.

    Pourquoi c’est utile

    Il peut y avoir beau­coup de raisons pour lesquelles Google peut désin­dex­er vos pages ou refuser d’entrée de jeu de les index­er. Comme les erreurs de cou­ver­ture appa­rais­sent lorsqu’il y a peu de chance que la rai­son soit volon­taire, c’est impor­tant de suiv­re ces infor­ma­tions pour appli­quer des cor­rec­tions quand c’est nécessaire.

    Comment les suivre

    Encore une fois, ces erreurs appa­rais­sent dans le rap­port cou­ver­ture de GSC :

    Untitled

    Lorsque vous cliquez sur une erreur, vous aurez une liste des URL affec­tées ain­si qu’un lien pour en appren­dre plus. Il y a générale­ment des instruc­tions sur com­ment répar­er les problèmes.

    Si vous voulez aller plus loin et avoir plus d’informations sur com­ment cor­riger vos prob­lèmes d’indexation, vous pou­vez vous inscrire gra­tu­ite­ment pour avoir un compte Ahrefs Web­mas­ter Tools et faire un crawl de votre site avec l’Audit de Site :

    Untitled

    Une fois que l’outil a fini de crawler votre site, allez dans le rap­port Index­a­bil­ité et véri­fiez les prob­lèmes à ce niveau-là :

    Untitled

    Vous pou­vez poten­tielle­ment trou­ver com­ment cor­riger vos pages avant même que Google ne les crawle, ce qui est tou­jours mieux.

    En appren­dre plus : 10 Ways to Get Google to Index Your Site (That Actu­al­ly Work)

    Les Core Web Vitals (CWV) sont un ensem­ble de trois mesures de SEO tech­niques en lien avec la vitesse et l’expérience util­isa­teur de votre site. Les voici :

    • Largest Con­tent­ful Paint (LCP) – l’élément vis­i­ble le plus gros à charg­er dans le viewport.
    • First Input Delay (FID) – Le temps entre le moment où un util­isa­teur inter­ag­it avec votre page et la réponse de la page.
    • Cumu­la­tive Lay­out Shift (CLS) – Com­ment les élé­ment bougent ou la sta­bil­ité de la maque­tte de la page.

    Pourquoi c’est utile

    Google utilise les CWV comme un fac­teur de rank­ing mineur depuis juin 2021. Si l’une de ces mesures est réelle­ment mau­vaise, c’est générale­ment une bonne idée d’essayer de régler le problème.

    Cela reflète les efforts de Google de mieux posi­tion­ner les pages qui offrent une excel­lente expéri­ence util­isa­teur, comme une bonne vitesse de charge­ment et une inter­ac­tiv­ité fluide.

    Comment les mesurer

    Il y a plusieurs moyens de suiv­re les CWV, mais le meilleur est de véri­fi­er cela directe­ment dans votre compte GSC dans le rap­port Core Web Vitals (Sig­naux Web essen­tiels en français) :

    Untitled

    Sinon, vous pou­vez utilis­er l’Audit de Site Ahrefs, véri­fiez le rap­port Per­for­mance pour voir les mesures CWV par­mi d’autres élé­ments intéressants :

    Untitled

    En savoir plus : Core Web Vitals : la vitesse de charge­ment comme fac­teur SEO

    L’Audit de Site Ahrefs dis­pose d’une mesure appelée Health Score (score de san­té) qui reflète la pro­por­tion d’URL internes de votre site qui n’ont pas d’erreurs de SEO technique.

    Untitled

    Pourquoi c’est utile

    Ce score de san­té donne une bonne idée de l’état général de votre SEO tech­nique. Le mieux est que vous pour­rez suiv­re l’amélioration de ce score par rap­port aux crawls précé­dents, ain­si que les erreurs prin­ci­pales qui affectent ce score. 

    Comment le suivre

    Encore une fois, tout ce qu’il vous faut est un pro­jet dans l’Audit de Site.

    Chaque fois que le Ahrefs­bot finit de crawler un votre site, il va met­tre à jour le score et faire un rap­port. Pour voir les change­ments sur votre site entre les crawls, ren­dez-vous dans le rap­port All issues (tous les prob­lèmes) et sélec­tion­nez “Errors only” (Erreurs uniquement) :

    Untitled

    En appren­dre plus : Le guide du débu­tant en SEO technique

    4 Mesures SEO qui n’ont pas d’importance

    Nous arrivons à la par­tie plus prop­ice à la con­tro­verse de cet article.

    Beau­coup de mesures sont mal inter­prétées et donc inutiles, ou ne sont pas util­isées de la bonne manière. Mal­heureuse­ment peu de per­son­nes par­lent de cela. Résul­tat, il n’est pas rare de voir des sources qui sont en com­péti­tion avec d’autres par le nom­bre de mesures listées dans leurs guides.

    Vous avez sure­ment sou­vent enten­du “less is more” de nom­breuses fois. Cela s’applique aus­si à l’analyse de don­nées. Voici donc pourquoi vous ne devriez pas per­dre de temps avec 4 mesures SEO générale­ment très recommandées.

    Le bounce rate (taux de rebond) est le pour­cent­age de vis­i­teurs qui n’en­tre­pren­nent aucune autre action après être arrivés sur une page comme cli­quer vers une autre page, laiss­er un com­men­taire ou ajouter un item au panier.

    Untitled

    C’est l’une des mesures SEO sur laque­lle on recom­mande le plus sou­vent de faire atten­tion (cer­tains vont même jusqu’à l’appeler une KPI). Si le taux de rebond peut être utile dans cer­tains cas, vous ne devez absol­u­ment pas vous focalis­er dessus. Voici les trois raisons prin­ci­pales à la com­plex­ité de l’analyse d’un taux de rebond :

    1. Il va être faussé par un mau­vais paramé­trage de Google Ana­lyt­ics, des vis­i­teurs qui par­tent trop vite, les blo­queurs de pub­lic­ité et les ses­sions timeout
    2. C’est une moyenne qui doit être seg­men­tée à l’extrême et fil­trée pour pou­voir don­ner des indi­ca­tions utiles
    3. Il n’y a pas de “bon” taux de rebond. Tout dépend de votre secteur, du type de page, de la source du traf­ic et de l’intention de l’utilisateur.

    En appren­dre plus : What Is Bounce Rate? How to Inter­pret and Work with It

    L’exit rate mon­tre le pour­cent­age de ses­sions qui ont ter­miné sur une page en par­ti­c­uli­er. Cer­taines per­son­nes dans le SEO aiment suiv­re les meilleures pages de sor­tie pour le traf­ic organique dans un rap­port comme celui-ci :

    Untitled

    Mais un fort taux de sor­tie ne veut pas dire que quelque chose ne va pas dans la page. Cela peut même vouloir dire le con­traire : l’utilisateur a trou­vé ce qu’il cher­chait et quitte votre page sat­is­fait, avec une bonne impres­sion sur votre mar­que et/ou votre pro­duit. Ils pour­raient avoir vu beau­coup d’autres pages avant voire été convertis.

    Il faut aller vrai­ment en pro­fondeur et lier cette mesure avec d’autres, ou encore véri­fi­er des enreg­istrements de com­porte­ment util­isa­teur pour avoir de véri­ta­bles infor­ma­tions per­ti­nentes. Je préfère l’ignorer et me con­cen­tr­er sur des choses plus importantes.

    Tout comme l’exit rate, vous pou­vez tomber sur des “astuces” pour opti­miser l’expérience util­isa­teur qui se base sur une faible taux de pages par ses­sions. En ter­mes de SEO, cela pour­rait être de votre seg­ment de traf­ic organique

    Untitled

    Encore une fois, qu’est-ce qu’un bon nom­bre de pages par ses­sion ? Est-ce que le 4.30 de la cap­ture d’écran au-dessus veut dire que les vis­i­teurs organiques sont moins engagés que ceux qui vien­nent du traf­ic payant avec 6.10 ? Quelles devraient être les actions à faire pour amélior­er cela de toute manière ? GA ne vous le dira pas.

    Il y a juste trop de vari­ables en jeu, cette mesure n’est pas assez fiable pour être une base de travail.

    Cette mesure devrait égale­ment indi­quer l’engagement de vos util­isa­teurs en don­nant une durée.

    Untitled

    Le plus gros prob­lème est com­ment ces don­nées tem­porelles sont calculées.

    Google Ana­lyt­ics col­la­tionne des time­stamps lorsqu’un util­isa­teur clique à tra­vers les pages ou déclenche des évène­ments. Il cal­cule ensuite la durée de la ses­sion en prenant le pre­mier time­stamp de la vis­ite puis le dernier pen­dant la ses­sion. Le temps sur la page est la dif­férence entre le charge­ment d’une page et cli­quer vers une autre.

    Cela veut dire que toute ses­sion de rebond a à la fois 0s de temps sur la page et de durée de ses­sion, car le serveur de GA ne prend en compte que le pre­mier timestamp.

    Je pour­rais don­ner d’autres raisons pour lesquelles il ne faut pas se baser sur cette mesure selon la même logique qu’avant. Mais puisque les ses­sions de rebond sont extrême­ment fréquentes, cela rend d’ores et déjà une mesure basée sur le temps inutile.

    Conclusion

    Savoir quelles don­nées regarder et com­ment les inter­préter sont sou­vent une par­tie trop nég­ligée du SEO (et des autres canaux mar­ket­ing d’ailleurs). Faire de bons rap­ports et prou­ver la valeur des efforts SEO sont une par­tie impor­tante de notre travail.

    Vous savez quelles don­nées SEO il faut suiv­re et analyser. Plus impor­tant encore, vous savez com­ment ces valeurs sont calculées.

    Si vous avez des ques­tions sur les mesures SEO, posez-les-moi sur Twit­ter.