Comment créer et optimiser des landing pages pour le SEO (guide étape par étape)

Avatar
Viola Eva est passionnée par l'entrepreneuriat numérique et le marketing fluide et malin. En tant que fondatrice responsable SEO chez Flow SSEO, elle travaille avec des startup dans le logiciel pour augmenter leur trafic organique. Elle est conférencière et rédactrice sur tout ce qui est SEO, chez Search Engine Journal, UnGagged, Pubcon, Wordcamp Europe et Webinale.
Statistiques de l'article
  • Trafic mensuel 52
  • Tweets 17
Données de Explorateur de contenu

Montre combien de site différents font un lien vers ce contenu. En règle générale, plus vous avez de sites qui vous donnent un backlink, plus haut vous êtes positionné dans Google.

Montre le trafic mensuel estimé pour cet article selon les données Ahrefs. Le trafic organique réel (issu de Google Analytics) est généralement 3 à 5 fois plus élevé.

Le nombre de fois que cet article a été partagé sur Twitter.

    Tout le monde veut du traf­ic organique vers les land­ing pages, car elles sont un puis­sant out­il de conversion.

    Même s’il peut être plus dif­fi­cile de faire ranker une land­ing page dans Google qu’un arti­cle de blog par exem­ple, c’est pos­si­ble. Jetez un œil à cette land­ing page d’Asana.

    La page entière est conçue pour pouss­er les util­isa­teurs vers l’essai gra­tu­it. Chaque nou­veau clic provenant de mots-clés comme “man­age­ment de pro­jet en ligne” “out­il de man­age­ment de pro­jet” et “logi­ciel de ges­tion de pro­jet” est une excel­lente oppor­tu­nité ciblée de génér­er un lead.

    Elle obtient un total estimé de 13.5K vis­ites organiques men­su­elles de la part de Google selon Ahrefs :

    Vous allez appren­dre dans ce guide à opti­miser et posi­tion­ner vos land­ing page avec un proces­sus pas-à-pas. Tout d’abord, met­tons-nous d’accord sur le vocabulaire.

    Les land­ing pages sont des pages web conçues pour con­ver­tir le traf­ic en leads. Elles peu­vent par­ler de fonc­tion­nal­ités, de pro­duits, de cas d’utilisation, d’aimant à lead ou de pro­mo­tions. Elles ont dif­férentes formes, mais ont le même objec­tif : les leads.

    Les excel­lentes land­ing pages ont qua­tre car­ac­téris­tiques communes :

    1. Design - chaque design de land­ing page guide l’utilisateur dans un chemin vers le CTA (Call To Action) désiré.
    2. Rédac­tion com­mer­ciale - il n’y a pas besoin de tech­niques de mar­ket­ing de réponse en direct si vous trou­vez cela trop banal. Cepen­dant, une bonne rédac­tion sur une land­ing page va informer l’utilisateur sur le prob­lème, la solu­tion, et en quoi votre entre­prise est par­faite­ment équipée pour le résoudre. Le but du texte est de con­duire l’utilisateur vers le CTA.
    3. CTA — cela informe claire­ment votre util­isa­teur sur ce qu’il y a à faire pour pass­er à l’étape suivante.
    4. For­mu­laire — un for­mu­laire, c’est une oppor­tu­nité de s’inscrire, télécharg­er ou plan­i­fi­er un appel. Il va con­ver­tir un vis­i­teur en lead : l’objectif.

    Avec cela en tête, vous allez voir beau­coup de ver­sions de land­ing pages dif­férentes. La page de Ahrefs qui met en avant l’Explo­rateur de mot-clé est une land­ing page, tout comme la page de vente de Jay Acun­zo pour ses cours en ligne et la squeeze page de Bee­keep­er qui pro­pose un livre blanc.

    Ce proces­sus pra­tique va vous per­me­t­tre de com­pren­dre exacte­ment com­ment opti­miser les land­ing pages pour le SEO. Allons‑y !

    1. Trouvez les mots-clés pertinents

    Tous les mots-clés ne sont pas for­cé­ment bons pour une land­ing page.

    Générale­ment, un mot-clé doit avoir une inten­tion trans­ac­tion­nelle pour que Google fasse appa­raître la land­ing page dans le résul­tat de recherche. Il fau­dra vous focalis­er sur ces derniers dans votre recherche de mots-clés.

    Si la pre­mière page du SERP est rem­plie de longs arti­cles de blogs et de guide, vous allez vous arracher les cheveux à essay­er de posi­tion­ner votre land­ing page. Si vous voyez d’autres land­ing pages dans les pre­mières posi­tions, c’est un bon indi­ca­teur que vous pour­rez y parvenir.

    Il y a deux tac­tiques prin­ci­pales pour trou­ver les bons mots-clés de land­ing page :

    a. Trouvez les pages concurrentes à fort trafic :

    Utilisez l’Explo­rateur de site de Ahrefs pour analyser vos con­cur­rents. Plus spé­ci­fique­ment, le rap­port Top Pages 2.0 pour voir leurs pages les plus performantes.

    Assurez-vous de choisir le bon pays (par exem­ple : France). Met­tez ensuite une règle pour exclure les requêtes brandées (de mar­que). Dans notre exem­ple, nous exclu­ons Asana :

    Vous pou­vez alors voir quelles sont les pages de vos con­cur­rents qui attirent le plus de traf­ic organique. Vous pou­vez voir qu’Asana reçoit du traf­ic sur deux land­ing pages. Les meilleurs mots-clés sont “ges­tion des tâch­es” et “out­ils de ges­tion de projet”

    Pour un con­cur­rent d’Asana, ce serait poten­tielle­ment de bons mots-clés à viser.

    Répéter le proces­sus avec les autres con­cur­rents jusqu’à ce que vous ayez une bonne liste d’opportunités potentielles.

    b. Trouvez plus de mots-clés avec un outil de recherche de mots-clés

    Vous pou­vez utilis­er votre liste de mots-clés de l’étape précé­dente pour vous inspir­er dans votre recherche de mots-clés. Nous allons nous servir de l’Explo­rateur de mots-clés de Ahrefs pour cela. Entrez vos idées comme mots-clés “source” et con­sul­tez le rap­port Match­ing Terms pour avoir plus de suggestions.

    Voici quelques idées obtenues lorsque nous avons ren­tré les mots-clés “ges­tion de pro­jet” et “ges­tion des tâches” :

    • Out­ils de ges­tion de projet
    • Mooc ges­tion de projet
    • For­ma­tion ges­tion de projet
    • Logi­ciel ges­tion de projet
    • Ges­tion de pro­jet agile
    • Sys­tème ges­tion des tâches

    Pour les mots-clés qui sem­blent être de bons can­di­dats pour une land­ing page, il est impor­tant de cli­quer sur le bou­ton “SERP” pour regarder quels sont les pre­miers résul­tats. Il faut y trou­ver d’autres land­ing pages, cela indique ce que les util­isa­teurs recherchent et si vous avez une chance de vous positionner.

    Voici un exemple :

    Même s’il y a pas mal d’articles de blog dans les meilleurs résul­tats de recherche pour ce mot-clé, les résul­tats surlignés sont des land­ing pages. Il est donc clair que vous pou­vez ranker avec ce type de contenu.

    2. Vérifiez la difficulté de ranking et le potentiel de trafic

    Avant de finalis­er vos mots-clés ciblés, vous devez pren­dre en compte deux choses :

    1. Traf­ic potentiel
    2. Dif­fi­culté de ranking

    Trafic potentiel

    Se posi­tion­ner sur des mots-clés avec peu ou pas de traf­ic n’a aucun intérêt, car cela ne va pas vous attir­er de traf­ic intéres­sant, même si vous êtes bien posi­tion­né. Cela dit, les land­ings pages ont ten­dance à être assez lucra­tives, vous pou­vez vous per­me­t­tre de vis­er des mots-clés avec moins de poten­tiel que pour un arti­cle de blog par exemple.

    L’une des méth­odes les plus sim­ples pour juger du traf­ic poten­tiel est de regarder le traf­ic reçu par la land­ing page actuelle­ment la mieux posi­tion­née sur le mot-clé, ce que vous pou­vez faire dans l’Explo­rateur de mots-clés.

    Par exem­ple, la page la mieux posi­tion­née pour “ges­tion des tâch­es” reçoit un traf­ic estimé de 3 813 vis­ites organiques mensuelles :

    astuce

    Il vaut générale­ment mieux exclure les land­ing page de type page d’accueil lorsque vous faites cela, car elles attirent sou­vent du traf­ic de beau­coup d’autres mots-clés. Un bon exem­ple de cela est la land­ing page dans le top 10 pour “man­age­ment de pro­jet de con­struc­tion” qui reçoit un traf­ic organique men­su­el estimé de 17K visites :

    Cela dit, comme vous pou­vez le voir au nom­bre de back­links et de mots-clés sur lesquels elle se posi­tionne, son traf­ic n’est prob­a­ble­ment pas une représen­ta­tion pré­cise du poten­tiel de traf­ic de ce mot-clé en tant que tel.

    Le seuil de traf­ic dépend de vous. Une entre­prise pour­rait vouloir faire des efforts sig­ni­fi­cat­ifs pour posi­tion­ner une land­ing page qui attire juste quelques cen­taines de vis­ites organiques par mois, d’autres non. Tout dépend de la valeur que vous pensez attribuer à ce trafic.

    Difficulté de ranking

    Il est inutile de cibler un mot-clé s’il est virtuelle­ment impos­si­ble de se posi­tion­ner dessus à court ou long terme. Vous serez blo­qué à jamais en page 4 et gâcheriez des efforts SEO pour rien.

    La manière la plus rapi­de d’avoir une idée glob­ale de la dif­fi­culté de rank­ing est d’utiliser le score de dif­fi­culté (Key­word Dif­fi­cul­ty ou KD) de Ahrefs. Vous pou­vez le voir pour tous les mots-clés dans l’Explo­rateur de mots-clés, ce n’est ni plus ni moins qu’une note de 0 à 100 pour estimer la dif­fi­culté (100= le plus difficile) :

    Cela dit, le seul fac­teur que ce score prend en compte est les back­links. Avant de pren­dre une déci­sion sur un mot-clé spé­ci­fique, il vaut mieux véri­fi­er le SERP manuelle­ment et vous pos­er trois ques­tions pour avoir une meilleure idée de la dif­fi­culté pour se positionner :

    1. Est-ce que les sites avec les land­ing pages ont un Domain Rat­ing (DR) sim­i­laire au mien ? Si leur DR est bien plus élevé que le vôtre, vous allez avoir du mal à vous plac­er. Dans l’idéal, il faudrait être à peu près au coude-à-coude.
    2. Est-ce que les land­ing pages ont beau­coup ou peu de domaines référents ? Il va vous fal­loir env­i­ron le même nom­bre de sites qui vous envoient des back­links (ou plus) pour con­cur­rencer les land­ing pages dans le SERP. Il va fal­loir estimer si obtenir autant de back­links va être fais­able pour vous.
    3. Est-ce que les land­ing pages ont des back­links de qual­ité ? Vous pour­riez voir des land­ing pages avec des tonnes de back­links. Mais si la plu­part sont de mau­vaise qual­ité ou ressem­blent à du spam, il va être facile de les bat­tre avec quelques liens de haute qual­ité. Il vaut donc le coup de jeter un œil rapi­de au pro­fil de leurs liens dans l’Explo­rateur de site avant de pren­dre une décision.

    Au final, il n’y a aucun moyen d’être cer­tain s’il va être facile ou dif­fi­cile de se posi­tion­ner sur un mot-clé, mais pren­dre en compte ces fac­teurs va aider. S’il sem­ble que vous n’ayez aucune chance, il peut être mieux de choisir un mot-clé différent.

    Lec­ture recom­mandée : Key­word Dif­fi­cul­ty: How to Deter­mine Your Chances of Rank­ing in Google

    3. Construisez autour de l’intention de recherche

    Il est cru­cial de con­stru­ire votre land­ing page pour cor­re­spon­dre à l’intention de recherche. Pour cela, il va fal­loir étudi­er les land­ing pages les mieux posi­tion­nées que vous avez déjà repérées.

    Il y a deux axes à analyser :

    1. De quoi par­lent ces land­ing pages ? Il va fal­loir appren­dre quelles sont les ques­tions aux­quelles elles répondent.
    2. Qu’est-ce qu’elles offrent ? Beau­coup de land­ing page pro­posent de l’interactivité comme des out­ils, des mod­èles, des cal­cu­la­teurs, etc. Prenez des notes.

    Com­ing back to Asana, its land­ing page for task man­age­ment talks about:

    • Qu’est-ce que la ges­tion de projet ?
    • Que font les logi­ciels de ges­tion de projet ?
    • Prin­ci­paux avan­tages à utilis­er un out­il de ges­tion de projet 
      • Un endroit avec toutes les informations
      • Pri­or­i­sa­tion
      • Amélior­er la collaboration
      • Suiv­re l’avancement
      • Dates et deadlines
    • Fonc­tion­nal­ité d’Asana, exem­ple : “visu­alisez vos tâche de plusieurs manières”
    • Utilis­er des out­ils de ges­tion de pro­jet pour les équipes 
      • Créer une liste de priorité
      • Com­mencer par les tâch­es les plus difficiles
      • Se con­cen­tr­er sur une tâche à la fois
      • Établir des deadlines
    • Entre­pris­es qui utilisent Asana (logos)
    • CTA

    Cela vous donne une indi­ca­tion plutôt claire des élé­ments les plus impor­tants (déf­i­ni­tion, avan­tages, cas d’utilisation et réas­sur­ance) que vous devriez inclure dans votre land­ing page

    Vous pou­vez égale­ment par­fois trou­ver de bonnes idées sur l’intention en véri­fi­ant le rank­ing de mots-clés de la page.

    Si nous faisons ça pour la page d’Asana en util­isant le rap­port Organ­ic key­word (mot-clé organique) dans l’Explo­rateur de site, nous voyons qu’elle est posi­tion­née sur beau­coup de ter­mes, dont des mots comme “équipe” ou “groupe” :

    Cela nous donne quelques indi­ca­tions sur le type de per­son­nes qui font des recherch­es sur les logi­ciels de ges­tion de pro­jet, cer­taine­ment des per­son­nes respon­s­ables de la ges­tion d’équipe (plutôt que des per­son­nes en solo). C’est ce type d’information qui va pou­voir aider à con­cevoir et créer une land­ing page qui cor­re­spond aux besoins de l’utilisateur de Google.

    En regar­dant à nou­veau la page en elle-même, on peut égale­ment voir qu’elle offre des astuces pra­tiques de ges­tion de pro­jet, mais n’a pas de fonc­tion­nal­ité interactive.

    Il est donc clair qu’il faut une page bien conçue et qui donne des infor­ma­tions pré­cis­es pour con­cur­rencer avec Asana.

    En con­traste, cette page fait l’inverse ! Elle ne par­le pas de chronomètre en ligne, c’est un chronomètre en ligne. Votre stratégie pour con­cevoir une land­ing page qui saura se plac­er en con­cur­rence va devoir être de créer une fonc­tion­nal­ité inter­ac­tive aussi.

    4. Réussissez votre SEO on-page

    Main­tenant que vous avez une belle land­ing page avec un bon CTA, il faut s’assurer que Google l’adore aussi.

    Voici une check­list SEO vite fait, bien fait pour véri­fi­er que vous respectez les fac­teurs de ranking :

    • Est-ce que vous avez mis le mot-clé prin­ci­pal dans l’URL ?
    • Est-ce que votre URL est courte et claire ?
    • Est-ce que vous avez créé une balise title et meta descrip­tion attirante ?
    • Est-ce que vous utilisez votre mot-clé prin­ci­pal dans votre H1 ? Est-ce qu’il y a une seul H1 ?
    • Est-ce que vous utilisez des sub­head­ing pour la hiérar­chie et la struc­ture du contenu ?
    • Est-ce que vous avez opti­misé vos images en les com­pres­sant, en choi­sis­sant un bon nom de fichi­er et un alt text approprié ?

    Pour une check­list plus détail­lée, jetez un œil à notre check­list SEO on-page

    5. Construisez de bons backlinks

    Comme les mots-clés qui ont des inten­tions de recherche cor­re­spon­dantes à des land­ing pages ont ten­dance à être plus lucrat­ifs (car les entre­pris­es en tirent des leads), ils vont cer­taine­ment être rel­a­tive­ment compétitifs.

    La com­péti­tiv­ité indique générale­ment qu’il va fal­loir créer plus de back­links. La dif­fi­culté de mot-clé (Key­word Dif­fi­cul­ty, KD) et l’aperçu du SERP dans l’Explo­rateur de mot-clé Ahrefs va vous aider à déter­min­er grossière­ment le nom­bre de liens dont vous allez avoir besoin.

    Il existe de nom­breuses straté­gies de link-build­ing qui peu­vent vous aider à attein­dre votre objec­tif, les détailler n’est pas l’objectif de cet arti­cle. Mais un bon point de départ est de regarder sous le capot de vos con­cur­rents pour voir de quels back­links dis­posent leurs land­ing pages. Est-ce que vous trou­vez des constantes ?

    Si nous met­tons par exem­ple la land­ing page sur la ges­tion de pro­jet d’Asana dans l’Explo­rateur de site pour véri­fi­er le rap­port de Back­link, nous voyons immé­di­ate­ment une con­stante : elle dis­pose de beau­coup de liens issus de listes d’apps de ges­tion de projet :

    Donc, dans ce cas pré­cis, l’une des stratégie de link-build­ing à employ­er pour sa land­ing page con­cur­rente est de se faire citer sur des listes similaires.

    D’autres con­stantes à surveiller :

    • Liens grâce à une fonc­tion­nal­ité ou out­il interactif
    • Liens sur des critiques/avis
    • Liens sur des témoignages

    Le proces­sus en 4 étapes que vous venez d’apprendre va vous aider à créer et opti­miser vos land­ing pages pour le SEO. Pour avoir de l’inspiration, je voulais partager avec vous quelques exem­ples de land­ing bien optimisées.

    Rank Tracker (Ahrefs)

    Cette land­ing page est opti­misée pour son mot-clé prin­ci­pal (rank track­er), mais ce qui fait que son con­tenu a du suc­cès est qu’elle par­le des prin­ci­pales ques­tions liées au rank track­ing. Cela cou­vre les dif­férences entre le track­ing de desk­top et de mobile, les fonc­tion­nal­ités du SERP, l’organisation (tags) et visu­al­i­sa­tion des mots-clés et pro­grès ain­si qu’une com­para­i­son avec les con­cur­rents. Pour faire court, toutes les ques­tions liées au rank track­ing trou­vent leurs réponses.

    Cette page reçoit actuelle­ment un traf­ic organique men­su­el estimé de 3K utilisateurs.

    Bank of America routing number (Wise)

    Cette land­ing page com­bine intel­ligem­ment les besoins de Google (qu’est-ce qu’un numéro de routage, les codes ban­caires de Bank of Amer­i­ca, com­ment s’en servir) et ses besoins (l’inscription). Si Wise four­nit les codes ban­caires de ses con­cur­rents, elle met en avant ses ser­vices et, plus impor­tant, souligne que ses frais de trans­fert sont inférieurs.

    Elle reçoit actuelle­ment un traf­ic organique men­su­el estimé de 34.9K utilisateurs.

    Kanban board (Asana)

    Cette land­ing cou­vre les mots-clés “Kan­ban” et “logi­ciel Kan­ban” en expli­quant l’état d’esprit et le proces­sus de Kan­ban. Elle souligne l’importance et les avan­tages des logi­ciels Kan­ban en général (ce qu’adore Google) et mon­tre com­ment créer un tableau avec Asana.

    Elle reçoit actuelle­ment un traf­ic organique men­su­el estimé de 1K utilisateurs.

    Free online calendar planner (Toggl)

    Plutôt qu’un long arti­cle ver­beux qui explique l’importance des cal­en­dri­ers, cette land­ing page va directe­ment au but en présen­tant le pro­duit Tog­gl. Les mots-clés con­textuels (comme “plan­i­fi­er des tâch­es récur­rentes”, “ges­tion de cal­en­dri­er” et “plan­ning”) sont inté­grés dans la par­tie de descrip­tion des avan­tages du produit.

    Cette page reçoit actuelle­ment un traf­ic organique men­su­el estimé de 5.7K utilisateurs.

    Conclusion

    Bien enten­du, tous mes clients veu­lent que leurs pages de vente se posi­tion­nent bien, car ce sont d’excellents out­ils de con­ver­sion. Mais si la pre­mière page de résul­tat est rem­plie de guide ou que la dif­fi­culté de mot-clé est trop forte, cela peut être (presque) impossible.

    Mais ne perdez pas espoir : avec la bonne analyse et les bonnes recherch­es, réus­sir le SEO de vos land­ing pages est à portée de main.

    C’est l’une des tac­tiques ayant le plus d’impact et de rentabil­ité, l’énergie et le temps impliqué dans la recherche et con­struc­tion de ces pages sont bien utilisés.

    Le SEO de land­ing page est l’un des secteurs où vous pou­vez tester vos com­pé­tences SEO et réelle­ment briller dans votre travail.

    Vous avez des ques­tions ? Je suis sur LinkedIn.

    • Trafic mensuel 52
    • Tweets 17
    Données de Explorateur de contenu