Comment écrire un communiqué de presse (+ modèle gratuit)

Comment écrire un communiqué de presse (+ modèle gratuit)

Rebecca Liew
Spécialiste du marketing de contenu et rédactrice. Addict aux mots, la papeterie et découvrir de nouveaux endroit en randonnée.
    Un bon com­mu­niqué de presse peut per­me­t­tre de créer des rela­tions, gér­er l’image d’une mar­que et amélior­er le SEO.

    Voici tout ce que vous devez savoir sur les com­mu­niqués de presse, dont un guide pas-à-pas pour en écrire un bon :

    Mod­èle de com­mu­niqué de presse

    Notez bien que notre mod­èle n’est qu’un guide. Assurez-vous de coller au style de votre entre­prise et de mod­i­fi­er le mod­èle en con­séquence. Obtenez le mod­èle.

    Un com­mu­niqué de presse est une déc­la­ra­tion offi­cielle délivrée à la presse. Il est générale­ment util­isé pour partager quelque chose de notable au sujet d’une entre­prise, l’objectif est d’obtenir une cou­ver­ture médiatique.

    Il est générale­ment écrit :

    • En interne par l’équipe de com­mu­ni­ca­tion de l’entreprise
    • Par une tierce par­tie, engagée pour, comme une agence de rela­tion presse

    Les com­mu­niqués de presse peu­vent avoir plusieurs util­ités, mais sont sou­vent util­isés pour annoncer :

    • Le lance­ment d’un pro­duit, ser­vice, d’une cam­pagne, d‘un événe­ment ou d’une entreprise
    • Des évo­lu­tions impor­tantes d’une entre­prise, comme un rebrand­ing, une restruc­tura­tion ou de nou­veaux employés (générale­ment haut placés)
    • Infor­ma­tions sur une crise

    Ça, ça dépend de vous. En règle générale, on dis­tingue trois moyens de dis­tribuer un com­mu­niqué de presse : manuelle­ment, via un ser­vice de syn­di­ca­tion ou par une liste email.

    Voyons cela de plus prêt :

    Manuellement

    C’est la méth­ode que nous préférons. Même si cela peut être chronophage, envoy­er des emails per­son­nal­isés (avec le com­mu­niqué de presse) peut aug­menter vos chances d’obtenir une cou­ver­ture médiatique.

    Tim Soulo, notre CMO, peut vous le con­firmer, il a envoyé manuelle­ment 100 emails out­reach per­son­nal­isés dans le cadre d’une expéri­ence sur l’outreach pour du lien.

    Sans vouloir pass­er pour un mani­aque, il est pos­si­ble de trou­ver l’adresse mail de n’importe qui de nos jours.

    Essayez de con­stru­ire votre mail avec ces sug­ges­tions, vous pouvez :

    • Utilis­er un objet de mail qui attire l’œil. Les édi­teurs et jour­nal­istes reçoivent des tombereaux de com­mu­niqués de presse chaque jour. Assurez-vous de met­tre en avant votre propo­si­tion de valeur comme “Oppor­tu­nité d’interview avec le CEO d’Apple Tim Cook”.
    • Adressez-vous nom­mé­ment au destinataire.
    • Expliquez briève­ment pourquoi vous écrivez.
    • Liez votre mes­sage à leurs pub­li­ca­tions ou entre­pris­es (pourquoi est-ce que ce que vous dites entre dans leur ligne éditoriale ?)
    • Lorsque c’est per­ti­nent, sug­gérez un ou deux angles à pren­dre en con­sid­éra­tion, ajoutez les noms et rôles des per­son­nes qu’ils peu­vent interviewer. 

    Sur ce dernier point, c’est à vous de voir s’il vaut le coup de par­ler des angles dans votre mail d’introduction.

    Tout dépend finale­ment de la nature de l’information de votre com­mu­niqué de presse.

    Par exem­ple, le lance­ment d’une plate­forme SaaS en Asie du Sud Est peut capter l’attention de beau­coup de pub­li­ca­tions dans la Tech. Pour aug­menter les chances d’obtenir une cou­ver­ture, pensez à pré­par­er un ou deux pitchs d’histoire pour aller avec votre email et votre communiqué.

    Via un service de syndication

    Des ser­vices de syn­di­ca­tions vont agir à votre place et dis­tribuer des com­mu­niqués de presse via leur immense réseau de con­tacts média.

    PR Newswire est une option large­ment util­isée. Il peut être util­isé pour pro­gram­mer et dis­sémin­er des infor­ma­tions à des mil­liers d’agences de presse, édi­teurs de média, édi­teurs et jour­nal­istes instantanément.

    Via votre liste de contacts média

    Un com­mu­niqué de presse peut aus­si être dif­fusé via une liste de mail que vous ou votre entre­prise entretenez ou via celle d’une autre agence.

    Dans ces listes de con­tact média, vous trou­verez sou­vent les mem­bres du corps médi­a­tique caté­gorisés en fonc­tion de leurs sujets de prédilec­tion : tech, nour­ri­t­ure et bois­sons, finance, diver­tisse­ment, etc.

    Cela vous per­met de vous assur­er de ne pas envoy­er de com­mu­niqué de presse à la mau­vaise per­son­ne. C’est une bonne solu­tion si vous n’avez pas beau­coup de temps et que vous avez accès à une bonne liste de contacts.

    Écrire un com­mu­niqué de presse est rel­a­tive­ment facile une fois qu’on en a l’habitude. Mais il est facile de se planter com­plète­ment, évitez les écueils suivants :

    Ne pas avoir un point central défini

    Je n’insisterai jamais assez là-dessus : un com­mu­niqué de presse ne doit véhiculer qu’une seule idée claire. Ceci que vous par­liez d’un pro­duit, d’une cam­pagne, d’un ser­vice ou d’un événement.

    Le reste du com­mu­niqué doit fournir des infor­ma­tions complémentaires.

    Si vous n’êtes pas sûr de ce que vous faites, retournez à votre brouil­lon et deman­dez-vous “Est-ce que JE serais intéressé par lire ceci et en par­ler dans mon organ­isme de presse ?” 

    Trop parler

    Votre com­mu­niqué de presse doit faire autour de 400 mots

    Si c’est plus long que cela, faites une relec­ture pour retir­er le super­flu. Est-ce que vous avez vrai­ment besoin d’un long para­graphe qui détaille les mis­sions de votre entre­prise et en quoi c’est en lien avec le lance­ment du pro­duit ? Est-ce qu’il y a du jar­gon qui pour­rait ne pas être facile­ment com­préhen­si­ble par le lecteur moyen ?

    Exprimer des opinions ou avoir un air trop vendeur

    La vente sub­tile peut être dif­fi­cile à attein­dre, mais vous serez en bonne voie quand vous aurez trou­vé cet équilibre.

    Pour y par­venir, il faut éviter les mots et déc­la­ra­tions pro­mo­tion­nels comme “le meilleur du bon” “révo­lu­tion­naire” “meilleur du marché” ou “unique en son genre” pour n’en citer que quelques-uns.

    À moins que vous ne soyez réelle­ment en mesure de prou­ver vos dires ou que vous soyez le leader de votre secteur, ce genre de phrase ne va faire que nuire à votre crédibilité.

    Utiliser trop de citations

    Nous vous recom­man­dons de ne pas faire plus de deux cita­tions de qual­ité. Qu’est-ce qui définit la qual­ité d’une cita­tion alors ? Cela nous amène au point suivant.

    Évitez les citations bancales, ennuyantes ou montées de toute pièce

    Choisir des cita­tions est une tâche déli­cate. Comme l’explique The Guardian, vos cita­tions doivent apporter des per­cep­tions, pas des informations.

    Dans leur essence, elles doivent com­pléter les faits, plutôt que de répéter ce qui a déjà été dit dans le reste du com­mu­niqué de presse.

    Voyons un peu les erreurs clas­siques des mau­vais­es citations :

    • Une cita­tion ennuyeuse, qui n’ajoute pas de valeur au com­mu­niqué, soit en expli­quant l’évidence, soit en répé­tant ce qui a déjà été dit
    • Une cita­tion ban­cale qui utilise des phras­es à ral­longe, met trop longtemps à aller au but ou utilise des déc­la­ra­tions génériques.
    • Des cita­tions fab­riquées qui son­nent trop “pro­mo­tion­nelles et vendeuses”

    En voici une qui coche toutes les cases.

    Ground­break­ing, incred­i­ble, mag­i­cal— soit révo­lu­tion­naire, incroy­able, mag­ique, suivi d’une sur­charge d’informations qui auraient dû être reformulées.

    Heureuse­ment, ça n’a pas d’importance pour Apple, son suc­cès par­le pour lui. Dans d’autres con­férences de presse par con­tre, c’est comme cela que vous allez attir­er des doutes avec toutes ces déclarations.

    Main­tenant que nous avons vu les fon­da­men­taux, utilisez ce guide étape par étape pour con­cevoir un bon com­mu­niqué de presse.

    1. Comprendre les recommandations de style de l’AP

    Asso­ci­at­ed Press (AP) est l’une des plus grandes agences de presse du monde et son style­book est util­isé comme référence par les jour­nal­istes à une échelle glob­ale. Cela per­met d’avoir une cer­taine con­stance dans les con­tenus des com­mu­niqués de presse.

    Mais elle ne four­nit pas de guide sur le for­matage des com­mu­niqués de presse. Nous avons donc rassem­blé quelques con­ven­tions que vous pou­vez utiliser :

    Restez sur une seule police

    Restez sur une seule police à utilis­er sur votre com­mu­niqué, comme Times New Roman ou Arial

    Varier le style de la police

    Vous pou­vez vari­er le style de la police dans votre com­mu­niqué, comme met­tre vos titres en gras ou le texte des légen­des en italique. Nous vous recom­man­dons ceci :

    • Titre prin­ci­pal : 14 pt
    • Sous-titre : 12 pt
    • corps : 12 pt
    • Légende des images : 10 pt

    Écrivez à la troisième personne

    Écrivez à la troisième per­son­ne il, elle ils, etc. Cela s’applique à la fois aux men­tions de la mar­que et aux citations.

    • Men­tions de la marque

      Apple fait référence à lui-même à la troisième per­son­ne dans tous ses com­mu­niqués de presse, dont celui-ci. Au lieu de dire “Nous avons lancé la troisième généra­tion d’AirPods”, l’entreprise l’écrit comme ceci :

    • Dans les citations

      De plus, dans l’idéal, toute per­son­ne dont on pour­rait par­ler dans une cita­tion devrait l’être citée au passé, a dit, a partagé, a noté, etc.

    2. Choisissez votre format

    La struc­ture d’un com­mu­niqué de presse ne varie pas beau­coup, comme vous le ver­rez sur notre mod­èle télécharge­able.

    Format pdf

    Le pdf est générale­ment en pièce jointe avec votre mail, dont nous avons par­lé sur les méth­odes de dis­tri­b­u­tion plus haut, ain­si qu’hébergé sur le site de l’entreprise (générale­ment dans la par­tie “presse”)

    Format interactif

    Un com­mu­niqué de presse inter­ac­t­if (ou mul­ti­mé­dia) est hébergé sur le site d’une entre­prise en tant qu’article. Vous pou­vez copi­er et partager ces élé­ments (texte, image…) rapi­de­ment ou cliquez sur le lien pour vis­iter les pages en rapport.

    Voici un exem­ple d’un com­mu­niqué de presse mul­ti­mé­dia qui met en avant les Air­Pods Apple. En plus d’un lien hyper­texte, il y a égale­ment des images téléchargeables.

    Vous pour­rez égale­ment trou­ver ces bou­tons en bas des com­mu­niqués de presse :

    Dans l’email

    Si vous optez pour la dis­tri­b­u­tion manuelle de votre com­mu­niqué de presse, une autre méth­ode sou­vent util­isée est de sim­ple­ment coller votre com­mu­niqué mis en forme dans le corps du mail.

    C’est par­ti­c­ulière­ment effi­cace pour des com­mu­niqués de presse sim­ples et cela évite une étape sup­plé­men­taire pour obtenir le pdf.

    Ceci dit, les rédac­teurs et jour­nal­istes aiment générale­ment pou­voir facile­ment copi­er du texte ou télécharg­er facile­ment des images. Pensez donc à héberg­er votre com­mu­niqué “par mail” sur votre site égale­ment (cela va aus­si vous aider à garder une trace de vos back­links et men­tions facilement).

    3. Choisissez un angle digne d’une couverture

    Pour iden­ti­fi­er un angle digne d’une cou­ver­ture presse, com­mencez par penser à l’idée prin­ci­pale que vous voulez ven­dre. Est-ce que c’est le lance­ment d’une cam­pagne e‑commerce ou l’annonce de la restruc­tura­tion de votre entreprise ?

    Qu’est-ce que ça a de spé­cial ? Pourquoi les lecteurs s’y intéresseraient ?

    Cet angle devrait être résumé en une phrase dans votre para­graphe d’introduction.

    4. Ajoutez une date de parution

    Il est temps de se met­tre à écrire. Com­mencez par indi­quer si les infor­ma­tions du com­mu­niqué de presse peu­vent être pub­liées immé­di­ate­ment ou s’il y a une péri­ode de confidentialité.

    Cela devrait ressem­bler à cela (sup­primez ce qui ne vous con­cerne pas)

    POUR DIFFUSION IMMÉDIATE ou

    CONFIDENTIEL JUSQU’AU [DATE ET HEURE + FUSEAU HORAIRE]

    5. Laissez du texte temporaire pour votre titre et résumé

    Nous y revien­drons bientôt.

    Pour le moment, lais­sez quelques lignes entre votre date de paru­tion et para­graphe d’introduction afin de pou­voir écrire votre titre et résumé plus tard.

    6. Écrivez un bon paragraphe d’introduction

    Les infor­ma­tions les plus impor­tantes devraient être au tout début de votre com­mu­niqué. Pour iden­ti­fi­er quels sont les points clés, utilisez la pyramide inversée :

    Voyez cela comme la manière dont sont struc­turés les arti­cles de presse.

    Ce qu’il y a dans le titre est l’information la plus impor­tante, celle qui attire l’œil. L’introduction doit répon­dre aux 5 W et 1h, en jour­nal­isme français on par­le du CQQCOQP (Com­bi­en, Qui, Quoi, Com­ment, Où, Quand, Pourquoi)

    • Qui : Le nom de l’en­tre­prise qui com­mu­nique l’information
    • Quoi : L’information que vous dis­tribuez. Quel est le sujet du communiqué ?
    • Quand : La date de l’évènement, que ce soit un lance­ment de cam­pagne ou une embauche.
    • Où : Où est-ce que les lecteurs peu­vent en appren­dre plus ? Vous pou­vez inclure un lieu ou un lien pour plus d’informations
    • Pourquoi : Pourquoi est-ce que cette infor­ma­tion a de l’importance, pourquoi cette his­toire est racontée.
    • Com­ment : Com­ment l’information apporte de la valeur à l’entreprise, ses clients, le secteur.

    7. Corps du texte

    C’est ici que vous devez dévelop­per votre para­graphe d’introduction avec plus de détails.

    Revenons à notre exem­ple précé­dent du com­mu­niqué de presse Apple.

    Il com­mence par annon­cer le lance­ment de ses nou­veaux Air­Pods. Le para­graphe suiv­ant par­le du design du pro­duit, de ses fonc­tion­nal­ités audio et de la durée de vie de la bat­terie. Le tout sous un sous-titre en gras.

    8. Ajoutez des citations pertinentes

    Votre com­mu­niqué de presse prend forme ! Relisez-vous et enrichissez-le avec pas plus de 2 cita­tions de qual­ité, de pas plus de deux per­son­nes différentes.

    Cette cita­tion ne doit provenir que de per­son­ne recon­nue du secteur et/ou de votre entre­prise, comme de haut dirigeants ou des représen­tants du secteur.

    La pre­mière cita­tion est générale­ment située directe­ment après l’introduction. Si c’est vrai­ment néces­saire, vous pou­vez en ajouter une autre à la fin du communiqué.

    Astuce

    En règle générale, les titres formels des per­son­nes citées devraient avoir la forme suiv­ante [NdT](atten­tion, ce sont des règles anglosax­onnes, elles ne s’appliquent pas for­cé­ment en français) :

    • En cap­i­tal si vous prévoyez d’indiquer le titre avant le nom 
      • Selon le Chief Mar­ket­ing Offi­cer de Ahrefs Tim Soulo “cita­tion”
    • En bas de case si vous prévoyez de men­tion­ner le titre après le nom 
      • Cita­tion” a déclaré Tim Soulo, le chief mar­ket­ing offi­cer de Ahrefs.

    9. Ajoutez des images 

    Ajouter des images (ain­si que des descrip­tions et/ou légen­des) est option­nel. Mais des recherch­es ont remar­qué que les com­mu­niqués de presse avec des images ont sept fois plus de chances d’être lus que parcourus.

    Si vous lancez un pro­duit, met­tez des images haute réso­lu­tion dans le corps de votre texte pour faciliter la lec­ture et don­ner une meilleure image visuelle de ce que vous offrez.

    Sou­venez-vous d’inclure un lien pour télécharg­er tous les assets (essay­er un rac­cour­cis­seur de lien comme bit.ly) à la fin de votre communiqué.

    10. Concevez un bon titre et sommaire

    Il est temps de revenir au titre et résumé.

    S’il est générale­ment plus logique d’écrire votre com­mu­niqué de presse dans l’ordre chronologique, nous pen­sons que ces deux élé­ments ne devraient être écrits qu’après avoir ter­miné le reste.

    Comme vous avez déjà traité tous les élé­ments du com­mu­niqué pour bien en dégager les infor­ma­tions cap­i­tales vous devriez avoir moins de mal à con­cevoir un titre pro­pre, factuel et attirant.

    Sous votre titre, ajoutez une phrase qui résume tout votre communiqué.

    Atten­tion de ne pas con­fon­dre résumé et para­graphe d’introduction. Le résumé n’a pas besoin de cocher toutes les cas­es mais doit être suff­isam­ment intéres­sant pour pouss­er à la lecture.

    Vous pou­vez écrire votre titre avec les pre­mières let­tres de chaque mot en cap­i­tal, comme au-dessus.

    Nous recom­man­dons l’utilisation de la casse de titre (title case), les pre­mières let­tres de chaque mot en cap­i­tale. Vous pou­vez utilis­er un out­il auto-cap­i­tal­i­sa­tion pour vous aider. [NdT : même si cette méth­ode com­mence à arriv­er en français, elle ne fait pas l’unanimité est n’est pas encore répan­due dans tous les secteur, regardez com­ment se com­porte le vôtre avant de faire cela] 

    11. À propos

    L’à‑propos vient après le con­tenu prin­ci­pal du com­mu­niqué, mais avant les infor­ma­tions de con­tact. Cela four­nit quelques infor­ma­tions de base au lecteur sur l’entreprise qui livre le com­mu­niqué de presse.

    Cela devrait être un résumé d’un para­graphe sur l’histoire de l’entreprise (si appli­ca­tion) ain­si que ses pro­duits et ser­vices. On peut éventuelle­ment y men­tion­ner quelques réus­sites très notables.

    Voici à quoi ça peut ressembler :

    12. Close your press release Terminez votre communiqué

    Sous votre à‑propos, indiquez que votre com­mu­niqué de presse est ter­miné avec le code “###”

    13. Détails des contacts presse

    Dans une nou­velle sec­tion, ajoutez les con­tacts néces­saires auprès desquels les rédac­teurs et jour­nal­istes pour­ront facile­ment deman­der des informations.

    C’est générale­ment présen­té sous cette forme :

    Nom (gras)

    Nom de l’entreprise ou agence de rela­tion presse

    Email

    (Code pays) numéro de téléphone

    14.Relisez-vous

    Nous arrivons au bout, relisez bien votre com­mu­niqué en repas­sant chaque étape.

    Il faut surtout surveiller :

    • Est-ce que c’est écrit objectivement ?
    • Est-ce que c’est suc­cinct et digne de faire un article ?
    • Est-ce que les élé­ments clés sont là ? 
      • Cita­tions, image, détails sur l’événe­ment ou lance­ment (heure, date, lieux), etc.
    • Est-ce qu’il y a des fautes de frappe ou de mise en forme ? 
      • Ça arrive beau­coup plus de fois que vous ne le pensez, surtout dans les noms de gens.
      • Vous devez aus­si faire atten­tion aux mis­es en forme. Par exem­ple, on écrit “Air­Pods” et non “Air pods”

    Enfin, obtenez un autre avis, de quelqu’un plus expéri­men­té de préférence, une étape cru­ciale pour iden­ti­fi­er ce que vous auriez pu rater.

    Une fois que tout est en ordre, votre com­mu­niqué de presse est-il prêt à être distribué ?

    L’étape suiv­ante évi­dente est de regarder les sta­tis­tiques de votre com­mu­niqué de presse.

    Elles vont vous aider à déter­min­er la per­for­mance de votre cam­pagne, si les ressources dépen­sées sont jus­ti­fi­ables, et si vous avez atteint la bonne audi­ence via les bonnes plate­formes. C’est aus­si un bon moyen de mieux com­pren­dre les ressen­tis généraux à pro­pos de votre com­mu­niqué de presse. Ce qui vous servi­ra pour les suivantes.

    La plu­part des ser­vices de dis­tri­b­u­tion pro­posent des rap­ports de vis­i­bil­ité de base pour voir les mesures les plus com­muné­ment util­isées, comme le taux de clic, de con­ver­sion, les back­links et les télécharge­ments (si vous avez sor­ti votre com­mu­niqué sous for­mat pdf).

    Le prob­lème est que ces ser­vices peu­vent être chers, donc un out­il gra­tu­it comme Ahrefs Web­mas­ter Tools peut vous aider à éviter cer­tains coûts inutiles tout en vous per­me­t­tant de suiv­re les men­tions et les backlinks.

    Comment suivre les backlinks

    Suiv­ez ce guide illus­tré pour paramétr­er votre pre­mier pro­jet dans les Ahrefs Web­mas­ter Tools.

    Dans l’Explo­rateur de site Ahrefs, entrez l’URL de la page sur laque­lle votre com­mu­niqué de presse est hébergé. De là, vous pour­rez voir le nom­bre de back­links reçus. 

    Pour avoir un rap­port détail­lé, ren­dez-vous dans le pan­neau de gauche sur Back­link pro­file > Back­links. Vous pour­rez voir les back­links “live” ain­si que les plus récents et l’historique.

    Vous pou­vez aus­si pass­er votre souris sur l’infobulle (mar­quée par un petit “i”) sur chaque mesure pour mieux com­pren­dre ce que vous voyez.

    Si vous êtes pressé ou bien ne savez pas si cela vaut le coup de s’inscrire à un compte gra­tu­it, vous pou­vez vous servir de notre back­link check­er gra­tu­it à la place. Cet out­il vous donne un aperçu des 100 pre­miers back­links de votre page.

    Comment suivre les mentions

    Si vous voulez suiv­re les men­tions de cer­tains mots-clés, cita­tion ou dernier pro­duit de votre mar­que, vous pou­vez le faire dans les Ahrefs Alerts. Ces men­tions seront envoyées dans votre boîte mail à la fréquence de votre choix.

    Voici un guide pas-à-pas pour le faire.

    Final thoughts Conclusion

    Et voilà ! Vous avez votre guide détail­lé sur ce qu’est un com­mu­niqué de presse, quoi éviter et com­ment en con­cevoir un.

    Il est tou­jours bon de revoir les bases de temps à autre, ne perdez pas les bases de la méth­ode de rédac­tion de com­mu­niqués de presse.

    Vous avez quelque chose à ajouter ? Dis­cu­tons sur Twit­ter de vos idées et suggestions.