SEO local : 8 astuces pour booster le ranking

Avatar
Responsable des contenus @ Ahrefs (ce qui veut dire en gros, que je dois m’assurer que chaque article publié est ÉPIQUE).
Statistiques de l'article
  • Trafic mensuel 14
  • Tweets 9
Données de Explorateur de contenu

Montre combien de site différents font un lien vers ce contenu. En règle générale, plus vous avez de sites qui vous donnent un backlink, plus haut vous êtes positionné dans Google.

Montre le trafic mensuel estimé pour cet article selon les données Ahrefs. Le trafic organique réel (issu de Google Analytics) est généralement 3 à 5 fois plus élevé.

Le nombre de fois que cet article a été partagé sur Twitter.

    Le SEO local con­siste à amélior­er la présence de votre entre­prise dans les recherch­es locales dans le but d’attirer plus de clients.

    Il existe pléthore de guides qui expliquent com­ment faire du SEO local, sous toutes les cou­tures. Mais ils peu­vent être décourageants à lire car c’est un sujet complexe.

    Nous allons donc rester sim­ples dans ce guide avec huit astuces pour boost­er votre rank­ing local :

    1. Créez et opti­misez votre pro­fil Google Business
    2. Faites une recherche de mots-clés locaux
    3. Opti­misez vos land­ing pages locales
    4. Obtenez des liens et cita­tions locales
    5. Réclamer les liens perdus
    6. Obtenez plus d’avis
    7. Soyez cité dans les arti­cles de listes locaux
    8. Main­tenez votre site en bonne santé

    Toute entre­prise peut deman­der un pro­fil Google Busi­ness gra­tu­ite­ment. C’est une forme d’annuaire local avec des infor­ma­tions sur votre struc­ture. Une fois la fiche réclamée, les infor­ma­tions que vous ajoutez dans votre pro­fil vont pou­voir appa­raître dans les résul­tats de recherche Google et dans Google Maps.

    Vous pou­vez créer la fiche de votre entre­prise via Google My Busi­ness, l’outil gra­tu­it de Google pour gér­er son pro­fil Google My Busi­ness (GMB).

    Voici com­ment faire :

    1. Allez dans Google My Busi­ness,
    2. Cliquez sur Gér­er
    3. Iden­ti­fiez-vous à votre compte Google
    4. Cherchez le nom de votre entreprise
    5. Sélec­tion­nez la bonne entreprise
    6. Cliquez sur Gér­er
    Note.
    Si votre entre­prise ne remonte pas dans la recherche, cliquez sur l’option d’ajouter une entre­prise et suiv­ez les instruc­tions. Même si votre entre­prise appa­raît, vous pour­riez avoir à véri­fi­er et con­firmer des infor­ma­tions à son sujet avant l’étape 6. 

    Après l’avoir réclamée, vous pour­rez gér­er votre pro­fil entre­prise avec Google My Business.

    Il y a beau­coup de détails et d’optimisations à faire. Pour rester sim­ple, voyons les cinq opti­mi­sa­tions que l’on peut con­sid­ér­er comme les plus impor­tantes à faire :

    1. Choi­sis­sez le bon type d’entreprise. Google divise les entre­pris­es en Bou­tiques, zone de ser­vice et hybride. Les infor­ma­tions que vous allez entr­er dans l’onglet “Infos” définis­sent com­ment Google voit votre entre­prise. Si vous traitez vos clients exclu­sive­ment à votre adresse, comme pour un coif­feur ou un café, met­tez votre adresse et lais­sez la zone de ser­vice vide. Si vous ne faites que des ser­vices chez le client ou en livraisons, comme un plom­bier ou un coif­feur à domi­cile, lais­sez l’adresse vide et ren­seignez unique­ment les zones de ser­vices. Si vous faites les deux, rem­plis­sez les deux champs.
    2. Choi­sis­sez la bonne caté­gorie d’entreprise. Vous avez beau­coup d’options, et cer­taines sont très sim­i­laires (par exem­ple expert compt­able et cab­i­net d’expertise compt­able). Prenez un moment pour par­courir les options pour choisir celle qui vous con­vient le mieux.
    3. Ajoutez vos horaires d’ouverture. Per­son­ne ne vous ren­dra vis­ite ou ne vous appellera si les gens pensent que vous êtes fer­mé, il faut donc ren­tr­er des horaires pré­cis. Vous devriez aus­si ren­seign­er vos horaires spé­ci­aux, comme pen­dant les vacances ou les fêtes.
    4. Ajoutez des pho­tos. Les entre­pris­es avec pho­tos reçoivent 42% plus de deman­des d’itinéraire GPS et 35% de clics vers le site selon Google. Assurez-vous d’en mettre.
    5. Ajoutez votre site. Il est tou­jours sur­prenant (et frus­trant) de voir le nom­bre de créa­teurs d’entreprises qui ne font pas cela. Ne faites pas comme eux.

    Lec­ture recom­mandée : How to Opti­mize Your Google My Busi­ness List­ing in 30 Minutes

    Savoir com­ment les clients locaux font des recherch­es sur vos pro­duits et ser­vices est la base du SEO local. Si vous con­nais­sez bien votre secteur d’activité et vos clients, vous aurez sans doute déjà une bonne idée du sujet. Mais il est tou­jours préférable de faire une recherche de mots-clés pour élargir votre horizon.

    Imag­i­nons par exem­ple que vous êtes un plom­bier à Lon­dres. Vous n’avez a pri­ori pas besoin de faire de recherche pour savoir que vos clients poten­tiels vont taper des choses comme :

    • Plom­bier Londres
    • Plom­bier

    Mais en réal­ité, les util­isa­teurs font cer­taine­ment des recherch­es sur vos pro­duits ou ser­vices avec d’autres méth­odes. En ne se con­cen­trant que sur des mots-clés évi­dents comme “plom­bier lon­dres”, vous perdez beau­coup d’occasions de trou­ver des clients.

    Voici com­ment trou­ver d’autres méth­odes pour que les gens vous trouvent :

    1. Faites un brain­storm sur vos pro­duits ou services
    2. Collez votre liste dans l’Explo­rateur de mots-clés Ahrefs
    3. Allez dans le rap­port Match­ing terms (ter­mes en rapport)
    4. Cherchez les mots-clés avec du vol­ume de recherche.

    Si nous met­tons par exem­ple des ser­vices comme “répa­ra­tion de chaudière”, “instal­la­tion de chaudière” ou “débouchage de canal­i­sa­tion” dans l’Explo­rateur de mots-clés, on peut voir que des util­isa­teurs font ce genre de recherche tous les mois :

    Notez que les vol­umes de recherche de l’Explorateur de mots-clés est nation­al, pas local. En d’autres ter­mes, ces vol­umes sont à l’échelle du pays.

    Ce n’est cepen­dant pas dra­ma­tique, les gens vont avoir ten­dance à chercher des ser­vices ou pro­duits de la même manière de ville en ville. Ce que vous voulez con­naître, ce sont les dif­férents moyens dont vos util­isa­teurs poten­tiels pour­raient vous chercher.

    Si vous voulez des vol­umes de recherche à l’échelle locale, lisez le guide ci-dessous

    Lec­ture recom­mandée : Com­ment faire de la recherche de mot-clé local

    Si vous avez déter­miné com­ment les util­isa­teurs cherchent les pro­duits ou ser­vices que vous pro­posez, vous allez sans doute avoir besoin de créer des land­ing pages dédiées.

    Par exem­ple, les gens ne cherchent pas seule­ment “plom­bier” mais aussi :

    • Instal­la­tion chaudière gaz
    • Rem­place­ment chauffe-eau
    • Canal­i­sa­tion salle de bain

    Il est donc logique d’avoir une land­ing page pour ces ser­vices, mais com­ment les faire ranker dans les résul­tats de recherche ?

    Par­lons déjà de la mau­vaise méth­ode : le key­word stuff­ing, ou bour­rage de mots-clés. C’est le principe de répéter les mots-clés sur lesquels vous voulez vous posi­tion­ner autant de fois que pos­si­ble sur la page, ce qui donne des textes comme celui-ci qui ne font absol­u­ment pas naturels :

    On voit encore beau­coup cela sur des sites d’entreprises à portée locale, ce n’est jamais une bonne idée. Ça n’aide pas le SEO et va au con­traire décourager les clients.

    Vous devriez plutôt “opti­miser” les land­ing pages en y met­tant des infor­ma­tions qui intéressent les util­isa­teurs. La plu­part sont du bon sens. Par exem­ple, il est assez évi­dent qu’une per­son­ne qui cherche “répa­ra­tion chaudière” va vouloir une idée du prix.

    Même si vous con­nais­sez bien votre secteur et vos clients, vous pour­riez omet­tre des détails impor­tants. C’est pour cela qu’il est tou­jours utile d’analyser sur quoi des pages sim­i­laires se posi­tion­nent, les mots-clés révè­lent générale­ment des infor­ma­tions importantes.

    Voici com­ment faire :

    Here’s how to do that:

    1. Installez et activez la barre d’outils SEO de Ahrefs
    2. Faites une recherche Google pour votre service/produit + localisation
    3. Cherchez des pages sim­i­laires aux vôtres dans les résul­tats de recherche (par exem­ple les pages ser­vices d’autres entre­pris­es locales)
    4. Véri­fi­er celles qui rankent sur un nom­bre de mots-clés décent
    5. Cliquez sur le lien KW
    6. Fil­trez par le top 10
    7. Fil­trez pour enlever les sitelinks et les rank­ing “peo­ple alos ask”

    Voici ce que ça donne pour “répa­ra­tion chaudière lon­dres”, on peut voir cette page de ser­vice qui rank pour 232 mots-clés :

    En cli­quant sur ce chiffre, on peut voir tous les mots-clés dans l’Explo­rateur de site Ahrefs :

    Note.
    On ne voit ici que 173 mots-clés et non 232, parce que ne regar­dons que les posi­tion­nements au Roy­aume-Uni. Les autres mots-clés posi­tion­nés le sont pour d’autres pays.

    Comme nous ne nous intéres­sons qu’aux mots-clés per­ti­nents, fil­trons aus­si ceux qui sont dans le top 10 et exclu­ons les sitelinks et les rank­ing “peo­ple also ask”.

    Les mots-clés nota­bles (surlignés dans la cap­ture d’écran ci-dessus) sont les suivants :

    • fixed price boil­er repairs
    • emer­gency boil­er repair london 
    • boil­er call out
    • elec­tric boil­er repair
    • gas boil­er repair near me
    • boil­er repair same day

    Pour ces mots-clés, nous voyons que les util­isa­teurs cherchent plutôt des répara­teurs avec des tar­ifs fix­es (au for­fait) plutôt que des tar­ifs à l’heure. Ils veu­lent égale­ment savoir si la répa­ra­tion peut avoir lieu le jour même, les types de chaudières à répar­er (élec­trique, gaz, etc.) et s’il est pos­si­ble d’avoir un appel en urgence.

    Il va fal­loir pren­dre toutes ces infor­ma­tions en con­sid­éra­tion pour la land­ing page.

    Les cita­tions locales sont des men­tions du nom, de l’adresse ou du numéro de télé­phone de votre entre­prise en ligne. Elles sont votées comme le 5e fac­teur de rank­ing local le plus impor­tant dans une étude de 2018 de Moz.

    Elles sont sans doute moins impor­tantes aujourd’hui, mais restent intéres­santes pour deux raisons :

    1. Elles aident les gens à trou­ver votre entre­prise. Le SEO local ne con­siste pas seule­ment à opti­miser pour Google, mais tous les moteurs de recherche que les util­isa­teurs pour­raient utilis­er comme Yelp, Bing, Face­book, Apple Maps et tout annu­aire spé­ci­fique à un secteur d’activité.
    2. Elles peu­vent vous aider à ranker. Même si c’est un fac­teur qui a per­du en impor­tance, il peut encore avoir de l’impact.

    Si vous êtes aux USA, le meilleur endroit pour com­mencer à tra­vailler vos cita­tions locales sont les trois plus gros agré­ga­teurs américains :

    Ces ser­vices four­nissent leurs don­nées à beau­coup d’autres sites et annu­aires, obtenir une cita­tion sur ces ser­vices va sou­vent en apporter d’autres sans tra­vail supplémentaire.

    Vous pou­vez aus­si inclure ces acteurs majeurs :

    • Bing
    • Apple Maps
    • Face­book
    • Yelp
    • Pages Jaunes
    • Dunn & Bradstreet
    • Tom­Tom

    Au-delà de cela, il vaut générale­ment mieux se con­cen­tr­er sur des cita­tions spé­ci­fiques à un secteur d’activité ou géo­graphique. Comme la plu­part vont don­ner un lien vers le site de l’entreprise ain­si que les infor­ma­tions de con­tact, la manière la plus sim­ple de trou­ver des oppor­tu­nités intéres­santes est de chercher des liens com­muns à des entre­pris­es locales similaires.

    Voici com­ment le faire avec notre out­il d’Intersection de liens :

    1. Entrez votre domaine dans l’Explo­rateur de site
    2. Cliquez sur link inter­sect (inter­sec­tion de liens) dans le menu de gauche
    3. Entrez quelques concurrents
    4. Cliquez sur Show link oppor­tu­ni­ties (mon­tr­er les oppor­tu­nités de liens)

    Si nous faisons cela pour notre entre­prise de plomberie et quelques con­cur­rents, on voit que beau­coup de résul­tats sont claire­ment des annu­aires spé­ci­fiques au lieu ou au secteur d’activité :

    Pour obtenir des cita­tions sur ces sites, c’est générale­ment aus­si sim­ple que de s’inscrire et de ren­seign­er des infor­ma­tions sur votre entreprise.

    Lec­ture recom­mandée : How to Build Local Citations

    Les back­links sont une fac­teur de rank­ing Google bien con­nu, mais il peut être dif­fi­cile d’en obtenir. Il faut donc s’assurer qu’aucun de ceux que vous avez déjà pu obtenir ne soient per­dus. Vous pou­vez donc réclamer des liens sur des pages de votre site qui n’existeraient plus.

    Voici com­ment faire :

    1. Entrez votre domaine dans l’Explo­rateur de site
    2. Allez dans le rap­port Best by link (meilleur par lien)
    3. Ajoutez le fil­tre “404 not found” dans le fil­tre http
    4. Redirigez ces URL vers une nou­velle destination

    Si nous faisons cela pour un plom­bier à New York, on peut voir une page morte sur le net­toy­age de gout­tière avec des back­links de la part de trois domaines référents (des sites uniques)

    Ces back­links sont per­dus, car la page n’existe plus.

    Un clic rapi­de sur le site révèle le prob­lème : ils ont déplacé la page “drain clean­ing ser­vices” vers une nou­velle URL mais ont oublié de faire une redirection :

    Pour réclamer ces liens, tout ce qu’il y a à faire est de rediriger l’ancienne URL à la nou­velle. Vous pou­vez appren­dre à la faire dans notre guide sur les redi­rec­tions 301.

    Dans les cas où il n’y a pas de page “iden­tique” pour rem­plac­er l’URL morte, faites une redi­rec­tion vers la page la plus per­ti­nente ou créez-en une.

    Google dit que des “avis posi­tifs de grande qual­ité de la part des clients peu­vent amélior­er la vis­i­bil­ité de l’entreprise” et que c’est le deux­ième fac­teur de rank­ing le plus impor­tant pour les cartes, selon l’étude de 202 de Bright­Lo­cal.

    Com­ment avoir plus d’avis ? Il suf­fit de demander.

    Il faut juste faire un peu atten­tion, car il est inter­dit dans les guide­lines de Google de pro­pos­er quelque chose à un client en échange d’un avis. Mais il existe des méth­odes pour aug­menter la chance qu’on vous laisse des avis sans enfrein­dre les règles de Google.

    J’ai par exem­ple récem­ment fait net­toy­er ma vieille voiture. Lorsqu’il a ter­miné, il m’a envoyé une série de pho­tos avant/après de ma voiture via Facebook :

    Il n’a pas directe­ment demandé de laiss­er un avis. Mais comme les pho­tos qu’il a faite m’ont facil­ité la tâche pour laiss­er un avis utile, je l’ai fait :

    Au vu du nom­bre de pho­tos dans les autres avis, il sem­ble que cette approche marche bien avec d’autres clients.

    Mais il y a un moyen grâce auquel ce gars pour­rait (prob­a­ble­ment) avoir encore plus d’avis…

    … En créant un lien qu’il pour­ra partager avec ces clients pour qu’ils puis­sent le faire directe­ment, c’est gra­tu­it dans Google My Busi­ness. Cliquez sim­ple­ment sur le bou­ton “partager le for­mu­laire d’avis” dans l’espace de ges­tion de votre fiche.

    C’est selon Google la meilleure pra­tique. Du coup aucune inquié­tude d’enfreindre les règles en faisant cela.

    Vous pou­vez trou­ver les listes “meilleur” sur presque n’importe quel pro­duit ou ser­vice, même les plus obscurs. Par exem­ple, les meilleurs endroits où manger des chick­en wings à Manchester :

    Il existe beau­coup de vari­a­tion de listes “meilleur”, comme la liste du top 10 des châteaux de vins adap­tés aux enfants de Cape Town :

    Des enfants et du vin… Je me pose des ques­tions, mais je digresse…

    Faire citer votre entre­prise dans des listes per­ti­nentes est une bonne idée pour deux raisons principales :

    1. Ça vous apporte des clients. Ces listes sont générale­ment bien posi­tion­nées sur “meilleur ___ à ___”, si vous êtes dans 9 de 10 listes, des clients vont pouss­er votre porte.
    2. Ça vous apporte des back­links. Et nous en con­nais­sons déjà l’importance.

    Voici com­ment trou­ver de bonnes listes locales à contacter :

    1. Installez la barre d’outils SEO Ahrefs
    2. Faites une recherche Google qui pour­rait faire sor­tir des listes intéres­santes pour votre entreprise
    3. Cherchez des arti­cles de blog avec du trafic

    Par exem­ple, si vous avez un bou­tique-hôtel à Lon­dres, vous pou­vez faire une recherche “best bou­tique hotels lon­don”. Cela va vous don­ner un mélange d’annuaires (que vous pou­vez ignor­er) et d’articles de blog. Et vous pou­vez voir quels arti­cles obti­en­nent du traf­ic grâce à la barre d’outils SEO :

    Si vous voyez un arti­cle per­ti­nent où vous n’apparaissez pas, tout ce que vous avez à faire est de trou­ver le mail du pro­prié­taire (ou ges­tion­naire) du site et de lui envoy­er un email comme celui-ci

    Bon­jour Tom,
    Je m’appelle Josh, je suis le pro­prié­taire de Josh­tique, un bou­tique-hotel à Shored­itch. J’ai vu votre liste des meilleurs bou­tique hôtels de Lon­dres, et j’ai été triste de voir que nous n’y appa­rais­sons pas.
    Mais c’est tout à fait com­préhen­si­ble : nous avons ouvert il y a deux mois ! 🙂
    Si vous êtes d’accord, je vous accueille avec grand plaisir pour une nuit à notre hôtel afin que vous puissiez juger par vous-même si nous méri­tons d’apparaître dans votre liste.
    Voici un aperçu de nos cham­bres : [lien] N’hésitez pas à me con­tac­ter si cela vous intéresse ! 

    Avoir un site qui a des prob­lèmes peut apporter beau­coup de soucis SEO. C’est à la fois vrai pour le SEO local et nation­al. Si Google a du mal à vous trou­ver, explor­er, com­pren­dre et index­er votre con­tenu, c’est un problème.

    Vous pou­vez sur­veiller la san­té de votre site avec l’Audit de site de Ahrefs, vous pou­vez pro­gram­mer des explo­rations régulières pour sur­veiller plus d’une cen­taine de points clés. Le mieux ? Vous pou­vez le faire gra­tu­ite­ment pour votre pro­pre site en vous inscrivant aux Ahrefs Web­mas­ter Tools.

    Voici juste une frac­tion des erreurs qu’il va chercher :

    • Pages cassées (4XX)
    • Balise title vide ou manquantes
    • Liens externes cassés
    • Pages orphe­lines (c’est-à-dire sans liens internes)

    Vous pou­vez voir la liste com­plète des erreurs et élé­ments préoc­cu­pants de votre site dans le rap­port All issues (tous les prob­lèmes). Cela va même vous mon­tr­er les change­ments entre les crawls pour voir si les choses s’améliorent ou empirent.

    Vous pou­vez aus­si véri­fi­er le score de san­té de votre site dans le tableau de bord Ahrefs. C’est très utile pour garder un œil sur la san­té de votre site sans avoir besoin de vous plonger dans un Audit de site.

    Conclusion

    La par­tie la plus impor­tante du SEO local est sans doute la créa­tion, l’optimisation et l’obtention d’avis sur votre pro­fil Google My Busi­ness. C’est comme cela que vous allez pou­voir ray­on­ner sur les résul­tats “map pack”. Se posi­tion­ner plus haut sur les résul­tats organiques “stan­dards” est plus une ques­tion de SEO “tra­di­tion­nel” : cibler les bons mots-clés, faire du SEO on-page et créer des back­links locaux.

    Vous voulez en appren­dre plus ? Lisez notre guide du débu­tant du SEO local.

    Vous avez des ques­tions ? Posez-les-moi sur Twit­ter.

    • Trafic mensuel 14
    • Tweets 9
    Données de Explorateur de contenu