Les 3 types de recherches et comment les cibler en 2021

Avatar
Responsable des contenus @ Ahrefs (ce qui veut dire en gros, que je dois m’assurer que chaque article publié est ÉPIQUE).
Statistiques de l'article
  • Backlinks 2
Données de Explorateur de contenu

Montre combien de site différents font un lien vers ce contenu. En règle générale, plus vous avez de sites qui vous donnent un backlink, plus haut vous êtes positionné dans Google.

Montre le trafic mensuel estimé pour cet article selon les données Ahrefs. Le trafic organique réel (issu de Google Analytics) est généralement 3 à 5 fois plus élevé.

Le nombre de fois que cet article a été partagé sur Twitter.

    Si cela fait un moment que vous nav­iguez dans le monde du SEO, vous con­nais­sez cer­taine­ment les trois types de recherch­es : requête nav­i­ga­tion­nelle, trans­ac­tion­nelle et informationnelle.

    On en entend par­ler depuis des années, dans des cen­taines d’articles de blog.

    Mais est-ce que ces trois types de requêtes ont tou­jours un sens en 2021 ? Et com­ment les cibler ?

    Nous allons appro­fondir le sujet dans cet article. 

    Mais tout d’abord, revoyons les bases afin que nous soyons tous d’accord.

    Com­mençons par les déf­i­ni­tions « tra­di­tion­nelles » de ces types de recherche :

    Navigationnelles

    Les recherch­es (ou requêtes) nav­i­ga­tion­nelles sont celles où un util­isa­teur va chercher un site en par­ti­c­uli­er. Par exem­ple si quelqu’un tape « net­flix » dans le Google, c’est une requête nav­i­ga­tion­nelle, il est qua­si­ment cer­tain qu’il cherche la page d’accueil de Netflix.

    Google le sait et la place donc en pre­mière position.

    Mais les requêtes nav­i­ga­tion­nelles ne con­cer­nent pas que les noms de mar­que. Si quelqu’un tape « iphone 12 ama­zon », on peut aus­si par­ler de recherche nav­i­ga­tion­nelle : il cherche certes un pro­duit spé­ci­fique, mais a déjà décidé d’où il allait l’acheter : Amazon.

    Encore une fois, Google le com­prend. Ama­zon est en pre­mière position :

    Voici d’autres exem­ples de requêtes navigationnelles :

    • « Apple »
    • « Iphone »
    • « tv plus »
    • « Apple éducation »

    Transactionnelles

    On par­le de requêtes trans­ac­tion­nelles lorsque l’utilisateur souhaite acheter quelque chose de spé­ci­fique, mais ne sait pas encore où il va se le pro­cur­er. Par exem­ple si quelqu’un tape « acheter tapis de course », c’est une recherche trans­ac­tion­nelle. Ce qu’il écrit veut claire­ment dire qu’il souhaite faire un achat. Il n’est pas à la recherche d’informations.

    En voy­ant les résul­tats de recherche, il est encore une fois clair que Google a com­pris : tous les pre­miers résul­tats sont des pages de caté­gorie de sites e‑commerce.

    Voici d’autres exem­ples de requête transactionnelle :

    • « acheter iPhone »
    • « mac­book reconditionné »
    • « chargeur mac­book air »

    Informationnelle

    Les recherch­es infor­ma­tion­nelles cor­re­spon­dent à des recherch­es… d’informations. Par exem­ple si quelqu’un tape « qu’est-ce qu’une balise meta en SEO », c’est une recherche infor­ma­tion­nelle : la per­son­ne cherche claire­ment une définition.

    Il est intéres­sant de con­stater que pour beau­coup de recherch­es de ce type, Google ne met pas en avant que les pages per­ti­nentes sur le sujet, mais aus­si la réponse directe­ment dans le résul­tat de la recherche.

    Quelques exem­ples de requêtes informationnelles :

    • « Meilleur iPhone »
    • « Iphone 12 vs galaxy s20 »
    • « Iphone 12 avis »
    • « com­ment faire la sauve­g­arde d’un iPhone » 

    Avant de par­ler de la manière dont cibler ces types de recherche ou de si c’est seule­ment pos­si­ble, voyons d’abord com­ment la plu­part des gens les identifient.

    His­torique­ment, les pro­fes­sion­nels du SEO ont cher­ché quels étaient les mots ou phras­es des requêtes qui indui­saient ce type de recherche. C’est ce que l’on appelle les mod­ifi­ca­teurs de mot clé. Par exem­ple, si une requête con­tient « acheter » ou « achat », c’est cer­taine­ment une requête transactionnelle.

    Voici un petit réca­pit­u­latif de ce que la plu­part des gens utilisent :

    Infor­ma­tion­nelNav­i­ga­tion­nelTrans­ac­tion­nel
    qui[nom de marque]acheter
    quoi[nom de produit]réduc­tion
    quand[type de service]com­mande
    achat
    pourquoiprix
    com­mentpas cher
    guide
    tuto­riel
    astuces

    Si vous utilisez un out­il de recherche de mots-clés comme l’Explorateur de mots-clés, vous pou­vez utilis­er les mod­ifi­ca­teurs de cha­cun de ces types. Étudiez un sujet, allez voir les idées de mots-clés et ajoutez les mod­ifi­ca­teurs dans le fil­tre « inclure ».

    Note.
     Assurez-vous de sélec­tion­ner « n’importe quel mot » et pas « tous les mots ». 

    Si vous cherchez des mots-clés infor­ma­tion­nels, une méth­ode encore plus rapi­de est d’utiliser le rap­port Ques­tions qui vous mon­tr­era les mots clés for­mulés comme des ques­tions (c’est-à-dire qui utilisent des mod­ifi­ca­teurs comme « com­ment » « quel » « où », etc.)

    Même si cette méth­ode fonc­tionne pour repér­er cer­taines des requêtes qui cor­re­spon­dent au type que vous recherchez, ce n’est pas pour autant exhaus­tif, cer­taines recherch­es sont loin d’être évi­dentes à cerner.

    Par exem­ple, prenons la recherche « idéal pro­téine », il est impos­si­ble de savoir exacte­ment ce que veut l’utilisateur. Il veut acheter un pro­duit qui s’appelle Idéal Pro­téine (trans­ac­tion­nel) ? Est-ce qu’il veut savoir quelle est la quan­tité idéale de pro­téine à con­som­mer par jour (infor­ma­tion­nel) ? Est-ce qu’il y a une entre­prise qui s’appelle Idéal Pro­téine (nav­i­ga­tion­nel) ?

    On ne peut qu’essayer de le deviner.

    Rechercher des mod­ifi­ca­teurs peut aus­si vous amen­er à iden­ti­fi­er de mau­vais­es requêtes.

    Un exem­ple con­nu, bien qu’américain, est la requête « best buy lap­top ». Vous déter­minez que c’est une recherche trans­ac­tion­nelle à cause du mot « buy », mais vous auriez tort : Best Buy est une grande mar­que de mag­a­sins d’électronique aux USA, ce que cher­chaient cer­taine­ment ici les per­son­nes ayant tapé cette recherche. En France par exem­ple, il faudrait se méfi­er de « top achat », « con­nex­ion », « action », etc.

    Donc si exam­in­er la requête en elle-même n’aide pas réelle­ment, quelle pour­rait être la solution ?

    Cer­tains pro­fes­sion­nels du SEO se ser­vent des « SERP fea­tures » ou fonc­tion­nal­ités du SERP (la page de résul­tat). Par exem­ple, s’il y a un fea­tured snip­pet (résul­tat enrichi) dans la page de résul­tat, cela veut sans doute dire qu’il s’agit d’une requête informationnelle.

    Si on trou­ve un car­rousel de pro­duits dans la page de résul­tat, c’est sans doute une requête transactionnelle.

    Vous pou­vez égale­ment fil­tr­er ces élé­ments dans les sug­ges­tions de l’Explorateur de mots-clés.

    Mais, encore une fois, ces tech­niques ne sont pas fiables à 100%. Selon nous, le meilleur moyen de véri­ta­ble­ment com­pren­dre le type de recherche est de regarder les résul­tats de la requête en elle-même. Google a pour but de fournir des résul­tats per­ti­nents aux per­son­nes qui l’utilisent, les pre­miers résul­tats sont donc ce que la majorité des gens veu­lent trou­ver avec la recherche en question.

    Jetons un œil à « idéal protéine » :

    Le pre­mier résul­tat est un site du nom de idealprotein.com. Il est donc clair que la majeure par­tie des per­son­nes qui tapent cette recherche veu­lent ce site en par­ti­c­uli­er, c’est une requête navigationnelle.

    C’est la même chose pour « best buy lap­top », le pre­mier résul­tat est bien le site de la mar­que de magasins.

    Cela dit si vous cherchez « lap­tops » (encore une requête ambigüe), les résul­tats Google seront des pages de site e‑commerce, cela vous indique que c’est une requête transactionnelle.

    La plu­part des pro­fes­sion­nels du SEO qui groupent leurs mots clés dans des caté­gories nav­i­ga­tion­nelles, trans­ac­tion­nelles et infor­ma­tion­nelles le font pour déter­min­er le type de con­tenu à pro­duire pour les cibler. Quelque chose comme ceci :

    • Infor­ma­tion­nel : arti­cle de blog
    • Trans­ac­tion­nel : fiche produit
    • Nav­i­ga­tion­nel : …vous allez de toute manière appa­raître sur cette recherche

    Dans l’introduction de cet arti­cle, nous nous deman­dions si cette divi­sion était tou­jours val­able ou per­ti­nente en 2021. Est-ce que la réponse com­mence à vous venir ?

    Le prob­lème est que ranger toutes les requêtes en seule­ment trois caté­gories ne donne pas réelle­ment assez d’information pour vis­er un mot-clé.

    Par exem­ple nous avons déjà déter­miné que « lap­tops » est un mot-clé trans­ac­tion­nel, mais cela ne veut pas dire qu’il suf­fit de met­tre en ligne une bête fiche pro­duit pour espér­er avoir la moin­dre chance d’être cor­recte­ment référencé. Il faut aller plus loin pour com­pren­dre ce que cherche l’utilisateur.

    C’est la même chose pour des requêtes comme « meilleur laptop ».

    Si on exam­ine la page de résul­tat, nous avons claire­ment affaire à un mot-clé infor­ma­tion­nel, car tous les résul­tats sont des arti­cles de blog, pas des fich­es produits…

    il n’y a que des arti­cles de blogs qui rankent pour « meilleur laptop »

    … Mais il y a peu de chance de gag­n­er la bataille en écrivant n’importe quel arti­cle de blog.

    Cer­tains pro­fes­sion­nels du SEO essayent de pal­li­er ce prob­lème avec des groupe­ments de mots-clés com­plé­men­taires dits « d’enquête commerciale ».

    Les mots-clés d’enquête com­mer­ciale sont ceux que des util­isa­teurs vont taper lorsqu’ils savent quel type de pro­duit ils veu­lent acheter, mais n’en sont pas encore sûrs duquel. Ils cherchent donc des avis, cri­tiques et comparaisons.

    Si nous regar­dons de nou­veau le SERP pour « meilleur lap­top », nous voyons que les résul­tats cor­re­spon­dent à cette descrip­tion. Tous ces arti­cles de blogs notent ou com­par­ent des ordi­na­teurs porta­bles. Il est donc évi­dent que c’est ce genre d’article qu’il va fal­loir écrire pour gag­n­er une posi­tion sur cette requête.

    Cela dit, le prob­lème de cette solu­tion est qu’elle est très lim­itée. Vous allez devoir créer bien plus de trois ou qua­tre types de recherche pour qual­i­fi­er cor­recte­ment tous vos mots-clés.

    C’est une ques­tion sou­vent posée dans le monde du SEO. Si vous cherchez une meilleure manière de class­er les mots-clés à grande échelle, cet arti­cle de Kane Jami­son vaut le détour. Il pro­pose d’utiliser les fonc­tion­nal­ités du SERP pour class­er les mots-clés en neuf types.

    Mais que faire si vous souhaitez seule­ment com­pren­dre l’intention de recherche der­rière quelques mots-clés, afin de savoir com­ment y répondre ?

    Dans ce cas, nous esti­mons qu’un bon point de départ est d’analyser la page de résul­tats pour déter­min­er ce que nous appelons les « 3 C de l’intention de recherche »

    1. Type de Contenu
    2. For­mat de Contenu
    3. Angle de Contenu

    1. Type de Contenu

    C’est le type général de con­tenu qui ressort d’un résul­tat de recherche. Ce sera générale­ment l’un des suivants :

    • Arti­cle de blog
    • Fiche pro­duit (comme ceci)
    • Page de caté­gorie (comme ceci)
    • Land­ing page (comme cela)

    Par exem­ple la plu­part des résul­tats de recherche pour « speak­ers » (enceintes) sont des pages de catégorie :

    Mais les résul­tats pour une recherche comme « audio engine hd3 speak­ers » sont des fich­es produits :

    2. Format de Contenu

    Nous nous intéres­sons ici au for­mat que vont avoir les pre­miers résul­tats de la recherche. C’est surtout intéres­sant lorsque les meilleurs résul­tats sont des arti­cles de blog, leur for­mat sera générale­ment l’un de ceux-ci :

    • Guide pas-à-pas
    • Liste
    • Com­para­tif (par exem­ple ahrefs vs. moz)
    • Avis/critique
    • Guide pra­tique (« how to »)

    Par exem­ple la plu­part des résul­tats pour « tie a tie » (faire un nœud de cra­vate) sont des guides pratiques :

    Mais la plu­part des résul­tats pour « SEO tips » (astuce SEO) sont des listes :

    3. Angle du contenu

    L’angle du Con­tenu fait référence à son argu­ment de « vente » prin­ci­pal. Ce n’est pas si sim­ple à déter­min­er, car cela varie beau­coup selon le sujet. Mais cela va vous aider à com­pren­dre ce que cherchent et qui sont les per­son­nes der­rière ces requêtes.

    Par exem­ple, l’angle pour « meilleur lap­top » est claire­ment la fraîcheur, tous les résul­tats ont l’année en cours dans le titre.

    Ce qui est logique : la tech­nolo­gie évolue rapi­de­ment. Si vous cherchez un nou­v­el ordi­na­teur, un arti­cle écrit il y a un an ne vous sera pas bien utile.

    Par con­tre, l’angle prin­ci­pal pour « clubs de golfs » est le prix :

    Pourquoi tout n’est pas tou­jours évident

    Le type de con­tenu, son for­mat et son angle ne sont pas tou­jours évi­dents à déter­min­er. Tout sim­ple­ment parce qu’il y a plusieurs inten­tions der­rière cer­taines requêtes, comme « pro­tein pow­der » (pro­téine en poudre).

    Ici nous voyons un mélange d’articles sous forme de listes, de pages de caté­gories et d’autres for­mats de contenu. 

    Dans ces cas comme celui-ci, il n’y a pas de recette mag­ique pour cibler le mot-clé. Il va fal­loir utilis­er votre bon sens et ten­ter de vis­er juste.

    Com­pren­dre l’intention de recherche, ce que veut vrai­ment la per­son­ne qui tape sa requête dans Google est cap­i­tal. Nous le savons d’expérience.

    En 2016 nous avons pub­lié un arti­cle sur le SEO on-page où nous avons étudié les fac­teurs on-page qui favorisent le rank­ing. C’était un super arti­cle qui visait ce que cer­tains appelleraient une requête infor­ma­tion­nelle. Mais il ne s’est jamais réelle­ment classé dans le SERP pour quoi que ce soit.

    En 2018, nous avons décidé de repren­dre cet arti­cle pour déter­min­er ce qui n’allait pas. Après avoir exam­iné les résul­tats de recherche, nous avons réal­isé notre erreur. Les gens ne voulaient pas une étude en pro­fondeur : ils voulaient un guide pas-à-pas. Nous nous étions trompés de format.

    Nous l’avons réécrit, et repub­lié, le traf­ic a crevé le plafond.

    Nous avons recom­mencé l’expérience avec suc­cès sur d’autres arti­cles et pages. Si le sujet vous intéresse, vous pou­vez lire notre guide com­plet sur l’intention de recherche.

    Conclusion

    Même s’il peut y avoir une cer­taine util­ité à class­er les mots-clés entre nav­i­ga­tion­nel, trans­ac­tion­nel et infor­ma­tion­nel comme pre­mière approche lorsque l’on tra­vaille avec beau­coup de don­nées, on ne peut pas vrai­ment com­pren­dre une requête sans étudi­er le SERP et creuser un peu plus loin.

    C’est pour cela que nous pen­sons que class­er les mots-clés dans ces trois caté­gories « tra­di­tion­nelles » ne suf­fit plus en 2021. On ne peut pas sim­ple­ment regrouper les mots clés en util­isant les « mod­ifi­ca­teurs » et par­tir du principe qu’ils vont naturelle­ment trou­ver leur place. Vous devez soit analyser manuelle­ment le SERP soit met­tre au point une autre méth­ode de clas­si­fi­ca­tion, comme l’a fait Kane.

    D’accord ? Pas d’accord ? Dis­cu­tons-en sur Twit­ter.

    • Backlinks 2
    Données de Explorateur de contenu