Pénalités Google : Le guide du débutant

Pénalités Google : Le guide du débutant

Nick Churick
Nick est l'un de nos product marketeur et il se trouve que c'est également un rédacteur talentueux. Donc voilà, c'est devenu un contributeur régulier de notre blog.
Article Performance
  • Backlinks
    2

The number of websites linking to this post.

This post's estimated monthly organic search traffic.

    Une pénal­ité Google est le cauchemar de tout web­mas­ter. Mais si vous en écopez d’une, tout n’est pas perdu.

    Vous allez appren­dre dans cet article :

    Nous n’avons heureuse­ment jamais souf­fert d’une pénal­ité sur le blog Ahrefs, j’ai donc con­tac­té dif­férents experts SEO qui ont eu à gér­er ces prob­lèmes dans leur carrière :

    C’est par­ti !

    Pour sim­pli­fi­er, une pénal­ité est une “puni­tion” imposée manuelle­ment sur un site par l’équipe de Google.

    Cela arrive générale­ment lorsqu’un site enfreint les guide­lines de qual­ité Google. Cela implique une chute dra­ma­tique dans le rank­ing et une perte de traf­ic organique. Il faut par con­tre dif­férenci­er les effets d’une pénal­ité et le résul­tat d’un change­ment d’algorithme Google.

    Google n’utilise pas le terme “pénal­ité” dans sa doc­u­men­ta­tion, on y trou­ve plutôt les ter­mes action manuelle ou action algo­rith­mique.

    Si votre rank­ing et traf­ic organique chute bru­tale­ment alors que votre site ne présente pas de prob­lèmes tech­niques, n’est pas down ou n’a pas de soucis SEO tech­nique repérable, vous pou­vez faire face à deux possibilités :

    1. Votre site a été véri­fié par un humain qui a appliqué une action manuelle
    2. Une mise à jour Google a provo­qué une action algo­rith­mique qui a pénal­isé votre site

    La mis­sion de Google est de pro­pos­er les meilleurs résul­tats à ses util­isa­teurs. Dans ses guide­lines qual­ité, le géant explique ce qu’il attend des sites web. Toute ten­ta­tive de manip­u­la­tion des fac­teurs de rank­ing ou vio­la­tion des règles Google est appelée spam.

    Chaque jour, Google décou­vre env­i­ron 40 mil­liards de pages web spam­my. Voici com­ment il les combat : 

    Google dis­pose d’un sys­tème qui peut détecter le spam pen­dant la phase d’exploration. En con­séquence, un grand nom­bre de pages con­sid­érées comme spam­my n’atteindront même pas l’index de Google.

    Le con­tenu inclus dans l’index est une nou­velle fois véri­fié. Du con­tenu de basse qual­ité peut appa­raître dans les résul­tats de recherche, mais le rank­ing sera bas.

    Comme l’explique Google, ces sys­tèmes automa­tisés par IA offrent une pro­tec­tion de 99 % con­tre le spam. Ce sont des actions manuelles qui vont inter­venir pour le 1 % restant.

    Google a une grande armée de vérifi­ca­teurs humains qui peu­vent impos­er des actions manuelles aux sites. En 2020, ils ont envoyé 2,9 mil­liards de mes­sages aux pro­prié­taires de site dans la Search Con­sole en lien avec des actions manuelles con­tre le spam.

    Note.
    Les actions manuelles sont appliquées par une équipe interne de Google. Il ne faut pas con­fon­dre cette équipe avec les “qual­i­ty raters” dont la respon­s­abil­ité est d’aider Google à éval­uer les change­ments d’algorithmes, il ne sont pas infor­més des con­di­tions ou du fonc­tion­nement interne de Google Search.

    Lorsqu’un site est la cible d’une action manuelle, le prob­lème est vis­i­ble dans l’on­glet Sécu­rité et actions manuelles dans Google Search Con­sole. Ça ressem­ble à ça :

    Grâce à un tel mes­sage, vous savez quel est le prob­lème et pou­vez vous atta­quer directe­ment à sa résolution.

    Les actions manuelles imposées sur un site vont provo­quer la baisse du rank­ing ou la sor­tie de l’index.

    Mais diag­nos­ti­quer les effets d’un ajuste­ment d’algorithme est bien plus dif­fi­cile, car Google ne vous enver­ra pas de notification.

    Le meilleur moyen d’identifier une action algo­rith­mique est d’analyser le traf­ic organique de Google pour voir si la chute coïn­cide avec une mise à jour de l’algo avérée ou suspectée.

    Vous pou­vez par­courir les forums de web­mas­ters ou Twit­ter pour voir si d’autres per­son­nes font face aux mêmes prob­lèmes. Un excel­lent endroit pour com­mencer est par exem­ple Google Search Cen­tral Help Com­mu­ni­ty.

    Avec Ahrefs, vous pou­vez aller véri­fi­er si d’autres sites de votre secteur subis­sent le même type d’impact.

    Voyons par exem­ple notre blog :

    Le 3 décem­bre 2020, une nou­velle mise à jour “core” de l’algorithme a été déployée. Le point focal du blog Ahrefs est la qual­ité du con­tenu : nous n’avons pas acheté un seul back­link. Cette mise à jour a été un coup dur pour nous.

    Il faut com­pren­dre que les mis­es à jour d’algorithme ne vont pas seule­ment faire descen­dre les sites de mau­vaise qual­ité ou de spam, elles vont aus­si val­oris­er les sites de grande qual­ité. Donc même si rien “ne va pas” avec votre site, vous pou­vez tout de même voir d’autres sites vous dépass­er après une mise à jour.

    Si vous êtes “touché” par une core update, il ne faut pas for­cé­ment voir cela comme une pénal­ité. Ce n’est pas for­cé­ment que vous faites quelque chose de mal, mais peut-être que quelqu’un d’autre fait sim­ple­ment mieux que vous.

    Gary Illyes
    Gary Illyes, Web­mas­ter Trends Ana­lyst Google

    Il y a deux types d’actions que l’on peut voir dans la page “Actions manuelles” : 

    1. Les actions manuelles qui affectent le site entier
    2. Les actions manuelles qui n’affectent qu’une URL spé­ci­fique ou une par­tie du site

    Les actions manuelles peu­vent avoir plusieurs formes et s’appliquer de manière large ou très spé­ci­fique avec tout le spec­tre entre les deux. Le but est tou­jours de neu­tralis­er la cause, il est par­fois facile de l’isoler et le faire, mais d’autres fois c’est plus dif­fi­cile. Dans ces cas-là, il faut men­er des actions de plus grande ampleur.

    John Mueller
    John Mueller, Search Advo­cate Google

    Toutes les noti­fi­ca­tions “d’actions manuelles” sont accom­pa­g­nées de l’information “rai­son” et “effets”.

    À ce jour, la liste des actions manuelles comprend :

    • Site con­tenant beau­coup de spams tiers
    • Spam généré par les utilisateurs
    • Hébergeur recon­nu pour le spam
    • Prob­lème de don­nées structurées
    • Liens non naturels vers votre site
    • Liens non naturels depuis votre site
    • Con­tenu léger avec peu ou pas de valeur ajoutée
    • Cloak­ing et/ou redi­rec­tions sournoises
    • Spam pur
    • Images masquées
    • Texte masqué et/ou bour­rage de mots clés
    • Non-con­cor­dance du con­tenu AMP
    • Redi­rec­tions mobiles sournoises
    • Non-respect des règles de News et Discover

    À chaque fois que Google déploie une nou­velle mise à jour spam (spam update), il cible générale­ment les mêmes problèmes.

    Les core updates s’attaquent plutôt à la per­ti­nence et la qual­ité du contenu.

    Il faut égale­ment savoir que les actions manuelles vont cou­vrir des pro­duits Google dif­férents. Si, pour une rai­son ou une autre, vous subis­sez une action manuelle au sujet de Google Dis­cov­er, votre rank­ing nor­mal dans le Search ne devrait pas être affecté.

    News et Dis­cov­er sont des pro­duits com­plète­ment différents.

    News inclut des con­tenus en rap­port avec l’actualité, pas seule­ment issus d’organismes de presse.

    Dis­cov­er inclut du con­tenu de tout le web, pas seule­ment des con­tenus d’actualité.

    Les actions manuelles peu­vent s’appliquer à l’un ou l’autre, dans ce cas, elles ne vont vis­er que le pro­duit (ser­vice) en question.

    Danny Sullivan
    Dan­ny Sul­li­van, Pub­lic Search Liai­son Google

    Vous pou­vez en appren­dre plus sur les actions manuelles dans cet arti­cle de Search Con­sole Help.

    Mal­heureuse­ment, nous n’avons pas de don­nées sur la part des raisons des dif­férentes pénal­ités de Google. J’ai donc fait des recherch­es sur dif­férents forums et sur Twitter.

    L’action manuelle la plus com­mune que les web­mas­ters pren­nent la peine de résoudre ces derniers temps est en lien avec les ten­ta­tives de manip­u­la­tion des résul­tats de recherche Google. Cela peut être une sim­ple coïn­ci­dence, mais ces pénal­ités sont même proches l’une de l’autre sur la liste des actions manuelles, ce sont :

    • Liens non naturels vers votre site
    • Liens non naturels depuis votre site
    • Con­tenu léger avec peu ou pas de valeur ajoutée

    Je dirais que presque toutes les pénal­ités Google sont appliquées parce que le pro­prié­taire du site y allait trop fort dans sa ten­ta­tive de manip­u­la­tion de Google. Il y a cinq ou six ans, j’ai vu un grand nom­bre de pénal­ités sur des entre­pre­neurs hon­nêtes qui avaient engagé de mau­vais­es agences SEO qui créaient des back­links non naturels. Mais de nos jours, ce type de lien est glob­ale­ment ignoré par Pen­guin. Donc, si vous subis­sez une pénal­ité au sujet des liens, vous savez sans doute que vous l’avez mérité.

    Marie Haynes
    Marie Haynes, CEO Marie Haynes Consulting

    Arrêtez de faire des trucs louch­es ! 🙂

    Les liens sont tou­jours l’un des fac­teurs de rank­ing les plus impor­tants. Des liens “non naturels” sont la cause d’un grand nom­bre de pénalités.

    Soyons hon­nêtes : si vous voyez cette noti­fi­ca­tion dans la Search Con­sole, vous avez cer­taine­ment pris part à un link scheme et vous savez pourquoi vous êtes puni.

    Mais si vous avez acheté un site ou tra­vaillez sur le site de quelqu’un d’autre, il va fal­loir faire un véri­ta­ble audit de liens. Voici quelques élé­ments pour commencer.

    Vérifiez vos textes d’ancre

    Vous devez faire atten­tion à une pré­dom­i­nance de texte d’ancre hors sujet ou sur-opti­misé provenant de sites de mau­vaise qualité.

    Le pre­mière étape est d’entrer votre site dans l’Explo­rateur de site Ahrefs (ou un autre back­link check­er si vous préférez) et d’aller dans le rap­port d’Ancres (anchors). Nous avons récem­ment amélioré ce rap­port avec dif­férents fil­tres. Il est doré­na­vant encore plus facile de trou­ver les prob­lèmes de vos textes d’ancre.

    Avec un bon pro­fil de back­links naturels, la plu­part des textes d’ancre vont être des URL ou le nom de la mar­que. Mais si le site s’est trop adon­né à de la manip­u­la­tion de link build­ing, vous ver­rez générale­ment beau­coup de textes d’ancres bour­rés de mots-clés provenant de dif­férents domaines :

    Si le rap­port Ancres ressem­ble à peu près à ça, c’est mau­vais signe.

    Pour ce qui est des “liens non naturels depuis votre site”, il faut jeter un œil aux textes d’ancre des liens sor­tants. L’Explo­rateur de sites Ahrefs a un rap­port spé­ci­fique pour cela.

    Vérifiez vos domaines référents

    Le rap­port de Domaines référents de l’Explo­rateur de site peut vous aider à iden­ti­fi­er des sites qui sont spé­ci­fique­ment con­stru­its pour ven­dre des liens. La car­ac­téris­tique prin­ci­pale de ce genre de site est le grand nom­bre de sites vers lesquels ils ont des liens (par rap­port à la taille du site).

    De plus, ces sites ont générale­ment peu de traf­ic issu de Google, même s’il peu­vent avoir un Domain Rat­ing assez élevé.

    C’est pour cela que nous avons ajouté les colonnes “Dofol­low linked domains” et “Traf­fic” directe­ment dans le rap­port de Domaines référents (refer­ring domains).

    Nous n’avons jamais été avares de liens externes. Si une page ou une ressource néces­site de don­ner des références, nous faisons un lien.

    Notre blog a env­i­ron 2K pages indexées sur Google.

    Et le rap­port Ahrefs Linked domains (domaines liés) va vous mon­tr­er que nous faisons des liens vers env­i­ron 1.5K sites.

    Le ratio est donc proche de 1 pour 1. Je ne dis pas que c’est la norme pour tous les secteurs, mais je pense que vous voyez l’idée. Un site de 500 pages qui envoie des liens vers 5 000 sites dif­férents va soulever quelques doutes.

    Il faut aus­si not­er qu’un DR bas et peu de traf­ic organique ne veut pas dire que le site n’est pas de bonne qual­ité. Il peut être récent et en voie vers une belle évolution.

    Mais lorsqu’un site a un faible DR, un mau­vais design et UX/UI ain­si que du con­tenu de mau­vaise qual­ité, et sans traf­ic organique, il n’y a aucune chance que le lien soit con­sid­éré comme naturel.

    Google sem­ble tenir une liste bien à jour des sites qui vendent des liens. Et ils se ser­vent peut-être des mails de vente de liens pour l’étendre. Jetez un œil à cet arti­cle de Bar­ry Schwartz pour plus d’informations.

    Pour avoir une bonne idée de si votre prob­lème de liens est grave ou non, vous pou­vez regarder l’outil de Marie Hayne Dis­avow Black­list Bulk Upload. Exportez ensuite la liste de vos domaines référents depuis Ahrefs et voir com­bi­en de ces sites sont sur la black­list de Marie.

    Vous devriez aus­si faire une analyse visuelle des pages.

    Les sites créés dans le sim­ple but de faire des liens sont générale­ment facile­ment iden­ti­fi­ables. Le con­tenu des pages n’a pas beau­coup de sens et les images non plus.

    Lec­ture recom­mandée : How to Deal With Unnat­ur­al Links & Google Man­u­al Actions

    Pour faire lever une action manuelle sur votre site, vous devez rec­ti­fi­er le prob­lème annon­cé dans le(s) message(s) d’action manuelle de la GSC et sélec­tion­ner “Request Review” pour le prob­lème en question.

    Unnat­ur­al link to your site” (lien non naturel vers votre site) est la seule pénal­ité dont les caus­es ne sont pas sur votre site. Pour vous remet­tre en ordre, il faut se débar­rass­er de ces liens.

    Pour y arriv­er, il faut net­toy­er au mieux votre pro­fil de back­link. Se con­tenter de désavouer ces liens pour­rait ne pas suffire.

    Voici ce que dit la doc­u­men­ta­tion Google :

    Vous devez faire des efforts de bonne foi pour faire retir­er les back­links avant d’utiliser l’outil de désaveux. N’hésitez pas à sauve­g­arder des preuves de vos efforts. Se con­tenter de désavouer les liens sans ten­ter de les faire retir­er peut amen­er votre requête à être rejetée.

    Si vous avez le con­trôle sur un lien, retirez-le.

    Ensuite, vous devriez envoy­er des deman­des de retrait de lien aux web­mas­ters. Mais dans la plu­part des cas, ce sera dif­fi­cile. Il fau­dra plus d’un essai, et il fau­dra essay­er divers con­tacts avant de trou­ver la bonne personne.

    Enfin, même si vous par­venez à trou­ver le bon inter­locu­teur, cer­tains n’en auront rien à faire. D’autres iront jusqu’à vous deman­der de l’argent pour retir­er le lien.

    Si vous ne par­venez pas à faire retir­er un lien vers un site, désavouez la page ou le domaine. Mais expliquez pourquoi dans la requête.

    Assurez-vous de garder des traces de cha­cune des étapes, des mails et mes­sages que vous envoyez pour ten­ter de faire retir­er les liens. Ces preuves ren­dront votre requête plus convaincante.

    Si la pénal­ité est pour du con­tenu trop léger, four­nissez la preuve de vos efforts pour l’améliorer. Mon­trez quel con­tenu vous avez retiré et ce que vous avez ajouté.

    Ne deman­dez une recon­sid­éra­tion de l’action manuelle que lorsque vous avez réglé les prob­lèmes sur toutes les pages affec­tées, les actions ne peu­vent pas être lev­ées partiellement.

    Il est essen­tiel de mon­tr­er que vous faites des efforts pour cor­riger les prob­lèmes, ain­si que tous les résul­tats obtenus lorsque vous faites une demande. Sou­venez-vous que votre site sera étudié par des humains, pas des algorithmes.

    Il n’y a pas de lim­ite au nom­bre de fois où vous pou­vez deman­der la recon­sid­éra­tion d’une action manuelle.

    Les actions algo­rith­miques n’impliquent pas de deman­des de recon­sid­éra­tion. Tout ce que vous pou­vez faire est de cor­riger les prob­lèmes qui pour­raient nuire à votre site et atten­dre que Google refasse une explo­ration et réin­dexe votre site. Ce n’est qu’après cela que vous saurez si votre site pose encore problème.

    Est-ce qu’il y a une pénalité pour le contenu dupliqué ?

    Google a démys­ti­fié la “pénal­ité de dupli­cate con­tent” en 2008. Pour­tant, des gens se posent encore la question.

    La réponse courte est “non”. Il n’y a pas de pénal­ité pour le con­tenu dupliqué.

    Si vous scrapez ou volez le con­tenu d’autres sites, Google va sim­ple­ment favoris­er le site originel.

    Pour ce qui est des pages dupliquées sur votre site, Google va ten­ter de déter­min­er quelle est l’URL “pri­maire” pour en faire la ver­sion canon­ique. Utilisez la men­tion rel=canonical pour aider Google à choisir la page la plus appropriée.

    Lec­ture recom­mandée : Dupli­cate Con­tent : Why It Hap­pens and How to Fix It

    Est-ce qu’un site peut avoir une pénalité pour un design trop vieux ou mauvais ?

    Cer­taines pages min­i­mal­istes, vieilles, sim­pli­fiées ou car­ré­ment moches rankent cor­recte­ment. Par­fois cela change au fil du temps (on peut dire que vous lais­sez plus de place à la con­cur­rence, ce qui est sous-optimal)

    John Mueller
    John Mueller, Search Advo­cate Google

    Est-ce qu’une déclaration de spam d’un concurrent peut donner une pénalité à mon site ?

    Avant 2020, la doc­u­men­ta­tion Google indi­quait que les rap­ports de spam pou­vaient être util­isés pour provo­quer des actions manuelles sur des sites.

    Aujour­d’hui, ils ne sont util­isés que pour amélior­er les algo­rithmes de détec­tion de spam. Selon Google :

    Si Google n’utilise pas ces rap­port pour pren­dre des actions directes, ils peu­vent jouer un rôle pour nous aider à com­pren­dre com­ment amélior­er nos sys­tèmes de détec­tion de spam et pro­téger nos résul­tats de recherche.

    Est-ce que je dois désavouer tous les liens de faible qualité pour éviter une action manuelle ?

    Si vous n’avez pas fait de link build­ing dou­teux, vous n’avez sans doute pas de soucis à vous faire.

    Les liens “ran­dom” qui vont et vien­nent au fil des années ne font pas néces­saire­ment de mal, nous les voyons depuis longtemps et savons ignor­er ces sortes de graf­fi­tis du web depuis un bon moment. Désavouez les liens qui ont été achetés (ou ajoutés de manière non naturelle), ne jouez pas avec la ligne.

    John Mueller
    John Mueller, Search Advo­cate Google

    Combien de temps prend une réponse de demande de reconsidération ?

    Il n’y a pas de réponse exacte à cette ques­tion. Cela dépend évidem­ment de l’importance du prob­lème et de la charge de tra­vail de l’équipe webspam.

    Voici ce que dit Google :

    La plu­part des deman­des de recon­sid­éra­tion vont pren­dre entre plusieurs jours ou plusieurs semaines bien que, dans cer­tains cas comme des deman­des en rap­port avec des liens, cela peut pren­dre plus de temps que d’habitude.

    Dans de rares cas, cela peut pren­dre des mois.

    Au cours des 18 derniers mois, j’ai pu voir des temps d’attente autour de 3 semaines et, dans un cas extrême, 5 mois.

    Je pense que Google traite les deman­des de recon­sid­éra­tion par lot plutôt qu’en flux ten­du. En fonc­tion de la grav­ité de la pénalité/faute et du poten­tiel impact de la lev­ée de cette pénal­ité sur le bien-être de l’utilisateur, elles sont traitées à dif­férents niveaux (et dans dif­férents lots) d’importances. Ce qui est assez logique : Google implique ses ressources en fonc­tion de la majorité des utilisateurs.

    Dan Taylor
    Dan Tay­lor, Head of Research & Devel­op­ment SALT.agency

    Est-ce que les attaques de SEO négatif peuvent provoquer des actions manuelles ?

    Il y a très peu de chance que des liens spam d’une attaque de SEO négatif menée par un con­cur­rent fasse du mal à votre site. Google déclare être assez rusé pour ignor­er ces liens.

    Mais si vous êtes inqui­et, vous pou­vez les désavouer.

    Je pense qu’il est rare qu’une ten­ta­tive de SEO négatif implique une action manuelle. Si cela arrive, via des liens négat­ifs notam­ment, il s’avère presque à chaque fois que le site s’est aus­si adon­né à des tech­niques de link build­ing non recommandées.

    Marie Haynes
    Marie Haynes, CEO Marie Haynes Consulting

    Si vous faites un peu de black-hat SEO, le SEO négatif de votre con­cur­rent black hat peut attir­er une atten­tion sur votre site dont vous vous seriez bien passé. Est-ce que ce n’est pas un autre signe qu’il faudrait arrêter le black hat ?

    Est-ce qu’une pénalité peut expirer ?

    Cela m’a sur­pris, mais les actions manuelles peu­vent effec­tive­ment expir­er. Les actions algo­rith­miques, non, et elles ne font que s’améliorer.

    https://twitter.com/JohnMu/status/1037982949197709312

    Est-ce que le performance de mon site dans le search reviendra à la normale après la levée de l’action manuelle ?

    La réponse générale est “oui”. Google n’en veut pas à vie aux sites qui ont pu faire lever leurs actions manuelles.

    Les sites “mar­qués à vie” après une action manuelle sont un mythe SEO. Si votre requête est accep­tée, vous êtes clean.

    Gary Illyes
    Gary Illyes, Web­mas­ter Trends Ana­lyst Google

    John Mueller a enreg­istré une vidéo dédiée à ce sujet.

    Mais les choses peu­vent être un peu plus com­pliquées que cela.

    Au fil des années, j’ai tra­vail­lé avec un grand nom­bre de sites qui ont subi des actions manuelles, des pénal­ités de liens… Une fois ces actions lev­ées, les sites ont pu se remet­tre en place et pro­gress­er. Lorsqu’on lève une pénal­ité de lien, les gens pensent à tort que “la per­for­mance va revenir à la nor­male”, mais ils oublient qu’ils auront un temps tiré des béné­fices de leurs back­links, qui ont tem­po­raire­ment favorisé leur per­for­mance. Sinon pourquoi Google aurait-il pénal­isé le site pour avoir ten­té de manip­uler le ranking ?

    Dan Taylor
    Dan Tay­lor, Head of Research & Devel­op­ment SALT.agency

    Un site va générale­ment subir une action manuelle parce que la tech­nique util­isée fonc­tionne. Même après la lev­ée de l’action, le site revient au point où il en était avant ces tech­niques grey/black hat.

    Olga Zarzeczna
    Olga Zarzecz­na, SEO Con­sul­tant Seosly

    J’ai fais quelques recherch­es et suis tombé sur une ses­sion AMA de John sur Red­dit (Ask Me Any­thing), où il a pris le temps de répon­dre à des tas de ques­tions intéressantes :

    Il n’y a pas de bou­ton “reset” pour un domaine, même pas chez nous en interne. Donc une recon­sid­éra­tion manuelle ne va rien chang­er. S’il y a un lourd pas­sif de manip­u­la­tion du rank­ing, vous devez soit faire avec, soit essay­er de tout remet­tre en ordre du mieux pos­si­ble, ou alors chang­er de domaine. Je com­prends que ce soit pénible, mais c’est la même chose avec tous les secteurs : net­toy­er une répu­ta­tion peut représen­ter beau­coup de tra­vail. Et il est dif­fi­cile de dire à l’avance si la charge de tra­vail en vaut la chandelle.

    John Mueller
    John Mueller, Search Advo­cate Google

    Conclusion

    Comme vous l’avez vu dans cet arti­cle, la rai­son der­rière la plu­part des pénal­ités Google sont du con­tenu de mau­vaise qual­ité ou des tech­niques SEO louch­es.

    Si vous voulez avoir un site en béton, assurez-vous de suiv­re les guide­lines qual­ité de Google, suiv­re les principes du EAT et d’avoir un pro­fil de liens naturel.

    Au-delà de ça, sur­veillez votre site pour éviter le hack et retir­er le con­tenu prob­lé­ma­tique dès que pos­si­ble pour éviter le con­tenu util­isa­teur spam.

    Vous avez d’autres réflex­ions à ajouter ? Des ques­tions ? Je suis sur Twit­ter.

    Article Performance
    • Backlinks
      2

    The number of websites linking to this post.

    This post's estimated monthly organic search traffic.