<span class=‘Not Provided’ dans Google Analytics : comment récupérer les données de mots-clés" itemprop="image" decoding="async" fetchpriority="high" srcset="https://ahrefs.com/blog/fr/wp-content/uploads/2023/01/blog_not_provided_in_google_analytics-400x200.png 400w, https://ahrefs.com/blog/fr/wp-content/uploads/2023/01/blog_not_provided_in_google_analytics-680x340.png 680w, https://ahrefs.com/blog/fr/wp-content/uploads/2023/01/blog_not_provided_in_google_analytics-768x384.png 768w, https://ahrefs.com/blog/fr/wp-content/uploads/2023/01/blog_not_provided_in_google_analytics.png 800w" sizes="(max-width: 400px) 100vw, 400px" />

Not Provided’ dans Google Analytics : comment récupérer les données de mots-clés

Mateusz Makosiewicz
Chercheur en marketing et éducateur chez Ahrefs. Mateusz a plus de 10 ans d’expérience dans le marketing au sein d’agences, d’entreprises de SaaS et de matériel. Lorsqu’il n’écrit pas, il compose de la musique ou profite de longues promenades.
Article Performance
Data from Ahrefs
  • Backlinks

The number of websites linking to this post.

This post's estimated monthly organic search traffic.

Dans Google Ana­lyt­ics, lorsque vous vous voyez “(not pro­vid­ed)” à la place des requêtes qui ont mené les util­isa­teurs vers votre site, cela veut dire que Google cache les don­nées de mots-clés organiques dans le but de pro­téger la vie privée des utilisateurs.

Mais pas d’inquiétude, cela ne veut pas dire que vous avez mal con­fig­uré votre Google Ana­lyt­ics ou que les don­nées sont per­dues. Nous allons voir dans cet arti­cle deux solu­tions au prob­lème “not pro­vid­ed” et quelques astuces sur com­ment utilis­er ces nou­velles don­nées de mots-clés : 

Note.
À l’heure de la rédac­tion de cet arti­cle, Google Ana­lyt­ics 4, le suc­cesseur de Uni­ver­sal Ana­lyt­ics, ne mon­tre pas les mots-clés organiques (ou la men­tion “not pro­vid­ed”) dans le rap­port d’Ac­qui­si­tion. Pour résoudre ce prob­lème, vous pou­vez utilis­er la même solu­tion que celle présen­tée ici.

La Google Search Con­sole (GSC) est un out­il gra­tu­it conçu par Google dans le but de suiv­re l’ap­pari­tion de votre site dans les résul­tats de recherche et de repér­er d’éventuels prob­lèmes. En plus de mon­tr­er quelles sont les requêtes qui ont mené vers votre site, vous pou­vez utilis­er la GSC pour suiv­re et cor­riger les prob­lèmes tech­niques, soumet­tre des sitemaps, voir les back­links et bien d’autres choses encore.

Pour voir vos don­nées de mots-clés organiques, il faut paramétr­er l’outil. Vous pou­vez appren­dre à le faire dans notre guide sur le paramé­trage de la GSC.

Voyons les dif­férents types de don­nées que vous pou­vez voir dans GSC. Nous allons com­mencer par la rai­son prin­ci­pale de son util­i­sa­tion : voir les mots-clés organiques dans le rap­port de Per­for­mance que vous trou­verez ici :

Une fois les don­nées disponibles, vous ver­rez les mots-clés dans l’onglet Requêtes (queries) dans le tableau du bas :

Voici ce que veu­lent dirent ces données :

  • Requêtes les plus fréquentes (top queries) fait référence aux requêtes Google (donc les mots-clés) qui ont généré des impres­sions de votre site. Cela veut dire qu’à chaque fois que l’URL de votre site appa­raît dans un résul­tat de recherche (recherche clas­sique, image, vidéo ou encore Google News), le mot-clé qui a provo­qué cette impres­sion va appa­raître ici.
  • Clics (clicks) est le nom­bre de clics qui auront mené vers votre site depuis le résul­tat de recherche organique. Notez bien que cela exclut des clics de Google Ads. Tout clic qui fait quit­ter les résul­tats de recherche à l’utilisateur est compt­abil­isé. Lorsque quelqu’un clique sur un lien vers votre site, retourne sur la SERP (page de résul­tat de recherche) et clique à nou­veau sur le même lien, cela ne compte que comme un seul clic.
  • Impres­sions est le nom­bre de fois où l’URL de votre site est apparue dans les résul­tats de recherche. Cela ne veut pas dire que l’utilisateur a vis­ité votre site, mais qu’il est apparu dans ses résul­tats de recherche.

Il peut fal­loir du temps à Google pour com­mencer à mon­tr­er les don­nées. Mais la bonne nou­velle est qu’une fois qu’elles com­men­cent à arriv­er, vous ver­rez jusqu’à 16 mois de don­nées rétroactives.

Note.
Si la GSC vous donne un aperçu des requêtes qui mènent vers votre site, elle ne vous mon­tr­era pas toutes les don­nées. La pre­mière lim­i­ta­tion est que Google ne mon­tre pas les requêtes très rares (faites par seule­ment quelques util­isa­teurs. Google appelle cela des “anony­mous queries” ou requêtes anonymes. Deux­ième­ment, la GSC ne vous mon­tr­era que jusqu’à 1000 mots-clés dans cette interface.

Les autres onglets du rap­port de per­for­mance peu­vent vous mon­tr­er les clics et impres­sions pour :

  • URL des pages qui ont été le point d’entrée à par­tir de la SERP.
  • Les pays d’où vient la recherche.
  • Le Type d’appareil sur lequel la recherche a été faite.
  • Des don­nées groupées pour cer­tains types ou fonc­tion­nal­ités spé­ci­fiques de résul­tats de recherche (onglet Apparence dans les résul­tats de recherche). Ces don­nées sont pour les impres­sions qui ne sont pas les tra­di­tion­nels liens bleus, comme une galerie de recettes, des vidéos, des extraits et autres.
  • Les dates (en fuse­au horaire du Pacifique)

Et voilà. La pre­mière solu­tion pour les mots-clés “not pro­vid­ed” est aus­si sim­ple que d’installer GSC et d’attendre que les don­nées arrivent. Mais avant de voir la deux­ième option, voyons ce que le rap­port de per­for­mance Google a de plus à nous offrir.

Pour com­mencer, nous avons les filtres.

Cela vous per­met de voir les don­nées selon cer­tains critères. Par défaut, vous pou­vez fil­tr­er par type de recherche et date. Vous pou­vez aus­si met­tre en place un fil­tre de type de recherche pour com­par­er les sources :

Vous pou­vez appli­quer plus de fil­tres comme une requête par­ti­c­ulière, une page, un pays ou un type d’appareil.

Sous les fil­tres, vous avez un aperçu avec un autre ensem­ble de fil­tres et un graphique qui va s’actualiser en direct avec les fil­tres sur une time­line. Ces fil­tres affectent aus­si les don­nées mon­trées dans le rap­port de mots-clés. Si vous cochez le fil­tre CTR (Click Through Rate, le taux de clic), les don­nées seront mon­trées à côté de “clics” et “impres­sions”.

Com­ment nous avons déjà cou­vert les clics et les impres­sions, voyons ce que le CTR (click-through rate) et la posi­tion moyenne veut dire :

  • Le CTR est le pour­cent­age d’impression organique qui résul­tent en un clic
  • La Posi­tion moyenne est la posi­tion moyenne de votre site dans le résul­tat de recherche en se bas­ant sur sa posi­tion la plus haute à chaque fois qu’il appa­raît dans le search.

Il est à not­er que les util­isa­teurs de Uni­ver­sal Ana­lyt­ics et Google Ana­lyt­ics 4 peu­vent inté­gr­er les don­nées de GSC dans leur Ana­lyt­ics pour voir toutes les don­nées à un seul endroit.

Pour lier votre Google Uni­ver­sal Ana­lyt­ics avec GSC, assurez-vous de paramétr­er les deux ser­vices sur la même pro­priété. Ensuite, ren­dez-vous dans Google Ana­lyt­ics et :

  1. Choi­sis­sez votre pro­priété (le site pour lequel vous voulez des données)
  2. Allez dans le pan­neau Admin­is­tra­tion
  3. Dans la par­tie Asso­ci­a­tion de pro­duit, choi­sis­sez Tous les produits
  4. Cherchez “Search Con­sole” et cliquez sur Associ­er la Search Console
  5. Suiv­ez les étapes de l’installateur pour con­necter vos don­nées GSC avec Analytics

Pour associ­er Google Ana­lyt­ics 4 avec GSC, assurez-vous de paramétr­er les deux ser­vices sur la même pro­priété. Ensuite, ren­dez-vous dans Google Ana­lyt­ics et :

  1. Choi­sis­sez votre pro­priété (le site pour lequel vous voulez des données)
  2. Allez dans le pan­neau Admin­is­tra­tion
  3. Dans la par­tie Asso­ci­a­tion de pro­duit, choi­sis­sez Associ­er Search Con­sole. Si vous ne voyez pas encore cette option, vous pou­vez atten­dre quelques jours, cette fonc­tion­nal­ité est encore en cours de déploiement.
  4. Dans le pan­neau de, cliquez sur Associ­er
  5. Suiv­ez les étapes de l’installateur pour con­necter vos don­nées GSC avec Ana­lyt­ics 4

C’est aus­si sim­ple que ça d’intégrer les don­nées de mots-clés organiques dans votre Google Ana­lyt­ics avec l’aide de la Search Con­sole, c’est notre pre­mière solu­tion. Mais ce n’est pas votre seule option pour régler le prob­lème du “not pro­vid­ed”, ce qui nous amène à la deuxième.

Comme je l’ai déjà dit, GSC a ses lim­ites, la plus impor­tante étant celle des 1000 mots-clés. Si vous avez besoin d’aller plus loin, vous pou­vez essay­er des out­ils SEO comme Ahrefs Web­mas­ter Tools (AWT).

C’est notre out­il gra­tu­it qui vous per­met d’améliorer les per­for­mances SEO de votre site et d’obtenir plus de traf­ic de recherche. AWT a qua­tre avan­tages impor­tants par rap­port GSC en ce qui con­cerne les mots-clés organiques, cela va vous montrer :

  1. Tous les mots-clés repérés. Pas de lim­i­ta­tion à 1000.
  2. Des mesures SEO pour les pages et les mots-clés
  3. Une SERP sans per­son­nal­i­sa­tion avec des aperçus de la concurrence
  4. Les fonc­tion­nal­ités de SERP pour chaque mot-clé.

De plus, les don­nées qui con­cer­nent votre site sont disponibles à par­tir du moment où notre web crawler a décou­vert et exploré votre site. Ce qui veut dire que grâce à Ahrefs Web­mas­ter Tools, vous pou­vez avoir des infor­ma­tions plus anci­ennes que 16 mois (la lim­ite de Search Console).

Note.
De plus, avec un compte Ahrefs pre­mi­um, vous pou­vez égale­ment avoir les don­nées de votre his­torique de rank­ing, ain­si que l’historique de vos backlinks.

Voyons com­ment fonc­tionne AWT. Une fois que vous l’avez instal­lé, cliquez sur “Organ­ic key­words” dans l’aperçu du projet…

… et vous serez redirigé vers le rap­port Organ­ic key­words (mots-clés organiques) :

Par défaut, vous ver­rez les don­nées suiv­antes (de gauche à droite) :

  • Keywords (mots-clés) que les util­isa­teurs tapent pour trou­ver votre site, la solu­tion à votre prob­lème “not provided” 
  • SF pour SERP Fea­tures, les fonc­tion­nal­ités de la SERP qui sont apparues dans les résul­tats de recherche pour un mot-clé
  • Vol­ume mon­tre le vol­ume de recherche men­su­el moyen de recherche sur ce mot-clé.
  • Key­word Dif­fi­cul­ty (KD) (Dif­fi­culté de mot-clé) donne une esti­ma­tion de la dif­fi­culté de se posi­tion­ner dans le 10 meilleurs résul­tats organiques pour un mot-clé sur une échelle de 0 à 100.
  • Coût Par Clic (CPC) mon­tre le prix moyen que les entre­pris­es paient pour chaque clic dans les résul­tats d’Annonces Google Ads pour un mot-clé. 
  • Traf­ic mon­tre l’estimation du traf­ic organique men­su­el moyen que la cible obtient d’un mot-clé spécifique.
  • Change (à côté de Traf­ic) fait référence aux change­ments dans le traf­ic entre les dates sélectionnées.
  • Posi­tion est la meilleure posi­tion pour le mot-clé. 
  • Change (à côté de Posi­tion) fait référence aux change­ments de posi­tion entre les dates sélectionnées..
  • URL fait référence à l’URL qui rank dans les résul­tats de recherche pour un mot-clé.

Au-dessus de vos don­nées de mots-clés, il y a des fil­tres que vous pou­vez utilis­er pour tri­er les don­nées selon cer­tains critères, comme le pays, la posi­tion dans la SERP, le vol­ume de recherche ou se con­cen­tr­er sur un mot-clé en particulier.

Comme on le voit sur les cap­tures d’écran ci-dessus, vous pou­vez faire beau­coup de choses avec Ahrefs Web­mas­ter Tools. Je ne mon­tre ici qu’une frac­tion de ce qui est pos­si­ble avec les mots-clés organiques. Dans la vidéo ci-dessous, vous pour­rez avoir un aperçu des autres fonc­tion­nal­ités qui peu­vent aider votre SEO et vous expli­quer com­ment paramétr­er l’outil.

https://youtu.be/ipTk-qGrNlc

Voici donc deux solu­tions pour le prob­lème du “not pro­vid­ed”. Les deux sont gra­tu­ites, vous pou­vez donc les essay­er sans vous engager à quoi que ce soit. Vous pou­vez même tester les deux en parallèle.

D’ailleurs, si vous avez déjà la GSC de con­fig­urée, il est en encore plus facile de paramétr­er Ahrefs Web­mas­ter Tools, car vous pou­vez véri­fi­er la pro­priété en util­isant GSC. En plus, vous pour­rez voir un aperçu de vos don­nées GSC directe­ment dans AWT.

Une dernière chose à savoir sur ces solu­tions est qu’elles font appa­raître les don­nées en util­isant dif­férentes sources. Google mon­tre ses pro­pres don­nées et Ahrefs agrège les don­nées de dif­férentes sources.

Savoir quels mots-clés organiques attirent du traf­ic sur votre site est très bien. Cela vous per­met de vous servir de ce savoir pour amélior­er votre SEO et aug­menter votre traf­ic. Voici trois idées rapi­des à met­tre en place pour le faire. Je vais me baser à la fois sur GSC et Ahrefs Web­mas­ter Tools.

1. Optimisez les pages dont les mots-clés en sous-performance

Les mots-clés qui sont en sous-per­for­mance sont ceux où vous n’êtes pas en posi­tion 1 ou 2. Tout sim­ple­ment parce que ces posi­tions con­cen­trent la majorité des clics de la recherche organique. Si vous n’êtes pas un de ces résul­tats, vous allez rater une bonne par­tie du trafic.

Se posi­tion­ner en 6e posi­tion pour un mot-clé com­péti­tif est très bien, mais cette posi­tion donne moins de la moitié du traf­ic des pages mieux positionnées.

Pour trou­ver les mots-clés en sous-per­for­mance avec Ahrefs Web­mas­ter Tools, allez dans le rap­port Organ­ic key­words (mots-clés organiques) en cli­quant sur “organ­ic key­word” dans l’aperçu du pro­jet. Une fois sur ce rap­port, choi­sis­sez le pays qui vous intéresse et met­tez le fil­tre sur 3.

En un clin d’œil, vous ver­rez la liste de mots-clés qui sont en posi­tion 3 ou plus loin. Ce sont les mots-clés en sous-performance.

Vous pou­vez main­tenant par­courir cette liste pour créer une liste de pages à opti­miser. N’hésitez pas à utilis­er l’outil SERP pour voir qui rank au-dessus de vous. Vous allez ain­si pou­voir avoir une idée de la pos­si­bil­ité de les bat­tre. Pour illus­tr­er, nous avons très peu de chance de bat­tre Google pour le mot-clé “google key­word planner”.

Pour ce qui est de l’optimisation en elle-même, voici quelques idées sur ce que vous pou­vez faire :

2. Optimisez les pages avec un faible CTR mais un positionnement haut

Si vous vous sou­venez de la par­tie précé­dente, le CTR est le pour­cent­age d’impressions organiques qui résul­tent en un clic vers votre site.

En règle générale, une page bien posi­tion­née dans le SERP devrait nor­male­ment avoir un CTR élevé, car les util­isa­teurs ont ten­dance à cli­quer sur les pre­miers résul­tats. Plus haut est le CTR, plus grand est le traf­ic sur votre site.

Mais dans cer­tains cas, des pages bien posi­tion­nées ont un CTR en dessous de la moyenne. Avec l’aide de la GSC, vous allez rapi­de­ment pou­voir trou­ver ces pages, analyser leurs per­for­mances et voir s’il y a un moyen d’améliorer le CTR.

Pour y par­venir, allez dans le rap­port de per­for­mance de GSC, cochez les fil­tres CTR moyens et Posi­tion moyenne. Fil­trez ensuite les mots-clés avec un posi­tion­nement inférieur à 3.1. Vous ver­rez comme cela toutes les pages sur lesquelles vous rankez déjà dans le top 3

Now sort the report by CTR in ascend­ing order. Then look for key­words with lots of impres­sions but low CTR. Here’s an exam­ple of such a keyword. 

Comme vous le devinez sans doute, pour une 3e posi­tion dans la SERP, le CTR ici devrait être bien supérieur. Cela veut dire que, pour une rai­son ou une autre, nous per­dons beau­coup de traf­ic poten­tiel qui pour­rait aller vers notre arti­cle sur le SEO DIY.

Dans le cas de ce mot-clé, la cause de notre mau­vaise per­for­mance est vite vue en analysant la SERP. Notre page, même si elle est bien placée est “enter­rée” sous les ads, un fea­tured snip­pet, un car­rousel vidéo et la boite des ques­tions fréquem­ment posées. Ces élé­ments de la SERP sont cer­taine­ment ce qui attire le plus l’at­ten­tion des utilisateurs.

Une solu­tion viable dans ce cas : essay­er d’optimiser notre arti­cle sur le SEO DIY pour rem­porter le fea­tured snip­pet.

3. Trouver des mots-clés sur lesquels il est facile de ranker

Comme vous le savez sans doute, une unique page peut se posi­tion­ner sur des cen­taines de mots-clés (nous avons même fait une étude sur le sujet). Vous pou­vez par­fois ranker sur des mots-clés que vous n’aviez pas prévus. Google est en mesure d’associer une page avec un mot-clé même si elle n’était pas spé­ci­fique­ment prévue pour.

Lorsque cela arrive, c’est un signe que vous devriez créer du nou­veau con­tenu spé­ci­fique­ment pour ce mot-clé “acci­den­tel”. Si vous le faites, vous pour­riez obtenir plus de traf­ic que ce que vous recevez actuelle­ment. Plus bas est le KD, plus il sera facile de créer du con­tenu qui va se posi­tion­ner en haut des moteurs de recherche.

Vous pou­vez chercher les mots-clés à faible dif­fi­culté en util­isant la mesure KD dans Ahrefs Web­mas­ter Tools. Il vous suf­fit d’ouvrir le rap­port Organ­ic key­words (mots-clés organiques) et met­tre une valeur comme 20 dans le fil­tre de KD. Triez les résul­tats par le vol­ume de recherche pour trou­ver les oppor­tu­nités à fort poten­tiel. Voici un exem­ple d’un blog sur le web design :

Comme vous pou­vez le voir, “tin­der ui” a un fort vol­ume de recherche. Cepen­dant il n’attire pas de traf­ic à la page qui se posi­tionne dessus à cause de sa mau­vaise posi­tion dans la SERP. Mais en créant un nou­veau con­tenu dédié pour ce mot-clé, il serait pos­si­ble de se posi­tion­ner bien plus haut pour attir­er plus de traf­ic organique.

Conclusion

Nous avons vu dans cet arti­cle deux solu­tions dif­férentes pour pal­li­er le prob­lème des rap­ports de mot-clé dans Google Ana­lyt­ics (Uni­ver­sal et GA4). La Search Con­sole et Ahrefs Web­mas­ter Tools va vous don­ner de pré­cieuses infor­ma­tions sur les mots-clés organiques qui attirent du traf­ic sur votre site et/ou vous font appa­raître dans la SERP.

Mais si vous voulez aller plus loin que sim­ple­ment savoir ce que sont ces mots-clés, je vous recom­mande d’utiliser les deux out­ils en par­al­lèle. Ain­si, vous aurez accès à plus de don­nées et pour repér­er plus d’opportunités de crois­sance, par exem­ple grâce aux astuces SEO don­nées plus haut.

Si vous voulez réelle­ment faire croître votre traf­ic organique, des out­ils comme la GSC et AWT sont indispensables.

Vous voulez en appren­dre plus sur les tac­tiques SEO dont nous avons par­lé ? Allez jeter un œil à notre guide com­plet du SEO.

Vous avez des ques­tions ? Je suis sur Twit­ter.

Article Performance
Data from Ahrefs
  • Backlinks

The number of websites linking to this post.

This post's estimated monthly organic search traffic.