Redirections pour le SEO : un guide simple (mais complet)

Redirections pour le SEO : un guide simple (mais complet)

Avatar
Responsable des contenus @ Ahrefs (ce qui veut dire en gros, que je dois m’assurer que chaque article publié est ÉPIQUE).
Article Performance
Data from Ahrefs
  • Backlinks

The number of websites linking to this post.

This post's estimated monthly organic search traffic.

    La plu­part des pro­prié­taires de sites ont besoin, à un moment ou à un autre, de se frot­ter aux redi­rec­tions. Les redi­rec­tions per­me­t­tent de main­tenir le con­tenu acces­si­ble aux util­isa­teurs et aux moteurs de recherche lorsque vous faites une refonte, fusion­nez plusieurs pages ou sites, sup­primez une page ou la déplacez à une autre URL.

    Mais le monde des redi­rec­tions est par­fois un peu com­plexe, il en existe plusieurs types pour plusieurs sit­u­a­tions pos­si­bles. Il est impor­tant de com­pren­dre les dif­férences entre chaque.

    Voici ce que vous appren­drez dans ce guide :

    Les redi­rec­tions sont une méth­ode pour router les util­isa­teurs (et les bots) à une URL dif­férente de celle demandée.

    Il y a deux raisons prin­ci­pales à l’utilisation des redi­rec­tions lorsque vous bougez du contenu :

    • Une meilleure expéri­ence pour les util­isa­teurs. Vous voulez éviter que vos util­isa­teurs tombent sur une alerte “page not found” lorsqu’ils ten­tent d’accéder à un con­tenu qui a changé d’emplacement. Les redi­rec­tions per­me­t­tent de régler ce prob­lème sans aucun effort ou tran­si­tion pour les util­isa­teurs afin de les guider au bon endroit.
    • Aider les moteurs de recherche à com­pren­dre votre site. Les redi­rec­tions indiquent aux moteurs de recherche où a été déplacé le con­tenu, si c’est tem­po­raire ou défini­tif. Cela affecte la manière dont une page va appa­raître dans les résul­tats de recherche.

    Il faut utilis­er les redi­rec­tions lorsque vous déplacez un con­tenu d’une URL à une autre et, par­fois, lorsque vous sup­primez du con­tenu. Voyons quelques-unes des sit­u­a­tions les plus fréquentes d’utilisation des redirections.

    En changeant de domaine

    Si vous faites une refonte, changez d’image de mar­que ou passez d’un domaine à un autre, il va fal­loir faire une redi­rec­tion per­ma­nente de toutes les pages de l’ancien domaine vers leur emplace­ment sur le nouveau.

    En fusionnant des sites

    Si vous fusion­nez plusieurs sites en un seul, il va fal­loir faire des redi­rec­tions per­ma­nentes des anci­ennes URL vers les nouvelles.

    En passant au HTTPS

    Si vous passez du HTTP au HTTPS (vive­ment recom­mandé), vous allez devoir faire des redi­rec­tions per­ma­nentes sur toutes les pages non sécurisées (HTTP) et leurs ressources vers leur emplace­ment sécurisé (HTTPS)

    Si vous faites une opération de promotion

    Si vous faites une pro­mo tem­po­raire et voulez ori­en­ter vos vis­i­teurs de, met­tons domain.com/portable à domain.com/portable-promo-black-friday, il va fal­loir utilis­er une redi­rec­tion temporaire.

    En supprimant des pages

    Si vous retirez du con­tenu de votre site, vous devriez faire une redi­rec­tion per­ma­nente vers une URL per­ti­nente, assez sim­i­laire au con­tenu retiré. Cela vous assure que tout back­link vers l’ancienne page va tou­jours compter pour votre SEO. Cela vous assure aus­si que les favoris ou le mail­lage interne vont tou­jours fonc­tion­ner correctement.

    On divise les redi­rec­tions en deux groupes : côté serveur ou côté client. Chaque groupe con­tient un cer­tain nom­bre de redi­rec­tions que les moteurs de recherche vont con­sid­ér­er soit tem­po­raires soit per­ma­nentes. Il va fal­loir choisir les bons types de redi­rec­tion pour éviter des prob­lèmes SEO.

    Redirection serveur

    Une redi­rec­tion côté serveur laisse la déci­sion de la redi­rec­tion au serveur sur quoi ren­voy­er l’utilisateur ou le moteur de recherche lorsqu’une requête pour une page (URL) est faite. Il envoie alors un code statut HTTP 3XX.

    Si vous faites du SEO, ce sera ce type de redi­rec­tion que vous allez faire la plu­part du temps, les redi­rec­tions côté client (dont nous par­lons juste après) ont quelques désa­van­tages et ne sont utiles que dans cer­tains cas rares et précis.

    Voici les redi­rec­tions 3XX que tous les pro­fes­sion­nels du SEO doivent connaître :

    Redirection 301

    Une redi­rec­tion 301 ren­voie l’utilisateur vers une nou­velle URL et indique aux moteurs de recherche que la ressource a été déplacée de manière per­ma­nente. Lorsque con­fron­té à une redi­rec­tion 301, en général le moteur de recherche retire l’ancienne URL de l’index en faveur de la nou­velle. Ils trans­fèrent aus­si le PageR­ank (l’autorité) à la nou­velle URL.

    Redirection 302

    Une redi­rec­tion 302 ren­voie l’utilisateur vers une nou­velle URL et indique aux moteurs de recherche que la ressource a été déplacée de manière tem­po­raire. Lorsque con­fron­tés à une redi­rec­tion 302, les moteurs de recherche con­ser­vent l’ancienne URL dans son index même si elle est redirigée. Par con­tre, si vous lais­sez la 302 en place pen­dant longtemps, les moteurs de recherche vont finir par la traiter comme une 301 et index­er la nou­velle URL à la place de l’ancienne.

    Tout comme les 301, les 302 trans­fèrent du PageR­ank. La dif­férence est que le trans­fert se fait “à l’envers”. En d’autres ter­mes, le PageR­ank de la “nou­velle” URL se trans­fère à l’ancienne (à moins que les moteurs de recherche finis­sent par la con­sid­ér­er comme une 301)

    Redirection 303

    Une redi­rec­tion 303 redirige l’utilisateur vers une ressource sim­i­laire à celle demandée et est une forme de redi­rec­tion tem­po­raire. C’est générale­ment util­isé dans des cas comme empêch­er de re-soumet­tre des don­nées de for­mu­laire lorsqu’un util­isa­teur fait “précé­dent” dans le nav­i­ga­teur. Vous n’u­tilis­erez générale­ment pas les redi­rec­tions 303 dans un objec­tif SEO. SI vous le faites, les moteurs de recherche vont générale­ment les traiter comme des 301 ou 302.

    Redirection 307

    A 307 redi­rect is the same as a 302 redi­rect, except it retains the HTTP method (POST, GET) of the orig­i­nal request when per­form­ing the redirect. 

    Une redi­rec­tion 307 est la même qu’une 302 (tem­po­raire), à la dif­férence qu’elle con­serve la méth­ode HTTP (POST, GET) de la requête orig­i­nale lors de la redirection.

    308 redirect

    Une 308 fonc­tionne comme une 301 (per­ma­nente), à la dif­férence qu’elle con­serve la méth­ode HTTP de la requête orig­i­nale lors de la redi­rec­tion. Google dit traiter les 308 comme les 301, mais la plu­part des pro­fes­sion­nels du SEO utilisent tout de même la 301.

    https://twitter.com/JohnMu/status/994633389356429312

    Redirections côté client

    Une redi­rec­tion côté client laisse le nav­i­ga­teur décider d’où l’utilisateur va être redirigé. C’est générale­ment à éviter à moins de n’avoir aucune autre option.

    Redirection 307

    Une redi­rec­tion 307 arrive générale­ment côté client lorsqu’un site utilise HSTS. Tout sim­ple­ment parce que HSTS indique au nav­i­ga­teur client que le serveur n’accepte que les con­nex­ions sécurisées (HTTPS) et de faire une redi­rec­tion interne 307 s’il lui est demandé de faire une requête non sécurisée (HTTP) depuis le site dans le futur.

    Redirection meta refresh 

    Une redi­rec­tion meta refresh indique au nav­i­ga­teur de rediriger l’utilisateur au bout d’un cer­tain nom­bre de sec­on­des. Google l’identifie bien et le traite générale­ment comme une 301. Cepen­dant, sur le sujet des redi­rec­tions 301 avec délai sur Twit­ter, John Mueller de Google a déclaré “Si vous voulez que ce soit traité comme une redi­rec­tion, faites qu’elle se com­porte comme une redirection”.

    Quoiqu’il en soit, Google ne recom­mande pas cette util­i­sa­tion, cela peut per­turber l’utilisateur et n’est pas sup­porté par tous les nav­i­ga­teurs. Google con­seille une 301 côté serveur.

    Redirection JavaScript

    Une redi­rec­tion JavaScript se sert de… je vous le donne en mille : JavaScript pour don­ner au nav­i­ga­teur l’instruction de redi­rec­tion vers une autre URL. Cer­taines per­son­nes pensent que les redi­rec­tions JavaScript peu­vent pos­er des prob­lèmes aux moteurs de recherche parce qu’ils ont besoin de charg­er la page pour voir la redi­rec­tion. Même si dans la théorie c’est tout à fait juste, ce n’est plus trop un prob­lème de nos jours : Google fait très rapi­de­ment le ren­der­ing des pages (mais ça peut tou­jours pos­er prob­lème à d’autres moteurs de recherche). De toute manière, il est tou­jours mieux d’utiliser des redi­rec­tions 3XX lorsque c’est pos­si­ble, mais une redi­rec­tion JS va générale­ment con­venir si vous n’avez pas d’autre solution.

    Les redi­rec­tions peu­vent vite devenir com­pliquées. Pour vous aider, voici quelques-unes des meilleures pra­tiques à met­tre en place dans le cadre du SEO.

    Rediriger le HTTP vers HTTPS

    Tout le monde devrait aujourd’hui utilis­er le HTTPS. Cela four­nit une couche de sécu­rité sup­plé­men­taire et c’est un fac­teur (min­ime mais réel) de rank­ing pour Google.

    Il y a plusieurs moyens de véri­fi­er que votre site redirige cor­recte­ment le HTTP vers le HTTPS. La pre­mière est d’installer et activ­er la barre d’outils SEO Ahrefs et d’essayer de nav­iguer vers la ver­sion HTTP de votre page d’ac­cueil. Ça devrait vous rediriger et vous devriez voir un code de réponse 301 dans l’outil.

    Le prob­lème de cette méth­ode est que vous pou­vez voir une 307 si votre site utilise HSTS. Voici une autre méthode :

    1. Allez dans l’Audit de site Ahrefs
    2. Cliquez sur New Project (nou­veau projet)
    3. Cliquez sur Add man­u­al­ly (ajouter manuellement)
    4. Changez le choix du pro­to­cole en HTTP
    5. Entrez votre domaine

    Vous devriez voir une erreur “Not crawlable” depuis les ver­sions www et non-www de votre accueil ain­si qu’une noti­fi­ca­tion “301 moved permanently”.

    S’il n’y a pas de redi­rec­tion de mise en place ou que vous utilisez des redi­rec­tions autres que 301 ou 308, il faudrait deman­der à votre développeur de pass­er sur du 301.

    ASTUCE

    Quelle que soit la méth­ode util­isée, répétez-la sur plusieurs pages pour être sûr que les bonnes redi­rec­tions sont en place sur votre site.

    Utilisez HSTS (pour créer des redirections 307)

    Implé­menter le HSTS (HTTP Strict Trans­port Secu­ri­ty) sur votre serveur empêche les util­isa­teurs d’accéder à du con­tenu non sécurisé (HTTP) de votre site. Il le fait en indi­quant au nav­i­ga­teur que votre serveur n’accepte que des con­nex­ions sécurisées et qu’il doit faire une redi­rec­tion interne 307 pour ren­voy­er une ver­sion HTTPS à toute requête HTTP.

    Ce n’est pas un rem­place­ment pour les redi­rec­tions 301 ou 302, et ce n’est pas stricte­ment néces­saire si vous avez bien paramétré votre site. Mais nous trou­vons que c’est la meilleure chose à faire, ne serait-ce que pour accélér­er un peu la nav­i­ga­tion de vos utilisateurs.

    Pour en savoir plus : Strict-Trans­port-Secu­ri­ty — Mozilla

    ASTUCE

    Après avoir implé­men­té le HSTS, pensez à soumet­tre votre site à la HSTS pre­load list. Cela va activ­er le HSTS pour toute per­son­ne qui vis­ite votre site, même s’ils ne l’ont jamais fait avant.

    Évitez les redirection meta refresh

    Les meta refresh ne sont vrai­ment pas idéales, autant véri­fi­er votre site pour en trou­ver et les rem­plac­er par du 301 ou du 302. Vous pou­vez le faire facile­ment avec un compte gra­tu­it de Ahrefs Web­mas­ter Tools. Lancez un crawl de votre site avec l’Audit de site et cherchez s’il y a des erreurs “meta refresh redirect”.

    Cliquez sur l’erreur puis sur “view affect­ed URLs” (voir les URL affec­tées) et vous ver­rez toutes les pages qui ont ces redirections.

    Faites des redirections des pages supprimées vers des alternatives pertinentes (lorsque c’est possible)

    Rediriger les URL est logique lorsque vous déplacez du con­tenu, mais c’est générale­ment une bonne idée de faire une redi­rec­tion pour du con­tenu sup­primé. Une erreur “404 not found” est tou­jours à éviter pour l’utilisateur qui veut accéder à la page sup­primer. Il est beau­coup plus user friend­ly de le rediriger vers une page alter­na­tive qui a le même rôle.

    Par exem­ple, nous avons récem­ment revu notre page de caté­gories de blog. Nous avons sup­primé quelques caté­gories, comme “Out­reach & pro­mo­tion de con­tenu”. Plutôt que de la laiss­er en 404, nous l’avons redirigée vers notre caté­gorie “link build­ing”, qui est une alter­na­tive très proche.

    On ne peut pas tou­jours le faire : il n’existe pas tou­jours de page alter­na­tive qui pour­rait servir le sujet. Mais si c’est le cas, met­tre cette redi­rec­tion en place per­met de con­serv­er et trans­fér­er le PageR­ank (autorité) depuis la page redirigée vers la ressource alternative.

    La plu­part des sites ont déjà quelques pages mortes ou effacées qui ren­voient un statut 404. Pour les trou­ver, créez un compte gra­tu­it Ahrefs Web­mas­ter Tools, lancez un crawl de votre site site avec l’Audit de site, allez dans le rap­port inter­nal pages (pages internes) et cherchez les erreurs “page 4XX” :

    ASTUCE

    Sélec­tion­nez “back­links” comme source lorsque vous paramétrez votre crawl. Cela va per­me­t­tre l’Audit de site de trou­ver les pages sup­primées qui avaient des back­links, même s’il n’y a pas de lien interne sur les pages de votre site.

    Pour voir les pages affec­tées, cliquez sur l’erreur puis sur “view affect­ed URLs”. Si vous en voyez beau­coup, cliquez sur le bou­ton “man­age columns” et ajoutez la colonne “refer­ring domains” pour la tri­er par ordre descen­dant. Vous pou­vez alors com­mencer à traiter vos 404 par ordre de nom­bre de backlinks.

    Évitez les longues chaînes de redirection

    Une chaîne de redi­rec­tion, c’est lorsque plusieurs redi­rec­tions sont mis­es en place entre la ressource demandée et la des­ti­na­tion finale.

    La doc­u­men­ta­tion offi­cielle de Google indique qu’il suit jusqu’à 10 redi­rec­tions, toute chaîne plus courte que cela n’est générale­ment pas un prob­lème pour le SEO

    Google­bot suit jusqu’à 10 sauts de redi­rec­tion. Si le robot d’ex­plo­ration ne reçoit pas de con­tenu au bout de ces 10 sauts, la Search Con­sole affiche une erreur de redi­rec­tion dans le rap­port de cou­ver­ture de l’in­dex du site.

    Par con­tre, les longues chaînes de redi­rec­tion vont ralen­tir vos util­isa­teurs, il est donc tou­jours mieux de les éviter si possible.

    Vous pou­vez trou­ver vos longues chaînes de redi­rec­tion gra­tu­ite­ment avec Ahrefs Web­mas­ter Tools :

    1. Lancez un crawl de votre site avec l’Audit de site
    2. Allez dans le rap­port Redi­rects (redi­rec­tions)
    3. Allez sur l’onglet Issues (prob­lèmes)
    4. Cherchez l’erreur “Redi­rect chain too long” (chaîne de redi­rec­tion trop longue)

    Cliquez sur l’alerte et sur “View affect­ed URLs” (voir les URL affec­tées) pour voir toutes les URL d’où par­tent des chaînes de redi­rec­tion et toutes les étapes de la chaîne.

    Évitez les boucles de redirection

    Les boucles de redi­rec­tion sont des boucles infinies qui arrivent lorsqu’une URL redirige vers elle-même ou que la chaîne de redi­rec­tion pointe à un moment à un mail­lon précé­dent de la chaîne.

    Elles posent prob­lème pour deux raisons :

    • Pour les util­isa­teurs. Cela leur coupe l’accès à ce qu’ils voulaient con­sul­ter et déclenche l’erreur de nav­i­ga­teur “too many redi­rects” (trop de redirections)
    • Pour les moteurs de recherche. Cela “piège” les crawler et fait per­dre du bud­get de crawl.

    La manière la plus sim­ple de trou­ver des boucles de redi­rec­tion est d’explorer votre site avec des out­ils comme l’Audit de site Ahrefs. Vous pou­vez le faire gra­tu­ite­ment avec un compte Ahrefs Web­mas­ter Tools

    1. Faites un crawl de votre site avec l’Audit de site
    2. Allez dans le rap­port Redi­rects
    3. Allez dans l’onglet Issues
    4. Cherchez l’erreur “redi­rect loop”

    Si vous cliquez sur l’er­reur puis sur “View affect­ed URLs” vous ver­rez une liste des URL qui font une redi­rec­tion ain­si que toutes les URL dans la chaîne. 

    Le meilleur moyen de cor­riger une chaîne de redi­rec­tion dépend de si la dernière URL de la chaîne (avant la boucle) est la des­ti­na­tion finale souhaitée.

    Si c’est le cas, retirez la redi­rec­tion de l’URL finale. Ensuite, assurez-vous que la ressource est acces­si­ble et ren­voie un code statut 200.

    Si ce n’est pas le cas, changez la boucle vers la bonne des­ti­na­tion finale.

    Dans les deux cas, il est tou­jours mieux de cor­riger tout le mail­lage interne vers ces redi­rec­tions avec des liens directs vers l’URL finale.

    Conclusion

    Les redi­rec­tions pour le SEO sont rel­a­tive­ment sim­ples. Vous allez surtout vous servir de redi­rec­tion côté serveur 301 et 302 en fonc­tion de si votre redi­rec­tion est per­ma­nente ou tem­po­raire. Cepen­dant il y a quelques nuances sur la manière dont Google traite les 301 et les 302 il est donc intéres­sant de lire ces guides si vous avez des problèmes :

    Vous avez des ques­tions ? Je suis sur Twit­ter.

    Article Performance
    Data from Ahrefs
    • Backlinks

    The number of websites linking to this post.

    This post's estimated monthly organic search traffic.